© Franck Pennant

Innovation, Développement durable |

Energie du futur : quel avenir pour l’hydrogène dans la région Sud ?

Tous les acteurs de l’hydrogène se sont réunis à Marseille les 10 et 11 juillet 2019 pour les Journées Hydrogène dans les Territoires. L’objectif de ces rencontres ? Echanger sur l’avenir de cette filière, présenter les réalisations et partager les expériences. Mais au fait, concrètement, c’est quoi l’hydrogène ? A quoi ça sert ?

C’est dans la Région Sud que l’Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible (AFHYPAC) a choisi cette année d’organiser la 7e édition des Journées Hydrogène dans les territoires, en partenariat avec la Région Sud*. Ce rendez-vous est devenu un incontournable des acteurs de la filière et des collectivités locales. Pour les 450 participants réunis au Palais du Pharo à Marseille, ces rencontres ont permis d’échanger les bonnes pratiques, identifier les leviers et les verrous qui restent à lever pour développer cette énergie alternative prometteuse, et tester en conditions réelles les démonstrateurs déjà opérationnels en Provence-Alpes-Côte d’Azur (voir ci-dessous).

 

Développer l’hydrogène : une initiative du plan climat régional

Pour la Région Sud, ces journées ont été l’occasion de réaffirmer son engagement pour développer cette filière innovante et porteuse d’espoir pour l’avenir, qui s’inscrit pleinement dans les objectifs du Plan Climat régional "Une Cop d'avance".

« Nous sommes tous convaincus que l’hydrogène est un acteur du futur mix énergétique, a rappelé le Président de la Région Renaud Muselier lors de l’ouverture. Notre région dispose d’un tissu économique et industriel fort qui lui permettrait d’avoir une longueur d’avance par rapport aux autres régions, avec plus de 100 acteurs directement impliqués dans cette filière. »

Qu’est-ce que l’hydrogène ?

L’hydrogène est un gaz léger, réactif qui se combine avec de nombreux éléments chimiques, notamment l’eau. Plus connue sous l’appellation hydrogène, il s’agit en fait de la molécule de dihydrogène H2 composée de deux atomes d’hydrogène. On la retrouve dans l'eau et les hydrocarbures (le pétrole ou encore le gaz naturel). Cette molécule est particulièrement énergétique : 1 kg d'hydrogène libère environ trois fois plus d'énergie qu'1 kg d'essence ! En revanche, l’hydrogène occupe, à poids égal, beaucoup plus de volume que tout autre gaz.

 

Pourquoi l’hydrogène est-il porteur d’espoirs ?

L’hydrogène suscite un fort intérêt énergétique, tant par ses possibilités d’usage que de stockage : il peut en effet être converti en chaleur, en électricité ou encore en force motrice. Très polyvalent, il peut être transporté et stocké sous forme gazeuse ou liquide. Véritable passerelle entre tous les systèmes énergétiques, l’hydrogène peut ainsi couvrir la majorité des usages de l’énergie et résoudre le problème de l’intermittence des énergies renouvelables… Pas étonnant donc, que de nombreux projets fleurissent partout !

 

* Les Journées Hydrogène dans les Territoires étaient organisées par l'AFHYPAC, la Métropole Aix-Marseille Provence, la Chambre de Commerce et d'Industrie du Var, avec le soutien de la Région Sud, Durance Luberon Verdon Agglomération, la CCI Marseille-Provence et le pôle de compétitivité Capenergies.

HYNOVAR : ce projet a pour objectif de déployer plusieurs solutions de transport sur la zone de Toulon Provence Métropole (une navette maritime, des flottes de camionnettes et de bus) associés à deux stations hydrogène, l’une sur le Port de Brégaillon et l’autre à côté du Circuit du Castellet.

HYAMMED : ce projet vise le déploiement de camions et bus à hydrogène associés à une station de recharge à Fos-sur-Mer.

HYGREEN PROVENCE : il s’agit d’un projet de construction d’un parc solaire de 1 500 hectares permettant de soutenir le réseau électrique public et de produire de l’hydrogène vert, qui pourrait couvrir le besoin en carburant de 1 400 bus.

JUPITER 1000 : un projet innovant de démonstrateur industriel de Power-to-Gas. Basée sur une plateforme destinée à la transition énergétique, l'installation a pour but de transformer l'électricité renouvelable en gaz pour pouvoir la stocker.