Getty Images

COVID-19 |

1.4 Md € pour le plan d'urgence, de solidarité et de relance de la Région Sud

Depuis presque un mois la pandémie de COVID-19 a plongé le pays dans une situation économique inédite. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, la Région Sud lance un Plan d’urgence, de solidarité et de relance aux côtés de l’Etat pour accompagner les habitants du territoire à travers cette crise.

Un Plan régional d’urgence et de solidarité pour Provence-Alpes-Côte d'Azur : 227,5 millions d’euros pour répondre immédiatement à la crise

L’urgence : les soignants et les entreprises : 124 millions d’euros pour la 1ère ligne

  • Face à l’urgence et à la propagation du virus, la Région a engagé 12 M€ pour le personnel soignant.
  • En effet, un dispositif exceptionnel de 8 M€ a été lancé pour que les 14 000 étudiants en santé (stagiaires paramédicaux, externes en santé) mobilisés en première ligne, puisse avoir droit à une prime de 200€ pendant toute la durée de la crise. Pour faciliter le déplacement des soignants, la gratuité des transports régionaux a été mis en place à leur attention jusqu’à nouvel ordre.
  • Depuis le 21 mars, un décret autorisant les collectivités à commander des masques a été publié. Dès sa parution, la Région a passé une commande de 4 millions de masques homologués, qui seront livrés la semaine du 30 mars, sous le contrôle d’un comité d’éthique Agence Régionale de Santé - Région.
  • 42 M€ de Fonds européens déjà sécurisés dans cette crise.
  • Le Plan d’urgence pour les entreprises représente quant à lui une enveloppe de 65 M€
  • La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a décidé de participer au Plan de Solidarité National lancé par l’Etat à hauteur de18 M€. L’apport global des Régions de France est de 250 M€ sur un total d’1 milliard d’euros. Ce plan est renouvelable dès le mois d’Avril selon l’évolution de la situation, et se décompose en 2 volets :
  • 1er volet : 1 500 euros pour les Très Petites Entreprises et les indépendants
  • 2ème volet : 2 000 euros, avec une co-instruction Etat/Région des dossiers supérieurs
  • Maintien des délais de paiement sous 21 jours sous réserve de l’impact du délai de transmission des pièces justificatives dû au télétravail.
  • Suppression des pénalités de retard pour les entreprises touchées par la crise du COVID-19, dans le cadre des marchés passés avec la Région Sud.
  • Le Plan d’urgence pour le secteur de l’Agriculture représentera 5 M€
  • 5 M€ spécialement sécurisés pour les entreprises agricoles et 1M€ de subventions directes aux exploitations pour compenser les pertes en chiffre d’affaire
  • Mise en place de simplification des règlements pour maintenir le paiement de toutes les aides FEADER.

     

La solidarité économique et sociale : « Ne laisser personne sur le bord du chemin » : 103,5 millions d’euros pour soutenir tous les secteurs touchés

