©JP Garufi

Tourisme, Aménagement |

La Région Sud soutient les sauveteurs en mer

Les bénévoles sauveteurs en mer sont des héros qui secourent chaque année des milliers de personnes en Méditerranée. Le renouvellement de leur flotte est un enjeu majeur pour la Région Sud, qui renforce son soutien financier à la Société Nationale des Sauvetage en Mer.

La sécurité en mer, un enjeu vital 

Première région maritime de France, la Région Sud accueille chaque année, sur son littoral, près de 28 millions de touristes. Elle s’affirme comme le territoire leader pour la filière nautique à l’échelle nationale et internationale, avec plus de 147 ports de plaisance et l’accueil des épreuves de voiles des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Elle est aussi au carrefour de flux économiques majeurs entre l’Europe et la Méditerranée avec des ports de commerce qui structurent l’économie régionale. L’espace maritime et littoral est donc fortement fréquenté par des activités humaines qui participent à la vie socioéconomique du territoire, dont l’avenir est résolument tourné vers la mer. La question de la sécurité en mer est donc stratégique pour le développement durable des activités maritimes et le bien-être de la population.

La SNSM, une association indispensable

La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) est une association française reconnue d’utilité publique. Elle a pour vocation de secourir bénévolement et gratuitement les vies humaines en danger en mer. Elle assure donc le service public du sauvetage en mer, placé sous l’autorité de l’Etat. La SNSM compte plus de 8 500 bénévoles répartis dans 213 stations de sauvetage en France métropolitaine et outre-mer, 260 postes de secours sur les plages et 32 centres de formation.

Il existe 21 stations en Région Sud. Chaque année, on compte plus de 1 300 sorties sur le littoral régional et la Corse. Cela représente 51 % des interventions du CROSSMED avec plus de 1 630 personnes secourues et 3 800 assistées. Près de 7 000 personnes sont impliquées chaque année dans ces opérations de sauvetage.

Ces dernières années, la SNSM est néanmoins confrontée à des enjeux de deux ordres. D’une part d’ordre financier, en raison du renouvellement d’une flotte vieillissante et d’un besoin croissant de formation et d’autre part au niveau humain avec la nécessité de pérenniser son modèle basé sur le bénévolat.

Un soutien pour la flotte 

La Région Sud contribue, aux côtés des Départements, au renouvellement de la flotte à hauteur de 25 % des investissements. Le soutien à la Société nationale de sauvetage en mer,  qui contribue au développement des activités maritimes dans des conditions de sécurité optimales, est depuis toujours un des axes forts de la politique maritime de la Région. La convention de partenariat entre la Région Sud et la SNSM a été crée afin d'améliorer les conditions des bénévoles qui agissent sur le littoral régional pour protéger les habitants et les nombreux touristes qui s'y rendent chaque année. 

C'est dans ce contexte que la Région Sud souhaite affirmer son soutien à la SNSM et au modèle français du secours aux personnes en mer basé sur le bénévolat.