Méditerranée du futur : Renaud Muselier lance un Parlement de la jeunesse

Méditerranée du futur : Renaud Muselier lance un Parlement de la jeunesse

Publié le jeudi 15 novembre 2018

 
©MaRégionSud

L’acte 2 de « Méditerranée du futur », dédié à la jeunesse et l’innovation, a réuni le 13 novembre à Marseille, environ 1000 personnes et 30 délégations méditerranéennes et européennes. À cette occasion le Président de la Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen, Renaud MUSELIER, a annoncé la création d’un Parlement méditerranéen de la jeunesse.

« Ce parlement sera une instance de dialogue et d’échanges, il réunira chaque année, lors de Méditerranée du futur des jeunes de tous les pays avec lesquels la Région a des accords de coopération. » a indiqué Renaud Muselier.

Méditerranée du futur, Acte II, a accueilli une trentaine de délégations méditerranéennes et européennes.  Plus de 1000 personnes ont participé à cette journée dédiée à la jeunesse et l’innovation. Elles ont échangé au cours de 5 ateliers portant sur l’innovation et l’employabilité, les jeunes et l’entreprenariat, ou encore la ville méditerranéenne du futur. A cette occasion, Renaud MUSELIER a annoncé la création d’un Parlement Méditerranéen de la Jeunesse. Il réunira des jeunes de tous les pays avec lesquels la Région a des accords de coopération et se réunira chaque année à l’occasion de Méditerranée du futur.

 

Une situation géographique spécifique

Pourquoi à Marseille ? Car c’est l’une des plus vieilles villes de la Méditerranée avec ses 2 600 ans d’Histoire. Elle occupe une place à part en France et en Méditerranée. Elle est la capitale d’une Région résolument tournée vers la mer. Elle est cette ville cosmopolite où tous les horizons se croisent et échangent, une ville portuaire où les destins sont forcément communs. Vivre sur les rives de la Méditerranée, rend la Région dépositaire d’un héritage riche de plusieurs millénaires où les villes sont unies par des liens culturels, géographique, historiques et économiques.

 

La transmission aux jeunes générations

L’essentiel consiste à transmettre aux générations futures un monde méditerranéen ouvert, accueillant et innovant. Créer un Parlement Méditerranéen de la Jeunesse permettra de réunir des jeunes de tous les pays avec lesquels nous avons des accords de coopération et se réunira chaque année à l’occasion de Méditerranée du futur. Par ailleurs, avec les partenaires régionaux comme l’Agence Française de Développement, la Fondation Anna Lindh, l’Union pour la Méditerranée et tous les autres, un grand appel à projets euro-méditerranéen va être lancer pour soutenir les initiatives innovantes en faveur de la jeunesse. La Région Sud va également intégrer le réseau des pilotes de start-up en Méditerranée 

 

La Région Sud, porte d’entrée d’une nouvelle diplomatie Méditerranéenne 

Compétence régalienne de l’Etat, la diplomatie peut être aidé par les régions. Marseille, capitale régionale peut être l’avant-poste d’une politique internationale de coopération régionale ambitieuse et stabilisatrice. Les collectivités permettent d’aider leurs gouvernements respectifs et la Région Sud s’engage à porter la voix de la France dans le monde. Le Président Renaud Muselier a réaffirmé son attachement en la décentralisation en affirmant : 

« Nos territoires regorgent de talents et de solutions. Il faut leur permettre de dialoguer entre eux dans le cadre d’une stratégie définie par l’Etat Nous sommes quotidiennement en contact avec nos concitoyens. Et nous avons les mêmes problématiques en matière de développement durable, de gestion des déchets, de défis économiques pour notre jeunesse ou d’éducation. Nos collectivités ont donc un rôle à jouer. Elles nous permettent de faciliter le dialogue là où parfois il paraissait impossible ».