Institution, Culture |

Le Sud, la région du cinéma !

À l’occasion de la 95e édition de la Foire de Marseille sur le thème du cinéma, rendez-vous sur le stand de la Région Sud pour découvrir ses actions en faveur du 7e art ainsi que son histoire : patrimoine cinématographique, accueil des tournages de film, formations audiovisuelles, éducation à l’image…

Le cinéma trouve ses racines et son inspiration dans le Sud, la 2e Région de France pour l’accueil des tournages. Studios, écoles, techniciens, comédiens, sociétés de production, paysages naturels et urbains… tout y est pour réussir sa carrière ou son projet audiovisuel !

Parmi les jeunes bénéficiant du dispositif régional « Lycéens et apprentis au cinéma », 300 ont été accueillis, jeudi 26 septembre, sur le stand de la Région à la Foire de Marseille. Olivia, Doria et Nicolas en classe de Première au lycée Honoré Daumier, spécialité Audiovisuel, en faisaient partie.

Le cinéma ? C’est l’art, le mouvement, la polyvalence… lance Gladys tandis qu’Olivia s’exprime à son tour : « J’aime le cinéma pour son ambiance et le travail en équipe que cela demande. Plus tard, je voudrais travailler dans cette filière ». À côté d’elle, Daria prend la parole : « J'ai toujours regardé des films et je regarde à la télévision le Festival de Cannes chaque année ! Cela ne m'étonne pas quela Région Sud soit la 2e Région de France pour le cinéma ! C’est normal avec tous ses magnifiques paysages ! ». Nicolas renchérit :

Et heureusement que la Région finance le secteur, c’est nécessaire ! Ça fait la promotion du cinéma dans notre région et cela donne envie de la découvrir.

Pour eux, c’est à présent l’heure de se rendre à l’auditorium et de visionner « Fatima », César du Meilleur film, réalisé par Philippe Faucon et de poser ensuite leurs questions.

Le cinéma inspire des vocations

Chaque année, la Région Sud investit 2,23 M€ pour l’offre d’enseignement et de formation artistique et culturelle. À Marseille, l’Atelier de l’image et du son (AIS) forment les professionnels de demain. « Cette école propose des formations diplômantes dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel avec une nouveauté, en octobre 2019 : une formation ‘Jeu et direction d’acteurs’ » explique Julie, la chargée de communication.

Lucas, en 2e année de BTS Audiovisuel - spécialité montage à l’AIS et Emma en 2e année de Réalisation audiovisuelle donnent leurs trois bonnes raisons d’étudier le cinéma en région Sud :

  1. Pour la diversité des paysages : « A Marseille, nous sommes à moins d’une heure de paysages très divers, autant urbains que naturels. Nous avons la mer, les calanques, la Friche de la Belle de Mai… C’est plus facile pour être inspiré et tourner ! »
  2. Notre région a une histoire : « L’histoire du cinéma avec les frères Lumière, Pagnol… il y aussi l’histoire de Marseille, la plus vieille ville de France. Cela crée une identité particulière qui sont sources d’inspiration pour le cinéma. » 
  3. Le climat : « Cela nous offre de meilleures conditions de tournage »

Le Sud : une terre de tournage

Provence-Alpes-Côte d’Azur conforte sa place de 2e région de France pour l’accueil des tournages et renforce son attractivité mondiale. Au total, 5 000 jours de tournage par an représentant de très importantes retombées économiques. 

Décors, lumière, compétences techniques… la Région Sud soutient cette industrie en accueillant les tournages sur son territoire dans les meilleures conditions : équipements performants, notamment pour les effets spéciaux numériques, équipements adaptés aux productions importantes, techniciens reconnus pour leur professionnalisme… Et aussi des pôles d’activités d’excellence comme les Studios Riviera à Nice, un pôle dédié à l’animation en développement à Arles, Bastide Rouge à Cannes, Provence Studio à Martigues et à Marseille avec des tournages quasi quotidiens du feuilleton Plus belle la vie.

Leurs rôles ? Attirer les tournages et faciliter les démarches administratives et les recherches de techniciens, comédiens, figurants et prestataires de service.

En savoir plus sur la Commission régionale du film