©Association Fouque

Europe et international, Emploi |

Le Grand Pin, un restaurant pédagogique pour l’insertion professionnelle des jeunes

À Marseille, le restaurant pédagogique le Grand Pin accompagne des jeunes en difficulté en leur proposant une formation qualifiante dans les métiers de la restauration. Chaque année, une quarantaine de jeunes bénéficient de ce dispositif d’insertion sociale et professionnelle, financé notamment par la Région Sud et le Fonds social européen.

Qu’ils soient sans qualification et/ou sous mandat de justice, les jeunes de 16 à 25 ans ont l’opportunité de se former dans l’un des métiers de la restauration (serveur ou cuisinier) tout en ayant une expérience professionnelle au sein du restaurant pédagogique, le Grand Pin, situé dans le 8e arrondissement de Marseille.

Un restaurant pas comme les autres

Au sein de ce restaurant pédagogique, les jeunes accomplissent des tâches pour apprendre les métiers de serveur et de cuisinier. En salle ou au restaurant, ils acquièrent progressivement les postures, les techniques et les gestes professionnels. D’un côté, en expérimentant ces métiers, ils deviennent acteurs de leur formation et rapidement opérationnels. De l’autre, ils prennent conscience de leurs capacités personnelles et de leurs responsabilités sociales.

Des ateliers en petits groupes complètent la formation pratique avec des matières plus générales comme l’expression écrite et orale, les mathématiques, la citoyenneté, le développement durable, les arts plastiques, la santé, la bureautique, l’économie domestique ou encore le secourisme. 

De l’insertion sociale à la formation qualifiante…

Véritable outil d’insertion financé par la Région Sud, le Fonds social européen, le Département 13 ainsi que la Protection judiciaire de la jeunesse, le Grand Pin propose deux titres professionnels (serveur et cuisinier) délivrés par le Ministère du Travail et de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Entre les deux métiers, celui de cuisiner est davantage plébiscité par les jeunes que celui de serveur. Prochainement, le titre professionnel d’agent polyvalent de la restauration pourrait bien enrichir le panel de formation du restaurant pédagogique dans le but de travailler dans la restauration collective.

… à l’insertion professionnelle !

Alors que 39 % des jeunes intégrant le Grand Pin n’ont jamais été scolarisés, près de 60 % d’entre eux se sont insérés professionnellement et socialement en 2019 à la suite de leur formation en décrochant, soit un contrat d’apprentissage en entreprise, soit un emploi.

Manger à la table du Grand Pin

Le restaurant le Grand Pin est donc une adresse à privilégier à Marseille si l’on souhaite être solidaire de son action pédagogique auprès des jeunes. Une « action deux-en-un », pourrait-on dire, qui permet à la fois de s’y restaurer et d’apprécier la cuisine traditionnelle et, de soutenir le dispositif d’apprentissage en permettant à ces jeunes de présenter et de servir les repas qu’ils ont eux-mêmes confectionnés.

Restaurant le Grand Pin - 430 avenue de Mazargues - 13008 Marseille - Tél : 04 91 77 95 56

Plus d’infos sur le Grand Pin : http://old.association-fouque.org/web/nos-etablissements/le-grand-pin.html

Zaky, 20 ans, comorienne

« Je voulais faire un apprentissage dans le domaine de la cuisine mais je n’ai pas trouvé de patron. Puis j’ai fait une lettre de motivation pour intégrer le Grand Pin en passant par la Mission Locale. J’ai fait une période d’essai et j’ai été prise. Ici, le chef explique bien les choses. On travaille en équipe. Je sais faire maintenant des salades que ne savais pas faire avant ! Je fais aussi les entrées du jour, les crèmes caramel, les salades de fruits… J’aime bien cette formation et j’apprends beaucoup de choses. Je vais y rester pour passer mon diplôme ou alors trouver un patron pour faire le CAP en apprentissage. J’envisage de travailler pour ensuite partir de chez mes parents et prendre mon appartement. Je suis majeure donc je veux prendre mon indépendance ! J’ai envie de me débrouiller toute seule ».

Moussa, 20 ans, soudanais

« Depuis l’âge de 12 ans, je travaille dans le bâtiment, le jardinage et la restauration. J’ai travaillé 6 mois dans un restaurant en Lybie, tous les jours, pour l’équivalent de 100 euros par mois. Ensuite, je suis allé en Italie et depuis 2016, en France, à Calais et à Marseille. Avant le Grand Pin, j’étais en formation pour apprendre le français. Le conseiller de la Mission locale m’a parlé du Grand Pin et m’a donné l’adresse. Au restaurant le Grand Pin, je cuisine des salades, des salades de fruits, des viandes, des poissons… mais aussi je fais la plonge. Depuis que j’y suis, je connais beaucoup de choses ! Par exemple, j’ai découvert le lave-vaisselle. Le chef est très gentil. Quand je fais une erreur, il me montre comment faire autrement. Je reste au Grand Pin jusqu’à ce que je trouve un travail de cuisiner dans un restaurant à Marseille ou une autre ville ».