Rentrée : Renaud Muselier lance la « Garde régionale des lycées »

Rentrée : Renaud Muselier lance la « Garde régionale des lycées »

Publié le vendredi 7 septembre 2018

 
©maregionsud-F.Pennant

Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen, a dressé le bilan du Plan de mise en sûreté des lycées lors de sa visite au lycée Saint-Exupéry à Marseille, vendredi 7 septembre. À cette occasion, il a lancé la Garde régionale des lycées.

Dans le cadre de la rentrée scolaire, Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen, s’est rendu au lycée Saint-Exupéry à Marseille, vendredi 7 septembre. Lors de cette visite, il a établi le bilan du Plan régional et a officiellement lancé une de ses mesures phares : la Garde régionale des lycées.

 

Plan de mise en sûreté des lycées : 2016-2018, un bilan prometteur

Prévu sur 3 ans, ce plan vise à répondre aux problématiques de sûreté au quotidien dans les établissements scolaires tout en prenant en compte le risque d’actes terroristes et les nouvelles obligations réglementaires liées au risque terroriste.

Depuis 2016, plus de 27 M€ ont été investis dans ce Plan régional de mise en sureté des lycées.

La première phase des travaux a été intégralement réalisée en 2017 : vidéo-protection, alarmes différenciées et sécurisation des enceintes. Au total, 1 374 caméras ont été installées et l’ensemble des lycées ont été équipés d’alarmes « attentat-intrusion ».

Pour la rentrée 2018, le Plan de sécurité est renforcé par un budget multiplié par trois, qui permettra notamment le lancement de 50 opérations de travaux ou d’acquisition d’équipements.

 

160 médiateurs de sûreté

Officiellement lancée vendredi 7 septembre par le Président de la Région, la garde régionale des lycées est une des mesures phares du Plan. Composée de 160 médiateurs, la Garde régionale permettra de pacifier les abords des établissements, trop souvent concernés par des actes de violence et de délinquance. À la rentrée, la garde régionale est déployée sur les 6 départements de la région dans 82 % des établissements.

 

Un comité de coordination

Ce même jour, le Président a également annoncé l’installation d’un Comité régional de sécurité et de prévention de la délinquance dans les lycées. Ce comité a pour objectif de coordonner l’intervention de l’ensemble des acteurs concernés dans le cadre de la mise en œuvre du Plan.