Développement durable, Aménagement |

Le Parc naturel régional du Mont Ventoux verra le jour en 2020

2020 sera l’année de naissance du 9e Parc naturel régional de la région Sud. Avec le Plan Climat Régional, « une COP d’avance », la Région consacre 30 % de son budget à la protection de l’environnement, du patrimoine et de la culture en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

• Un million d’arbres plantés en 2 ans
• Escale Zéro Fumée à Marseille, Toulon et Nice, contre la pollution des navires de croisière
• Des circuits courts pour consommer local dans les cantines scolaires
• Une borne électrique tous les 100 km sur le réseau routier (objectif dépassé), objectif pour 2021 : une borne tous les 25 km
• Développement du très haut débit
• Sauvegarde des filières et des cultures agricoles emblématiques de la région

Avec son Plan Climat, la Région Sud a fait de la qualité de vie des habitants et de ceux qui visitent la région, une priorité. La création de ce 9e Parc s'inscrit dans la démarche régionale pour le "mieux-vivre" en région.

 

Un projet audacieux et visionnaire

L’état d’esprit du futur Parc a été défini autour d’un slogan : « Ensemble, on va plus loin ». Le projet de Parc du Mont Ventoux a lancé l’appel à projets « Carbone+ » avec l’aide du Tour de France et du Centre forestier de la propriété forestière. Il consiste à éviter les coupes rases en forêt et à repousser l’âge de récolte des arbres. Cela permet un gain carbone de 8 800 t de CO2 pour 50 ha de travaux sylvicole. Une action pilote qui permettrait une certification carbone de la Région Sud à l’échelle nationale. Ce projet permet également à ce territoire déjà reconnu par l’Unesco comme l’une des 14 biosphères de France de bénéficier des retombées d’une marque mondialement reconnue. La zone du futur Parc comprend une grande diversité de paysages et de milieux naturels, elle se situe autour du Mont Ventoux, qui culmine à 1 912 mètres, et comprend 58 % d’espaces naturels et 33 % d’espaces agricoles. Concrètement, cela représente pour les 88 125 habitants de la zone déterminée d'importantes retombées touristiques et économiques . A savoir : 1 euro investi rapporte en moyenne 7,5 euros.

 

Un nom prestigieux qui rejoint les 8 autres, aussi évocateurs 

Le Ventoux fait rêver, son sommet sauvage qui défie le vent, ses coteaux riches de cultures, ses murs de pierres sèches, ses fiers villages. Le Ventoux a une identité bien trempée, de celles qui font la force de cette région et tout son charme. Ses vignes implantées sur ses flancs depuis l’époque romaine, le Ventoux est réputé pour ses cerises des Monts de Venasque, ses fraises dites « de Carpentras », ses truffes, ses olives, sa lavande, son petit épeautre, son vin AOC depuis 1973 et son raisin AOP « Muscat du Ventoux » depuis 1997.

Le futur Parc du Mont Ventoux va rejoindre les Parcs naturels régionaux de Camargue, du Luberon, du Queyras, du Verdon, des Alpilles, de la Sainte-Baume, des Baronnies provençales et des Préalpes d’Azur, qui constituent d’ores et déjà les joyaux de la région Sud dans toutes ses singularités.

 

Les 2 prochaines étapes du futur Parc du Mont Ventoux

  • Début 2020 : Le ministère de la transition écologique le classera officiellement au titre de Parc naturel régional.
  • A la suite de ce classement, le Premier ministre signera le décret de création qui marquera officiellement la naissance du 9e Parc naturel régional du Mont Ventoux.

Je tiens à remercier les 35 communes qui ont voté pour cette création de Parc, car après l’arrêt du projet depuis 10 ans, c’est grâce à la mobilisation de tous que ce 9e parc naturel régional verra le jour cette année. Nous agissons ainsi ensemble, pour la pérennité de notre territoire et pour les générations futures.

Renaud Muselier
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Président de Régions de France