  • Ouverture des 2 CREPS d’Aix-en-Provence et Boulouris pour accueillir les SDF - 190 places
  • Mise à disposition possible des internats aux soignants : déjà en place à Toulon dans le Lycée Rouvière.
  • Redistribution de 15 000 masques récupérés dans les lycées de la Région aux réseaux de santé, dont les pharmacies voisines.
  • Mise en place d’une chaîne de solidarité en cours pour les bénévoles volontaires qui veulent s’engager.
  • Une enveloppe de 4,5 M€ dédiée à la jeunesse, l’enseignement supérieur et la recherche
  • Une aide de 2 M€ pour le rapatriement pour tous nos étudiants régionaux en stage ou poursuivant leurs études à l’étranger, en partenariat avec les quatre universités de Provence-Alpes-Côte d'Azur.
  • 2,5 M€ pour assurer le maintien et prolongation du financement des doctorants régionaux.
  • 5 M€ sanctuarisés et versés pour le monde sportif, malgré les annulations. Les subventions votées seront maintenues.
  • Pour laCulture, une enveloppe globale de 35 M€
  • 30 M€ sanctuarisés et versés malgré les annulations pour que les subventions votées soient maintenues.
  • Et mise en place d’un plan exceptionnel de 5 M€, pour que notre région reste terre de culture
    • Accompagner les compagnies et artistes les plus fragiles.
    • Renforcer le soutien aux structures permanentes et festivals.
    • Renforcer nos aides à la diffusion artistique dans nos six départements.
    • Abonder les dispositif d’Etat dans les domaines des musiques, du livre, du cinéma ou des arts plastiques.
  • Pour les transports, 21 M€ débloqués
  • Plan de soutien pour les transporteurs de voyageurs et scolaires (77% des montants initialement prévus pour un service plein).
  • Adaptation quotidienne du Plan régional de transports pour couvrir les besoins spécifiques des soignants et des salariés.
  • Suspension des prélèvements en avril des paiements des Pass annuels pour les abonnés aux TER.

Un plan de relance pour l'après COVID en Région Sud : 1,2 milliard d'€ d'investissements massifs

  • 88 M€ de soutien aux Maires et aux Intercommunalités pour démultiplier l’action des collectivités : 78 M€ déjà sanctuarisés et 10 M€ supplémentaires.
  • Soutien aux communes avec 25 M€ sanctuarisés et 10 M€ supplémentaires mobilisés pour un

« FRAT COVID ».

  • Soutien aux projets des intercommunalités et des Métropoles : 53 M€ pour un « CRET COVID » (avec option de réévaluation des priorités nouvelles de chaque territoire).
  • Investir 50 M€ pour moderniser le service public d’éducation dans les Lycées
  • Développement du numérique et amélioration des équipements et des infrastructures dans nos lycées.
  • Moderniser le service public de transport régional avec 762 M€ programmés
  • Achat de trains, acquisition de cars, plan de modernisation des infrastructures (contrat de performance avec SNCF Réseau), tout aux normes COP d’avance (trains à batterie, amélioration des performances, cars électriques, GNV, hydrogène…).
  • 100 M€ investis par la Région pour contribuer au programme « Autoroute du quotidien »
  • En cohérence avec notre convention « Autoroutes durables » avec Vinci, grand programme de travaux routiers pour le territoire, avec la participation de l’Etat, des Conseils Départementaux et des Métropoles.
  • Accompagner la relance des entreprises avec un objectif de relocalisation industrielle : 17 M€, à travers la création d’un fonds de participation stratégique post-COVID.
  • Relancer l’industrie touristique avec un dispositif dédié de 2,6 M€
  • Plan de promotion, d’attractivité et de relance post-COVID.
  • Restructuration de la demande internationale, européenne et française en partenariat avec Atout France, le Comité Régional de tourisme et les partenaires associés, en lien étroit avec les professionnels.
  • Plan d’investissement « Mieux vivre en Provence-Alpes-Côte d’Azur » (2022-2027) :  155,5 M€, en faveur de :
  • La production des énergies renouvelables 
  • La rénovation énergétique des bâtiments et la transition énergétique de l’habitat
  • La transition énergétique dans le cadre de la rénovation urbaine
  • Un engagement historique de 100 M€ pour la recherche et les conditions de travail des soignants au Contrat de Plan Etat-Région.
  • Renforcer le soutien aux chercheurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • Financement du SAMU régional et investissement dans des travaux ou des constructions pour améliorer les conditions de travail des soignants.
  • Démultiplier les points locaux d’accès aux soins : objectif 150 maisons régionales de santé en 2023.

Toutes ces mesures de plan régional d’urgence, de solidarité ainsi que le plan de relance viennent se greffer aux 500 millions d’euros de notre Plan Climat « Une COP d’avance » qui reste notre fil conducteur avec 30% du budget régional qui lui est consacré.