©PNRB

Agriculture-Forêt, Développement durable |

Les 9 Parcs Naturels : un engagement régional renouvelé

Ce jeudi 7 janvier 2021, la Région Sud s’engage à nouveau auprès de ses 9 Parcs Naturels régionaux en signant les contrats de Parcs à Lourmarin. Elle s’engage également auprès du Réseau des Parcs naturels régionaux et de l’association Air Climat qui porte le Groupe régional d’experts sur le climat (GREC-SUD).

En quoi consiste les Contrats de Parcs ?

Ces contrats pérennisent le lien étroit qui unit la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et ses 9 Parcs : (par ordre de création) : Camargue, Queyras, Luberon, Verdon, Alpilles, Préalpes d’azur, Baronnies provençales, Sainte Baume et Mont Ventoux.

La Région Sud et ses 9 PNR entendent développer ensemble sur 2021-2023, une politique dans la continuité et en forte synergie fondée sur 3 piliers :

  • Un engagement des Parcs en faveur des priorités régionales relevant de la transition énergétique, de la transition écologique et de la ressource en eau.
  • L’appui à la réalisation des actions dans les Parcs, relève notamment d’autres champs d’intervention : économie et alimentation de proximité, valorisation des ressources locales, préservation et valorisation du patrimoine culturel, du patrimoine bâti et des paysages, tourisme durable et tourisme de nature.
  • L’innovation et l’expérimentation, qui constituent à la fois une mission phare des PNR et une orientation stratégique forte pour la Région Sud.

 Signature du Contrat de Parc 2021-2023

Ce contrat formalise la reconnaissance des PNR comme relais opérationnels privilégiés des politiques prioritaires définies par la Région (énergie, biodiversité, eau), mais aussi plus largement des politiques sectorielles développées par la Région (agriculture, forêt, culture…).

Ils sont confortés dans leurs rôles de laboratoires du développement durable, ayant pour mission de capitaliser et de transférer en région les acquis de leurs politiques tant du point de vue des méthodes que des résultats.

Le Contrat est décliné, dans chacun des 9 PNR, par une convention spécifique.

C’est l’objet même des signatures de ce jeudi 7 janvier 2021, des contrats et conventions entre les 9 Parcs Naturels régionaux et la Région Sud.

La Région, premier financeur

La Région finance les actions des Parcs et participe à la définition de leurs priorités. Les communes membres représentent 15 % des cotisations globales et participent au programme d’actions.

En conciliant développement humain, culturel, économique et environnemental, les Parcs sont des acteurs clés de la lutte contre le changement climatique, des partenaires privilégiés de la Région pour atteindre les objectifs du Plan Climat. Ils contribuent à la mise en œuvre de la moitié des actions.

Leurs engagements

Atteindre l’autonomie énergétique à l’horizon 2030, par la sobriété de consommation, la production d’énergie renouvelable, l’efficience thermique des bâtiments et l’écomobilité.

• Protéger et gérer le patrimoine naturel et culturel en tenant compte des espaces ruraux, des ressources naturelles, de la faune et de la flore et en incitant aux économies d’énergie et à la mise en valeur du patrimoine et des savoir-faire locaux.

• Aménager le territoire avec des projets respectueux de l’environnement.

• Développer les activités économiques et sociales avec une agriculture durable, le développement des circuits courts, des offres touristiques et l’accompagnement des entreprises vers des activités respectueuses de l’environnement.

• Accueillir, éduquer et informer le public avec une sensibilisation des habitants, des touristes et des jeunes à l’environnement.

• Expérimenter et innover avec des programmes de recherche et des projets pilotes.

L’innovation au service de l’économie : place au local

Les Parcs permettent une relocalisation de l’économie grâce à leurs richesses non délocalisables. Une solution pour le développement de nos territoires !

Un projet commun

Fondé sur la protection et la valorisation d’un patrimoine exceptionnel, le projet de Parc est élaboré sous la responsabilité de la Région, dans la concertation entre les forces vives du territoire concerné (collectivités territoriales, associations, organismes publics, partenaires socio-économiques...).

Qui décide ?

Les conseillers régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur et les élus des communes, des intercommunalités et des Conseils départementaux. Ainsi que des instances de proposition et de conseils de développement scientifique ou thématiques, etc.

Le réseau des Parcs : un outil transversal

Les Parcs du territoire régional sont regroupés depuis 2015 au sein d’une association pour le développement d’actions communes : le réseau des Parcs naturels régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Cette collaboration est une vraie force au niveau régional. Elle permet de capitaliser les expériences de chacun.

Et pour finir, quel est ce groupe d’experts sur le climat, le GREC-Sud ?

Le groupe régional d’experts sur le climat en région Sud a vocation à centraliser, transcrire et partager la connaissance scientifique sur le climat et le changement climatique en région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’objectif prioritaire du groupe est d’informer les gestionnaires et décideurs du territoire (élus et techniciens des collectivités locales, des espaces protégés, des grands équipements, etc.) dans l’optique d’une meilleure compréhension et d’une prise en compte des résultats scientifiques dans les politiques publiques.

Ils éditent des publications pour les non-scientifiques de façon à rendre accessible l’information à toutes et tous
Alors pour les esprits curieux :
http://www.grec-sud.fr/le-grec-sud/