Bonisson

Le Château Bonisson à Rognes : pour l’amour de la vigne et du vin

C’est l’histoire d’une famille, originaire de Bourgogne, passionnée par la vigne et le vin qui rachète en 2017 un domaine de 10 hectares à Rognes (13) dont les origines remontent au 18e siècle. Avec une production de 35 hectolitres par hectare en appellation d’origine protégée Côteau d’Aix-en-Provence et certifiée en agriculture biologique, ce domaine familial donne la couleur de ses valeurs à ses vins : qualité, authenticité et respect de l’environnement.

La passion a le goût de la recherche d’excellence. Une recherche de qualité qui est le maître mot du Château Bonisson à Rognes (13) qui inspire et dicte toutes leurs décisions à chaque étape de la viticulture et de la vinification. « Observation, réflexion, décision… ça fait partie de notre travail quotidien ! » s’exclame Christian Dorze, propriétaire du domaine et passionné d’art contemporain qui travaille au côté de sa fille, Victoire, responsable du vignoble. Une méthode qui leur sied puisque deux de leurs cuvées ont reçu une médaille d’or au Concours des Vins de Provence 2020 !  (Voir l’encadré ci-dessous)

Grâce à la diversité de ses sols qui prédisposent au choix des cépages, le Château Bonisson peut produire trois types de vins (rouge, rosé, blanc). Les terres calcaires et argilo-calcaires sont favorables à leur production de vins rouges et rosés alors que les sols limoneux à leurs cépages de vins blancs et rosés.

 

Respect d’un savoir-faire ancestral

Plusieurs fois dans l’année, les sols sont traités à cheval, autrement dit avec des labours manuels et non de manière mécanique. Dans les rangées de vigne, l’herbe habille naturellement le sol et fait partie du paysage. Quand arrive l’époque des vendanges, elles se réalisent à la main, parcelle par parcelle, afin de récolter les raisins à maturité. Car bien souvent, il peut y avoir jusqu’à 6 semaines d’écart entre les différents cépages ! Pour décider des dates de vendanges d’une parcelle, Victoire, la responsable du domaine, choisit avec deux œnologues confirmés, le moment le plus propice en s’appuyant sur des analyses précises (degré exact de maturité du raisin par exemple). L’influence des diverses phases de la lune sur la viticulture est également prise en compte dans le processus décisionnel. À la différence d’une machine qui ne fait pas de distinction entre les divers cépages, cette approche rigoureuse permet une véritable personnalisation des vendanges. « Au moment de l’ébourgeonnage, nous faisons un choix plus sélectif, c’est-à-dire qu’on enlève beaucoup plus de sarments des vignes. Même si cela a pour conséquence d’obtenir un plus petit rendement, nous privilégions cette méthode pour un résultat qualitatif avec des raisins plus concentrés en goût » explique ce passionné.

Après les vendanges

Avant de passer les raisins au pressoir, ils sont stockés dans une chambre froide à 5° pendant 24 à 30 heures. Un choix personnel dans le but de favoriser un état de fraîcheur et d’optimiser ainsi la qualité. C’est pourquoi, les vendanges sont organisées généralement très tôt le matin ou à la fraîcheur de la nuit. « Pour nous, la saison des vendanges n’a pas été plus précoce que les autres années » déclare Christian Le Dorze, « elle a même débuté 5 jours plus tard que prévu, soit le 7 septembre ! ». Une fois les raisins ramenés à la température souhaitée, la vinification s’exécute à l’Hostellerie des vins de Rognes. « Nous n’effectuons pas de pressurisation extrême pour ne pas faire ‘pisser le raisin’ comme on dit dans le milieu » explique le propriétaire du Château. Dans les 2 à 3 mois qui suivent, des séances de dégustation permettent de décider de l’assemblage des différents cépages. Une fois l’assemblage choisi, et avant d’être mis en bouteille à partir de janvier, les vins reposent dans une cuve en inox pour les vins blancs et rosés de « La petite causerie » tandis que 10 % des vins rouges de cette gamme sont vieillis en barrique pour une dégustation assez rapide. Quant aux vins rouges de la gamme « Opus 1619 », ils sont tous disposés dans une barrique durant 10 mois.

 

Le mariage du vin et de l’art à Bonisson

Le Château Bonisson, c’est à la fois une maison familiale, un domaine viticole et un centre d’art contemporain, le B.Art Center, qui ouvrira ses portes au cours du mois de novembre avec comme premier invité, Georges Rousse, photographe plasticien renommé. C’est une fois de plus, la passion qui dicte ce nouveau projet. D’une superficie totale de 300 m², ce centre comprendra 4 salles d’exposition et accueillera toutes les formes d’art contemporain (photo, sculpture, vidéo…). Telle une invitation à marier l’amour de l’art autour d’un verre de vin…

www.bonisson.com

 

Rédaction : Céline Beddou 

157 vins médaillés au Concours des Vins de Provence 2020 !

Le jury, composé de 116 dégustateurs (professionnels de la filière vin, experts du Centre du Rosé et amateurs), s’est réuni à la Maison des Vins de Provence dans le Var. Sur une sélection de 703 vins, le jury a distingué 157 cuvées de l’AOC Côtes de Provence et de ses dénominations de terroir, de l’AOC Coteaux d’Aix-en-Provence et de l’AOC Coteaux Varois en Provence : 81 médaillés d’or, 59 médaillés d’argent et 17 médaillés de bronze.

Deux des cuvées du Château Bonisson ont reçu une médaille d’or : La Petite Causerie Rosé Coteaux d'Aix-en-Provence Rosé 2019 et Opus 1619 Rouge Coteaux d'Aix-en-Provence Rouge 2018.

Pour découvrir les résultats du Concours des Vins de Provence dans les détails : https://www.vinsdeprovence.com/actualites/palmares-2020-concours-des-vins-de-provence