Développement durable |

Habitez-vous une commune labellisée "Territoire durable, une COP d'avance" ?

Sobriété énergétique, mobilités douces, écoquartiers… la Région Sud et ses partenaires ont déjà labellisé 47 territoires de Provence-Alpes-Côte d’Azur pour leurs initiatives dans le domaine de la transition écologique. Pour savoir si votre commune s’est engagée dans cette dynamique, découvrez ci-dessous le palmarès.

Dévoilé en octobre 2021, à l’occasion de la Convention annuelle des maires de la région, le palmarès du label « Territoire durable, une COP d’avance » ajoute 22 lauréats aux 25 déjà primés. Animé par l’Agence régionale pour la biodiversité et l’environnement, le dispositif est piloté par l’État et la Région. Il a pour objectif d’accompagner et de valoriser les collectivités dans leur démarche de transition écologique. Ce label permet aux collectivités de décliner au niveau local les objectifs de développement durable de l'Agenda 2030 et les ambitions du Plan Climat régional « Gardons une COP d’avance ».

Un label à plusieurs niveaux

4 niveaux de performance distinguent les collectivités territoriales menant une politique globale et des actions concrètes de développement durable - le niveau 4 étant le niveau le plus élevé. Aucune collectivité ne l’a encore atteint. La reconnaissance « Territoire engagé » est une première marche vers le label. Elle valorise des actions concrètes déjà réalisées et encourage les territoires à concrétiser leur engagement.

 

Les 22 territoires labellisés en 2021

Niveau 3

  • Volonne (Alpes de Haute-Provence - 1 687 habitants)
    Exemplaire pour la communication à la population des résultats et des projections de son action locale en faveur du développement durable ou encore pour le label « 1er quartier durable méditerranéen en milieu rural » de la région…

 

Niveau 2

  • Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes - 50 000 hab.)
    Exemplaire pour les plans de production d’énergie renouvelable en toiture des bâtiments publics et de réduction de la consommation d’eau (- 50 % en 10 ans) ou la présence de 56 % de bio dans les cantines depuis 2019
  • Saint-Vallier-de-Thiey (Alpes-Maritimes - 3 697 hab.)
    Exemplaire pour l’utilisation d’énergies renouvelables dans tous les bâtiments publics ou la mise en place d’une grainothèque…
  • Conseil de territoire Pays d’Aubagne et de l’Étoile (Bouches-du-Rhône - 105 400 hab.)
    Exemplaire pour ses transports en commun gratuits depuis 2009 ou la 1ère Zone Agricole Protégée des Bouches-du-Rhône à Cuges-les-Pins…
  • Conseil de territoire Istres-Ouest Provence (Bouches-du-Rhône - 96 000 hab.)
    Exemplaire pour l’accompagnement des professionnels du bâtiment vers la transition écologique et numérique ou le soutien à la création et au fonctionnement de l’Institut éco-citoyen pour la connaissance des pollutions…
  • Mallemort de Provence (Bouches-du-Rhône - 6 200 hab.)
    Exemplaire pour le projet de création d'une centrale photovoltaïque couplé à une coopérative de financement participatif ou la systématisation des clauses sociales et environnementales dans les marchés publics…
  • Martigues (Bouches-du-Rhône - 48 188 hab.)
    Exemplaire pour la politique d’acquisition foncière et de protection des espaces naturels ou la création d’une aire éducative marine pour sensibiliser les scolaires…
  • Puyloubier (Bouches-du-Rhône - 1 895 hab.)
    Exemplaire pour la politique d’acquisition foncière, de rénovation, de valorisation du centre-village ou le paillage des espaces verts avec les cartons de commerçants et des tuiles locales recyclées...
  • Velaux (Bouches-du-Rhône - 8 689 hab.)
    Exemplaire pour la création de 4 000 m2 de jardins partagés ou le soutien au projet de microcentrale hydroélectrique citoyenne…
  • Collobrières (Var - 1 997 hab.)
    Exemplaire pour la démarche citoyenne « Mon village propre » ou la valorisation des boues de la station d’épuration…
  • Saint-Cyr-sur-Mer (Var - 11 956 hab.)
    Exemplaire pour le plan de gestion des plages permettant l’arrêt du réensablement depuis 10 ans ou la certification HVE en cours du vignoble municipal…
  • Communauté de Communes Pays des Sorgues Monts de Vaucluse (Vaucluse - 34 081 hab.)
    Exemplaire pour l’acquisition de friches industrielles pour réhabilitation et revente ou la démarche « écolo crèches » …

