JP Garufi

COVID-19, Education-Lycées |

6 000 tests réalisés pour les jeunes de Provence-Alpes-Côte d'Azur

Le 15 décembre 2020, la Région Sud et l’Agence Régionale de Santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur ont lancé une campagne de dépistage du COVID-19 auprès de tous les jeunes. Depuis la rentrée scolaire du 4 janvier 2021, les opérations de dépistages se sont accélérées dans les lycées, les universités et les sites universitaires.

La Région Sud et l’ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur s’appuient sur l’association « Secouristes Français Croix Blanche » et leur partenaire « La Maison de l’Infirmière », association d’Infirmières libérales, pour effectuer les prélèvements sur les jeunes.

4 000 testés réalisés dans 35 lycées de la région Sud pour que tous les lycéens puissent continuer d’aller en cours !

2 000 testés réalisés pour nos étudiants avec les Universités et les CROUS pour que tous les jeunes puissent retrouver leurs amphis !

Au total, seulement 11 cas positifs ont été recesensés, et 2 établissements fermés pour lesquels nous avons pu proposer des solutions rapidement.

D’ici les vacances scolaires, 50 nouvelles opérations sont programmées dans les établissements volontaires de la région.

Face à la crise sanitaire, économique et sociale, la détresse psychologique et financière des jeunes est une réalité. Les opérations de dépistages sont un outil indispensable pour les rassurer et leur permettre de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions possibles. La liste des opérations de dépistage est disponible sur le site de la Région : maregionsud.fr/etudiants-covid19

Un site internet unique en France dédié aux jeunes a également été créé pour accompagner la campagne régionale de dépistage et apporter une information fiable et accessible sur la crise sanitaire. Foire aux questions, ressources sur les aides psychologiques ainsi qu’une série de numéros utiles y sont proposés.

 Avec cette stratégie de dépistage, la Région Sud donne à ses 195 000 lycéens et 170 000 étudiants une chance de revenir à la vie. 

« Le contexte épidémiologique reste notre principale préoccupation. Pour continuer à prendre soin des personnes touchées par le Covid, il faut pouvoir les repérer le plus tôt possible : c’est à cela qu’ont servi ces tests antigéniques ! En plus, ces opérations permettent à nos jeunes de continuer à suivre leurs cours et à maintenir le lien avec l’environnement scolaire et nous savons tous comme cela est précieux » a déclaré Philippe DE MESTER, Directeur général de l’ARS Provence-Alpes-Côte d'Azur.