Transports |

Ouverture à la concurrence du réseau ferroviaire en Région Sud : une chance unique pour le territoire et les usagers

Le 28 octobre est une date marquante pour les TER en Région Sud. Après l’ouverture à la concurrence de son réseau ferroviaire, la Région a retenu TRANSDEV et la SNCF afin d’améliorer la qualité de son service public rendu aux 25 000 voyageurs quotidiens. Explications.

En 2016, la Région Sud était la plus mauvaise région de France pour la qualité de service de ses TER. Face à cette situation extrême, en 2017, la Région a suspendu sa convention avec la SNCF en exigeant une amélioration du service et une baisse des coûts. Des engagements forts ont été entrepris, et ont permis un net progrès de la qualité de service.

Région Sud : le retour de la performance du réseau TER

La situation en 2016

  • 20 % des trains étaient en retard : 1 train sur 5
  • 10 % des trains étaient supprimés : 1 train sur 10
  • 18 % de taux de fraude
  • 15 000 actes de violence et incivilités dans les trains et les gares

C’est dans cette lignée et dans cet objectif de proposer un service performant aux 25 000 voyageurs quotidiens, que la Région a ouvert à la concurrence son réseau ferroviaire. « L’ouverture à la concurrence du TER est une avancée majeure pour les usagers et les contribuables. Grâce à elle, l’offre de train sera doublée sur la ligne Marseille – Toulon – Nice et sera augmentée de 75 % sur l’étoile azuréenne, et le tout à un prix équivalent pour la Région » a déclaré  Renaud Muselier, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
et Président délégué de Régions de France « Cette augmentation de l’offre entrainera une augmentation de la fréquentation et donc une augmentation des recettes. C’est un cercle vertueux ! »

Le 28 octobre, l’attribution de deux lots de lignes ferroviaires a été votée, ce qui représente un tiers du trafic régional.

 

Région Sud : 1re région de France à ouvrir son réseau ferroviaire à la concurrence

En tant qu’autorité organisatrice des transports, la Région Sud a le devoir de promouvoir une exemplarité environnementale en la matière et s’est engagée à impulser une dynamique régionale en faveur des nouvelles mobilités et de leur usage quotidien. La Région a donc inscrit le transport ferroviaire parmi ses axes majeurs de son plan climat régional en vue d’améliorer l’utilisation des transports collectifs pour les usagers ainsi que l’intermodalité.

C’est dans ce but également que des appels d’offre ont été lancés pour toutes les lignes TER en 2017. A ce titre, la Région Sud est la première région de France à ouvrir son réseau ferroviaire à la concurrence. Sur les 10 entreprises nationales et européennes ayant répondu à l’appel d’offre en 2020, deux d’entre elles ont été retenues pour assurer un service de qualité à la hauteur des exigences des usagers et des enjeux environnementaux. Les nouveaux opérateurs circuleront à partir de 2025sur la ligne Marseille-Toulon-Nice.

Ouverture de la concurrence des lignes TER en Région Sud 

Quels bénéfices pour les usagers ?

Objectif : offrir un service public ferroviaire de qualité et au juste prix

  • Régularité : augmentation de l’offre TER de 75% d’ici 2025  
  • Ponctualité :  réduire les retards et augmenter la cadence des trains
  • Sécurité : présence humaine régulière dans les rames
  • Fraude : renforcement des contrôles
  • Services : des rames neuves et une meilleure offre de service client

TRANSDEV et SNCF : les deux transporteurs retenus

Sur le premier lot, représentant 10 % du trafic, Transdev a proposé la meilleure offre, mais sur le deuxième, représentant 23 % du trafic, la meilleure offre a été proposée par la SNCF. Elle continuera donc d’exploiter 90 % du trafic régional.

• Le transporteur Transdev pour les lignes « Métropoles » : Marseille-Toulon- Nice

  • 10 % de l’offre régionale concernée : juillet 2025
  • Date de début d’exploitation

Dès 2025 :

  • Trafic doublé avec 14 allers-retours quotidiens contre 7 actuellement
  • Baisse de 40 % des retards 
  • 16 nouvelles rames avec de nouveaux pour les usagers : climatisation, wifi, prises, espaces dédiés aux vélos et poussettes 
  • Renforcement de la sécurité et des contrôles 
     

• La SNCF pour les lignes « Azur » : « Les Arcs/Draguignan – Vintimille »,  « Nice- Tende » et « Cannes – Grasse »

  • 23 % de l’offre régionale concernée
  • Date de début d’exploitation : décembre 2024
     

Dès 2025 :

  • 75 % de trains supplémentaires
  • Des trains toutes les 15 min
  • 120 allers-retours quotidiens contre 69 actuellement sur toutes les lignes (création d’un service express de transport métropolitain)
  • Remise à neuf des rames par la région

Chronologie

Dates clés de l’ouverture de la concurrence sur les lignes TER en région Sud 

2017
La Région Sud lance un Appel à Manifestation d’Intérêt sur l’ouverture à la concurrence

2020
Dépôt des dossiers de candidature de 10 entreprises nationales et européennes

29 octobre 2021
Vote en Assemblée Plénière des candidats retenus

2025
Début d’exploitation des offres de Transdev et SNCF