Développement durable |

L’appel conjoint Région Sud et UICN Vers un Zéro déchet plastique en 2030 !

La Région Sud travaille main dans la main avec l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) afin de préserver l’environnement, indispensable à nos besoins vitaux. Mais une urgence s’est imposée à cette édition de 2021 avec le constat alarmant sur la pollution due aux déchets plastiques, faisant de la Méditerranée l’une des mers les plus polluées au monde.

 

La Région Sud en action

Dans le même temps la Région s’est engagé dès 2017 par son Plan Climat « Une COP d’avance » pour Zéro déchets plastique, la préservation de la biodiversité et des milieux naturels. Par ailleurs, la Charte d’engagement “Zéro Déchet Plastique“ a été créée pour permettre aux collectivités, entreprises et associations de s’engager aux côtés de la Région à réduire les déchets plastiques en mer et sur terre. L’union faisant toujours la force et la coordination des actions, l’efficacité : La déclaration commune Région Sud/UICN au Congrès Mondial de la Nature, sur une stratégie offensive contre les déchets plastiques marque un engagement fort et le début d’une action coordonnée devenue une nécessité.

Le programme « Zéro déchet plastique » s’appuie sur trois piliers :

  • La protection des milieux naturels et de la Méditerranée contre les pollutions par les macro et microplastiques ;
  • Un volet économique pour le développement en région d’une économie circulaire des plastiques ;
  • Un volet d’éco exemplarité de la Collectivité régionale.

Une plateforme régionale contre les déchets plastiques

Eliminer tout déchet plastique dans nos milieux naturels d’ici 2030 est l’objectif régional. Pour y parvenir, la Région Sud a opté dès 2018, pour une plateforme : REMED, développée en partenariat avec l’association MerTerre et le ministère de la Transition écologique, la plateforme collaborative régionale représente un réseau de collecteurs de dépôts sauvages : REMED zéro plastique. Forte de 185 structures membres engagés pour la lutte contre les dépôts sauvages dans les milieux naturels au travers de journées de sensibilisation, de ramassage sur tout le territoire régional, il s’agit du premier réseau régional de collecteurs de déchets sauvages.  Sesmissions principales résident dans la collecte des déchets dans les milieux naturels, des outils méthodologiques et pédagogiques, et la gestion d’une base de données régionale recensant les typologies de déchets collectés.

Par ailleurs, elle centralise toutes les actions entreprises et constitue l’un des leviers déployés par la Région Sud pour endiguer l’invasion des plastiques. Adopt’1 Spot recense les initiatives de collecte et incite au nettoyage régulier de zone précise. Grâce au réseau REMED, la collecte des déchets sauvages et le nettoyage a été adopté par 100 structures régionales et la charte d’engagement à la réduction de l’usage des plastiques a été signée par 205 collectivités, entreprises et associations. Le Plan Climat « Gardons une COP d’avance » mobilise à présent 30% du budget régional pour atteindre deux objectifs majeurs : devenir la 1ère région neutre en carbone d’Europe en 2050 et autonome pour la gestion des déchets dès 2030.

Pour en savoir plus :
www.remed-zero-plastique

Avec l’UICN, la Région Sud garde son objectif : Zéro plastique rejeté en Méditerranée d’ici 2030

L’urgence plastique

Sur le globe :

  • 10 à 20 millions de tonnes de plastique finissant chaque année dans les océans
  • un coût économique global estimé à environ 13 milliards de dollars par an en dommages environnementaux sur les écosystèmes marins.
  • 80 % de ces déchets plastiques sont d’origine terrestre
  • Une pollution très néfaste pour la santé humaine

En Méditerranée :

Alors qu’elle ne représente que 0,7 % de la surface océanique mondiale, la Méditerranée est l’une des mers les plus riches au monde en matière de diversité biologique. Elle détient 8 % de la faune et 18 % de la flore mondiales. Pourtant, la Méditerranée compte une pollution aux microplastiques la plus élevée au monde. En cause une pollution terrestre non réglementée aboutissant à la mer, des transports maritimes polluants, une surpêche, un tourisme de masse, une artificialisation du littoral et des fonds marins et des décharges côtières.

On dénombre :

  • 95% de déchets plastique en haute mer, sur les fonds marins et sur les plages de la Méditerranée
  • 40 % des espèces marines en déclin

La Région Sud s’engage et vous ? Engageons-nous ensemble, dès à présent pour Zéro déchet plastique!

Certes les collectivités, les entreprises et les associations doivent s’engager, mais s’ils sont en partie responsables de cette pollution, nous le sommes tous à titre individuel. Refuser de jeter le moindre déchet à terre ou en mer doit devenir un réflexe. C’est possible sans grande contrainte et en éduquant ses enfants (par ailleurs héritiers de cette situation).

La Région met à votre disposition tous les renseignements qui vous permettront de vous engager.
En savoir plus : Je protège l'environnement (sharepoint.com)

 

Béatrice MICHEL

Sources : WWF/ National Geographic/European Chemicals Agency (ECHA)/ rapport sur l’état de l’environnement et du développement en Méditerranée (RED 2020, Plan Bleu)/ Fondation Ellen MacArthur