 

Niveau 1

  • Les Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône - 21 320 hab.)
    Exemplaire pour la réduction de 20% de la consommation d'électricité grâce à un éclairage public performant ou le projet de requalification de la Gavotte (Bâtiment Durable Méditerranéen, Chantier vert, nouveaux services aux habitants)…
  • Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône - 8 534 hab.)
    Exemplaire pour la stratégie locale de développement de la conchyliculture biologique ou le label « Ville accueil vélo) …
  • Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône - 6 000 hab.)
    Exemplaire pour la réduction des impôts fonciers sur les terrains cultivés en bio ou la réduction de 25% de la consommation énergétique des bâtiments communaux en 10 ans grâce à un suivi des flux…
  • Brignoles (Var - 17 179 hab.)
    Exemplaire pour le plan de végétalisation urbaine en lien avec la trame verte et bleue (plantation de 4 000 arbres) ou le soutien à l’agriculture locale (filière de la prune de Brignoles) …
  • La Seyne-sur-Mer (Var - 65 691 hab.)
    Exemplaire pour la reconversion des chantiers navals en parc paysager de 5 hectares ou les crèches 100 % bio alimentées par le site de Fabrégas…
  • Châteauneuf-de-Gadagne (Vaucluse - 3 384 hab.)
    Exemplaire pour la création d'un comité consultatif « Environnement » composé à majorité de citoyens et de représentants associatifs ou la désimperméabilisation et la végétalisation de la cour d’école…

 

Territoire engagé

  • Saint-Mitre-les-Remparts (Bouches-du-Rhône - 5 947 hab.)
    Exemplaire pour l’étude préalable à la création d’une Zone Agricole Protégée ou l’implication dans la réhabilitation de l’Étang de Berre…
  • Roquebrune-sur-Argens (Var - 14 459 hab.)
    Exemplaire pour la création d’une commission extra-municipale environnement et développement durable ou des bornes de recharge pour véhicules électriques dans chaque quartier…
  • Salernes (Var - 4 200 hab.)
    Exemplaire pour des démarches et projets de territoires ambitieux ou l’utilisation de 40 % de produits biologiques dans la restauration collective…
  • Vaugines (Vaucluse - 550 hab.)
    Exemplaire pour la création d’une commission extra-municipale pour mobiliser et impliquer la population auprès des élus ou la station d'épuration à filtre planté de roseaux…

Les 25 territoires déjà reconnus

Les deux premières éditions du label « Territoire durable, une COP d’avance » se sont déroulées en 2018 et 2019. Vingt-cinq candidats avaient alors figuré au palmarès, s’échelonnant de l’engagement au niveau 3.

Niveau 3

Pôle d'Equilibre Territorial et Rural du Briançonnais, des Écrins, du Guillestrois et du Queyras (Hautes-Alpes) ; Cannes, Métropole Nice Côte d’Azur, Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) ; Châteaurenard, Meyrargues, Miramas (Bouches-du-Rhône).

Niveau 2

Pays Serre-Ponçon Ubaye Durance (Alpes du Sud) ; Fuveau, Jouques, La Fare les Oliviers, Septèmes-les-Vallons, Venelles (Bouches-du-Rhône) ; La Croix-Valmer, le Cannet-des-Maures, Néoules (Var) ; Avignon (Vaucluse).

Niveau 1

Communauté de communes de Serre-Ponçon (Alpes du Sud) ; Aix-en-Provence, Aubagne, Gréasque (Bouches-du-Rhône), Communauté d’agglomération Luberon Monts de Vaucluse.

Territoire engagé

Communauté de communes Vallée de l’Ubaye Serre-Ponçon (Alpes du Sud) ; Communauté d’agglomération Terre de Provence (Bouches-du-Rhône), Communauté d’agglomération du Grand Avignon (Vaucluse).

Pour consulter en détails les initiatives des collectivités engagées dans une politique de développement durable et de transition écologique rendez-vous sur le site de l’Agence régionale pour la biodiversité et l’environnement : arbe-regionsud.org