Franck Pennant

Culture |

La dernière demeure de Pablo Picasso

C’est en Provence, au Château de Vauvenargues, qu’est enterré l’illustre peintre espagnol, Pablo Picasso. Ce grand admirateur de Paul Cézanne eut un coup de cœur pour ce fleuron du patrimoine aixois d’où il pouvait contempler la Sainte-Victoire qui inspira tant son maître…

« J’habite chez Cézanne » s’exclamait Pablo Picasso, il y a 60 ans, alors qu’il devenait l’heureux propriétaire du Château de Vauvenargues, niché au pied de la Sainte-Victoire, au nord d’Aix-en-Provence. Entouré de verdure, cette bâtisse figure parmi les plus beaux châteaux de Provence et de la région aixoise. Mais pour Picasso, fondateur majeur du mouvement cubiste, ce domaine revêt un caractère particulier. « Cézanne a peint ces montagnes et maintenant j’en suis le propriétaire » révéla Picasso dont le patrimoine nouvellement acquis comprenait un terrain de 1 110 hectares sur le versant nord de de la Sainte-Victoire. Une montagne rendue mondialement célèbre grâce aux œuvres de Paul Cézanne, artiste qui influença fortement les peintures de Picasso…

Un château historique

Avant d’être la dernière demeure de Picasso, le château de Vauvenargues a accueilli bien des occupants à travers l’Histoire. Tout commence en 1257 quand le château appartenait aux archevêques d’Aix. Du roi René jusqu’à la famille Isoard qui revend la propriété à des industriels marseillais, une succession d’hôtes y vivent au fil des siècles. Inscrit aux Monuments Historiques, le château de Vauvenargues passe ensuite entre les mains d’autres acquéreurs jusqu’à ce qu’un des plus grands génies de l’art occidental immortalise les lieux… Alors âgé de presque 80 ans, Pablo Picasso, artiste espagnol, tombe sous le charme de ce château provençal en 1958. À ce jour, la maîtresse des lieux est la fille de Jacqueline Picasso, la dernière épouse du peintre.

Picasso au château

Dans ce coin reculé de Provence, à Vauvenargues, ce géant de la peinture choisit de se recueillir pour se consacrer totalement à son art. Autre similitude avec son aîné de 42 ans, Cézanne, qui se retira dans son atelier sur la colline des Lauves à Aix... Au château, il installe son atelier et peint de nombreux chefs-d’œuvre, loin des mondanités de la Côte d’Azur où il vivait jusqu’alors. Les murs de sa salle de bain gardent une trace mémorable de ses coups de pinceaux. Une fresque met en scène une créature champêtre - un faune - jouant de la flûte et sortant d’une forêt luxuriante. L’activité artistique du peintre est foisonnante même s’il ne vit que peu de temps au château (1959-1961). De probables problèmes de santé le contraignent à se rapprocher de ses médecins dans les Alpes-Maritimes. Mais c’est sur les terres de Cézanne qu’a été enterré Picasso en 1973, rejoint par sa femme en 1986. En choisissant le château de Vauvenargues comme demeure éternelle, cet artiste majeur du 20e siècle scella son destin à la Provence et devint pour toujours… vauvenarguais.

Céline BEDDOU