©Franck Pennant

Développement durable |

Plan climat : 10 initiatives pour développer l’écomobilité dans la Région Sud

Mobilité, énergie, économie verte, santé, éducation, biodiversité… le plan climat de la Région Sud, c’est 100 mesures concrètes qui agissent chaque jour sur notre quotidien. Découvrez 10 initiatives exemplaires menées par la Région et ses partenaires pour développer l’écomobilité sur tout le territoire. L’objectif ? Réduire de 25 % les émissions de gaz à effet de serre issues des transports d’ici 2021.

1- 1 borne de recharge pour les véhicules électriques tous les 25 km d’ici 2021

La Région a fait du développement des véhicules propres l’une de ses priorités, notamment électriques ! Et qui dit électriques, dit bornes de recharges ! Initialement fixé à 1 borne tous les 100 km pour 2021, l’objectif de la Région Sud a été dépassé et revu à la hausse, à raison d’une borne tous les 25 km. Concrètement, en 2 ans, la Région a financé le déploiement de 480 bornes publiques de recharge sur tout le territoire. Elle soutient également les actions innovantes couplant bornes de recharge et énergie renouvelable, comme par exemple la grande ombrière photovoltaïque de Baratier dans les Hautes-Alpes. Construite à l’initiative du Syndicat Mixte Energie 05, cette structure située à sur un pôle d’échange multimodale et une aire de covoiturage est équipée d’un dispositif de stockage d’énergie et d’un système de pilotage qui permet la recharge rapide de deux véhicules simultanément. Grâce à une tarification incitative (concrètement, c’est moins cher en dehors des pics de consommation), cette installation permet de réduire l’impact de la recharge sur le réseau électrique.

2- SAP Labs France, une entreprise pionnière de la mobilité électrique en entreprise

A SAP Labs France, le diesel est banni depuis 2016 ! Pionnière dans le développement de la mobilité électrique en entreprise, la filiale R&D du géant du logiciel d'entreprise vise une flotte 100 % électrique en 2021. Sur le site de Mougins dans les Alpes-Maritimes, 130 salariés sont déjà équipés de véhicules électriques. Ils seront 190 fin 2020 ! Pour accompagner cette augmentation, 7 bornes accélérées et une borne ultrarapide vont être installées, en complément des 14 bornes existantes, ainsi qu’un outil de gestion dynamique permettant de lisser la charge des véhicules (une soixantaine chaque jour) et éviter les pics de consommation. La recharge des véhicules est couplée à la production d’énergie solaire locale, grâce à des panneaux photovoltaïques sur toiture (64 kWc déployés) et sur ombrière (29 kWc déployés). Un projet exemplaire accompagné par la Région Sud !

3- Escales Zéro fumée : des navires branchés à quai pour réduire de 100 % les émissions atmosphériques

Savez-vous qu’un paquebot à quai consomme entre 500 et 2 000 litres de gasoil par heure ? C’est l’équivalent d’environ 250 voitures… Pour supprimer la totalité des émissions atmosphériques des ferries et bateaux de croisière en escale dans les ports de Marseille, Toulon et Nice, la Région Sud a décidé de financer l’électrification des quais et d’accompagner les compagnies maritimes soucieuses de transformer leurs navires en activité. Une initiative phare qui représente la solution la plus performante du point de vue environnemental, tout particulièrement pour les riverains des ports avec la suppression de la totalité des émissions atmosphériques. Pour en savoir plus. 

4- Des bus moins polluants en circulation dans la région

La Région a décidé d’être à la pointe de la conversion énergétique sur les transports collectifs ! En 2019, plusieurs lignes de bus sont passées au GNV (gaz naturel pour véhicule), un carburant alternatif, économique et peu polluant : la ligne Arles-Salon en mars 2019, puis la ligne Saint-Raphaël-Draguignan en juillet 2019. Bilan de ces expérimentations ? Que du positif en termes de consommation, de confort de conduite, de confort de voyage et de limitation des nuisances sonores. En août 2019, des cars électriques ont également été mis en service sur les lignes Aix-Toulon et Aix-Avignon. Bientôt une nouvelle ligne sera équipée de bus propres sur Nice-Sophia Antipolis, l’une des plus fréquentées.

5- Des voies réservées aux transports en commun aménagées sur les autoroutes

La Région Sud, en tant qu’autorité organisatrice de la mobilité, accompagne le développement des voies réservées aux transports en commun et du covoiturage sur le réseau national et les routes d’intérêt régional. Ce type d’aménagement permet une réduction des temps de parcours des transports en commun et la fiabilisation de leur régularité. Depuis mai 2019, 9 kilomètres de voies sont réservés pour les cars, soit 3 km de plus que fin 2018, sur l’autoroute Aix-Marseille. Sur l’A50, une étude a été réalisée sur la possibilité d’une voie réservée ouverte au covoiturage. Affaire à suivre !

