Parc naturel régional des Préalpes d’Azur

Développement durable |

La Région Sud contribue à l’effort mondial pour les forêts

A l’occasion du Congrès mondial de la nature, la Région Sud a officialisé sa participation au Défi de Bonn, un effort collectif mondial pour restaurer des millions d’hectares de terres déboisées. La consécration d’une action volontariste de la Région pour la protection de la forêt engagée depuis 2019.

La Région Sud confirme son engagement en faveur de la protection de la forêt en rejoignant plus de 70 gouvernements, associations et entreprises de 60 pays du monde mobilisés pour un objectif commun : restaurer 350 millions d’hectares de terres dégradées et déboisées d’ici à 2030. Telle est l’ambition du Défi de Bonn, une opération lancée en 2011 à Bonn lors d’un événement organisé par le gouvernement allemand et l’UICN, puis étendue lors du Sommet sur le climat des Nations Unies de 2014.

Le Défi de Bonn est un instrument qui incite simultanément les pays à contribuer à la réalisation de leurs engagements notamment en matière de reforestation. À l’heure actuelle, l’ensemble des promesses d’engagement en matière de terres déboisées et dégradées s'élève à 210 millions d’hectares.

L’adhésion de la Région Sud, en association avec l’UICN à l’occasion du Congrès mondial de la nature, vient consacrer un engagement de plusieurs années de la Région en faveur de la protection et de la gestion durable des forêts de son territoire.

Une ressource vitale et fragile

En région Sud, la forêt couvre plus de 50% du territoire soit la deuxième région la plus boisée de France. Avec 1,6 million d’hectares d’une grande variété d’essences, nos forêts, qui dessinent des paysages réputés dans le monde entier, nous rendent bien des services. Elles nous assurent d’abord un important niveau de qualité de vie au quotidien.

Elles représentent aussi un atout de taille dans notre combat pour la Planète. Dans la lutte contre le réchauffement climatique d’abord avec sa capacité à absorber plusieurs milliers de kilotonnes de CO2 par an, soit environ 10% des émissions régionales. Elle joue donc un rôle majeur pour atténuer les effets du changement climatique en purifiant l’air et en apportant de la fraicheur, notamment dans les villes.

Les forêts sont aussi d’importants réservoirs de biodiversité qui abritent de nombreuses espèces animales et végétales. Elles sont un refuge pour plus 3600 espèces florales parmi lesquelles 20% sont protégées. Elles contribuent à l’enrichissement des sols et à la préservation de la qualité des eaux souterraines tout en limitant le ruissellement de l’eau. Les forêts sont un allié de taille pour lutter contre le dérèglement du climat et ses impacts comme les inondations ou les incendies.

Les préserver est une évidence. D’autant, qu’il s’agit d’écosystèmes fragiles, les incendies dévastateurs dans le Var nous l’ont tristement rappelé cet été. Avec plus de 90 000 hectares partis en fumée en 20 ans sur le territoire régional, la forêt est la grande victime des étés méditerranéens. Une menace croissante compte-tenu de l’urgence climatique encore rappelée en août dans le dernier rapport du GIEC.

3 millions d’arbres à 2030

C’est pourquoi, dès 2019, la Région s’est mobilisée pour la protection de la forêt et sa gestion durable à travers le programme « 1 million d’arbres ». Une ambition inscrite dans le Plan Climat régional « Une COP d’avance » qui montrait déjà la volonté de la Région Sud de s’engager dans le Défi de Bonn.

Assorti d’un dispositif d’aide financière dédié aux propriétaires forestiers, de la création du fond « RESPIR » ouvert aux investisseurs privés, permettant le financement des travaux de sylviculture et de plantation en forêt ainsi que la plantation d’arbres en ville et enfin d’un appel à projets « Arbres en Ville » pour soutenir la plantation d’arbres en milieux urbains, le programme « 1 million d’arbres » est un succès. Car ce sont d’ores et déjà 800 000 arbres qui ont été plantés en forêt, en partenariat direct avec l’ONF. Une opération amenée à monter en puissance dans le cadre du Plan Climat 2 « Gardons une COP d’avance », puisque la Région Sud s’engage à planter plus de trois millions d’arbres d’ici 2030.

Un programme qui permet de soutenir l’action régional de lutte contre les incendies : le Plan « Guerre du feu ». Car reboiser c’est autant restaurer des écosystèmes qui ont souffert que permettre la régénération d’espèces servant de rempart pour prévenir le risque de feux de forêt.

Lien Plan « guerre du feu »

 

Anne-Sophie Lebon