COVID-19, Culture |

La Région Sud aux côtés des librairies indépendantes de son territoire

Durement touchées par la première vague de la pandémie de Covid 19 au printemps dernier, les librairies indépendantes subissent une nouvelle fois la fermeture administrative de leurs commerces lors de ce deuxième confinement. Pour les accompagner, la Région Sud leur propose plusieurs dispositifs.

Au vu des mutations économiques et technologiques en cours dans le secteur du livre, les librairies indépendantes doivent aujourd'hui faire face à un nouvel environnement et à de nouveaux enjeux, en plus de l'impact de la crise sanitaire. 

L'innovation comme moteur du développement 

La Région Sud a mis en œuvre en 2017 un dispositif de soutien au développement et à l’innovation de la librairie indépendante dans le cadre d’un accord conclu avec l’État, le Centre national du livre (CNL) et l’Agence du livre Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Trois types de projets peuvent être déposés :

  • projet d’investissement (création et rénovation de librairies…),
  • projet de commercialisation (diversification des fonds, développement d’animations…)
  • projet d’innovation (création de site internet, développement du marke­ting en ligne…)

Les objectifs

  • Rechercher l’efficacité optimale de l’intervention publique,
  • Maintenir une couverture territoriale dense et diversifiée de librairies indépendantes en Provence-Alpes-Côte d’Azur,
  • Développer l’innovation et les solutions numériques dans les librairies indépendantes de la région.

Grâce à ce dispositif, tous les citoyens de la Région peuvent ainsi avoir accès à une création éditoriale pluraliste et diversifiée et au conseil et à l’accompagnement de libraires professionnels sur l’ensemble du territoire.

En 2020, 32 librairies ont été aidées dans le cadre de ce dispositif en Région Sud. 

Les autres actions régionales en faveur des librairies

  • La Région soutient l’association de coopération Libraires du sud, rassemblant une soixantaine de librairies indépendantes, qui proposent des actions cultu­relles collectives comme l’itinérance d’écrivains en librairies.
  • Dans le cadre du e-Pass Jeunes, la Région Sud s’est engagée auprès des 165 librairies indépendantes de son territoire en leur proposant d’être partenaires du dispositif.

Grâce au e-Pass Jeunes, ce sont quelques 260 000 jeunes âgés de 15 à 25 ans (lycéens, apprentis, élèves ou étudiants du Sanitaire et du travail social, stagiaires de la formation professionnelle) qui peuvent pousser les portes d’une librairie indépendante pour y dépenser les 28 € de leur portefeuille régional consacré à l’acquisition de livres.

  • Terre de culture 2020 : un Fonds d’urgence pour la librairie indépendante

Dans la période de crise sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19, la Région Sud a souhaité soutenir d’urgence les librairies indépendantes de son territoire face aux graves conséquences financières des fermetures de leur commerce et aux difficultés de reprise d’activité liées à la période de déconfinement.

Dans cette situation exceptionnelle, la Région accompagne le secteur de la librairie indépendante dans la perspective :

  •  de maintenir un réseau dense de librairies accessible à l’ensemble de ses habitants,
  • de préserver un commerce culturel indépendant générateur d’emplois et d’attractivité des centres-villes,
  • d’assurer la cohésion de la chaîne du livre en région dont la vente de livres au public par les libraires est un maillon essentiel pour la relance de la filière du livre en région en cette période exceptionnelle.

66 librairies de la Région ont été soutenues en 2020 pour un montant global de 300 000 €.

 

Le gouvernement a annoncé une aide pour les librairies indépendantes, touchées par les mesures de reconfinement. Les frais d'expédition des livres seront donc remboursés par l'Etat pendant toute la durée du confinement.

"Ce dispositif permettra aux libraires de ne facturer à leurs clients que les frais de port au tarif minimum légal, soit 0,01 euro", précisent dans un communiqué commun les ministres de l'Economie Bruno Le Maire et de la Culture Roselyne Bachelot. Les librairies concernées, "répondant aux critères de taille TPE et PME et dont la vente de livres neufs est l'activité principale", devront ainsi déposer des demandes de remboursement.