6- 280 km de véloroutes et voies vertes financés par la Région Sud en 2018 et 2019

Vélo, marche, covoiturage, auto-partage, autant de solutions pour bouger autrement. La Région Sud soutient et développe des projets proposant de nouvelles formes de mobilité. En 2018 et 2019, elle a financé 280 km de véloroutes et voies vertes, et participé à la réalisation de la piste cyclable de la Corniche Kennedy à Marseille. De nouveaux appels à projets ont été lancés fin 2019 pour poursuivre le développement des véloroutes et voies vertes (appel à projets FEDER), développer des solutions alternatives de mobilité en zone peu dense (appel à projets Région / Ademe) et développer des solutions innovantes de covoiturage dynamique et en temps réel dans les grandes agglomérations (appel à projets Région / Ademe).

7- 200 vélos électriques en libre-service à Nice

Les habitants des hauteurs de Nice et des collines alentour les attendaient avec impatience ! Le 27 janvier 2020, la Métropole de Nice Côte d’Azur a déployé sa flotte de 200 vélos électriques en libre-service sur les communes de Nice, Saint-Laurent-du-Var et Cagnes-sur-Mer. Disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les 200 e-Vélobleu sont mis à la disposition des usagers (de + 14 ans), via une application dédiée. La prise en main et la restitution se font dans les parkings répertoriés dans l’application. Autre nouveauté à Nice pour les cyclistes : deux parc-relais pour tout vélo ont été aménagés sous la gare Thiers et à Charles Ehrmann au terminus du Cadam. Ils sont accessibles avec la carte Ligne d’Azur et offrent une capacité d’accueil de 100 et 200 emplacements. Equipés de prises électriques, ils sont adaptés aux vélos classiques et électriques.

8- Le Portail ZOU ! : une plateforme unique au service de la mobilité de tous les habitants

Avec la plateforme ZOU !, la Région Sud propose aux usagers un espace unique dans lequel trouver la meilleure manière de se déplacer en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Regroupant l’ensemble des informations sur les lignes de LER, de TER et des Chemins de Fer de Provence, mais aussi en matière de trajets à vélo, en tram, en métro, en bus, en car, ou en voiture, ce portail web ambitionne de devenir la référence en matière de déplacement sur le territoire régional. Au-delà de son caractère informatif, ce portail est également doté d’une e-boutique pour faciliter la prise de billets sur l’ensemble du réseau ZOU ! et la réservation d’un abri à vélo sécurisé. Toutes les infos sur le réseau de transport ZOU! sur zou.maregionsud.fr

9- Transport de marchandises : la CMA CGM, premier armateur à tester avec succès un biocarburant marin

La CMA CGM est devenue en 2019 le premier armateur à tester avec succès l’utilisation d’un biocarburant marin pour le ravitaillement des porte-conteneurs White Shark et Alexander Von Humboldt. Le combustible utilisé est composé de 80 % de carburant à faible teneur en soufre et à 20 % d’un biocarburant à base d’huiles de cuisson recyclées. La réduction des émissions de gaz à effet de serre est de 80 %. La CMA CGM a également été la première compagnie de transport maritime à développer le Gaz Naturel Liquide (GNL) pour des navires de très grande capacité avec la commande d’une série de 9 porte-conteneurs de 23 000 Equivalent 20 pieds. Pour info, le GNL permet une réduction de 99 % des émissions d’oxydes de soufre et de particules fines, de 85 % des émissions d’oxydes d’azote et d’environ 20 % des émissions de dioxyde de carbone !

10- Roulez au bioéthanol avec la Région Sud !

Grâce au dispositif de la Région Sud le Chèque Transition Bioéthanol, vous pouvez profiter d'une aide de 250 € pour la conversion de votre véhicule essence au bioéthanol. Une solution pour améliorer votre pouvoir d'achat, tout en faisant un geste pour la planète : le bioéthanol contribue à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70 % et permet de faire une économie de 40 % sur un plein ! Effective depuis le 1er janvier 2019, cette mesure concerne les salariés et apprentis qui utilisent leur voiture personnelle pour aller travailler, à raison de 60 km par jour minimum. Cette aide régionale couvre 50 % du prix de fourniture et de pose par un installateur habilité, dans la limite de 250 € par foyer. 

Retrouvez l'intégralité du Plan Climat de la Région Sud sur https://www.maregionsud.fr/planclimat