@Région Sud/Florent Gardin

Développement durable |

L’engagement "Ports-Propres" pour la Méditerranée !

ADN de notre région, la Méditerranée nous offre son climat, son patrimoine environnemental, ses atouts économiques et géostratégiques. Mais cette mer, si proche, subit de plein fouet le changement climatique. Indispensable à notre vie, la Région Sud en a fait la priorité de son Plan Climat.

Avec 147 ports de plaisance pour plus de 60 000 anneaux, le littoral régional offre la plus grande capacité d’accueil pour le nautisme en France. Parmi les mesures prises par la Région Sud en faveur de la sauvegarde de la Méditerranée, l’opération « Ports propres » est parmi les plus anciennes avec le réseau Mer « Education à l’environnement » qui sensibilise le grand public et les plaisanciers.

Pourquoi engager cette certification ?

La plaisance a un impact conséquent sur l’environnement. Les ports de pêche et de plaisance génèrent en effet des déchets toxiques (piles, batteries, huiles de vidange, solvants acides, matière plastique, résine, pots de peinture usagés, etc.) ainsi que des pollutions provenant des eaux de carénage et des eaux usées qui se déversent directement dans le port.

Face à ce constat, la Région Sud et ses partenaires * ont adopté une démarche commune pour encourager toutes les opérations qui améliorent la qualité environnementale des ports et par conséquent pour la préservation du milieu marin.

Ports propres, en quoi ça consiste ?

Les ports de plaisance sont des outils stratégiques pour lutter contre les pollutions. Sorte d’interface entre la terre et la mer, ils peuvent impulser des comportements de tri sélectif et de bonnes pratiques sur terre et en mer. Ports Propres est une certification AFNOR (entreprise d’audit qui valide et édite la certification) qui répond à plusieurs critères environnementaux :

  • Le traitement et la récolte des déchets au port
  • Le recyclage de ces derniers
  • La gestion de l’eau potable
  • Les économies d’énergies
  • La formation des gestionnaires de cercle nautique

D’autres problématiques sont traitées dans les ports certifiés en créant des actions de partenariat avec des associations locales. Par exemple :Les signaux pyrotechniques obligatoires sur les embarcations sont vite obsolètes. Les ports ne sont pourtant pas responsables de ces déchets dangereux mais de nombreuses actions de recyclage se sont déroulées en région Sud grâce à la sensibilisation réalisée sur le terrain.

Une démarche gagnant-gagnant

Cette démarche a modifié l’image des ports de plaisance plus considérés désormais comme des infrastructures impactant le milieu mais comme des équipements mobilisés pour l’environnement.

Aujourd’hui, les ports de plaisance de la région sont parmi les plus avancés au monde avec 67 ports certifiés « Ports Propres » et 26 ports certifiés « Ports Propres actifs en biodiversité ». A ce titre la Région Sud et l’Union des Ports de plaisance de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Monaco (UPACA) s’engagent à promouvoir la démarche « Ports Propres » en France et à l’international.

L’aide régionale a permis de dispenser des formations à près de 1 200 personnes et d’ériger deux normes complémentaires : la certification européenne « Ports Propres » et la certification nationale « Ports Propres actifs en biodiversité ».

Petit historique

La démarche Ports Propres est une initiative régionale depuis 2001. Dès le début, 86 ports de plaisance du Sud adhèrent à la démarche « Ports Propres » . En 2012, la création de la Certification européenne Ports Propres remplace l’accord français. En 2018, la Région Sud et l’Union des Ports de Plaisance Provence Alpes Côte d’Azur et Monaco enrichissent la Certification française « Ports Propres Actifs en Biodiversité ». Depuis 2019, des formateurs agréés Ports Propres améliorent la qualité de la formation.

Les objectifs de la certification Ports Propres

Adapter les littoraux au changement climatique : Préserver des espaces naturels grâce aux interventions du Conservatoire du littoral et sensibiliser et éduquer citoyens, élus et techniciens à l’environnement va dans le sens de la préservation du littoral et de la Méditerranée.
Concilier économie maritime et environnement : Créer une certification « territoires engagés pour la mer Méditerranée », répond aux enjeux maritimes et renforce leur attractivité en favorisant les solutions inspirées de la nature afin de réaménager le littoral et lutter contre son érosion. L’Assemblée Maritime pour la Croissance Régionale et l’Environnement (AMCRE) travaille à appliquer une politique maritime régionale homogène et construite sur un modèle respectueux de l’environnement.

Par la démarche « Ports-propres » plus de 2/3 des bases nautiques ont été modernisées en 6 ans. L’objectif consiste à atteindre 100 % des Ports Propres certifiés et de Ports Propres actifs en biodiversité. La prochaine étape : Certifier 100% des ports.

« Les résultats de la démarche ports propres recensent plus de 67 ports de plaisance certifiés et plus de 90% des ports engagés.Ces résultats nous positionnent en 1ère place en nombre de ports de plaisance labellisés. Cœur du combat que nous menons depuis 2017 avec le Plan Climat régional, cette politique environnementale ambitieuse porte ses fruits dans la préservation de la Méditerranée contre toutes les pollutions. »

Renaud MUSELIER

Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président-délégué de Régions de France.

Pour creuser le sujet: https://www.youtube.com/watch?v=5IKKSDqv9Hk

* l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, l’ADEME, l’État (DREAL)avec l’appui technique et fédérateur de l’Union des Ports de plaisance de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Monaco (UPACA)