©Franck Pennant

Transports |

Reprise du BTP : visite sur le chantier de la ligne ferroviaire Marseille-Aix

Alors que le déconfinement progressif se poursuit en Région Sud, les chantiers reprennent peu à peu. Focus sur la modernisation de la ligne ferroviaire Aix-Marseille, où une visite de chantier s'est tenue mardi 19 mai en présence du Président de la Région Sud, Président de Régions de France, Renaud Muselier.

Anticiper, ouvrir, accompagner, revivre ! 

C'est le principal enjeu des prochaines semaines. La relance économique passera par la reprise des chantiers, à l'arrêt ou au ralenti depuis mi-mars et le début du confinement. C'est dans cette optique que la Région Sud :

  • Relance 100 chantiers prioritaires entre mai et juillet pour les lycées, le réseau ferroviaire, le Très Haut Débit
  • Soutient massivement le secteur du BTP et offre 250 000 masques aux entreprises pour la reprise
  • Engage 500 millions d’euros pour des travaux publics dans son plan de relance.

La ligne Marseille-Aix

Cette ligne est non électrifiée et a une longueur de 36 km, dont la plus grande partie est à voie unique. À ce jour, seulement un tiers de la ligne est à double voie.
Il s’agit d’une ligne sinueuse sur laquelle la vitesse des trains est relativement faible en raison de son profil en long (des rampes de 1,5 % sont présentes). Cette vitesse dépend en effet du rayon des courbes : plus les courbes ont des rayons faibles, moins le train peut rouler vite. Ainsi, la vitesse maximale autorisée des trains en ligne varie de 90 km/h à 110 km/h. D'ailleurs, seulement 27 % des tronçons sur la ligne ont un tracé en plan en alignement.

En raison de son tracé sinueux et contraint, la ligne est caractérisée par de nombreux ouvrages d’art (un ouvrage tous les 300 mètres en moyenne) :

  • Près de 30 Ponts-Routes
  • Près de 80 Ponts-Rails
  • 10 tunnels de 15 à 263m

Plusieurs ouvrages d’arts emblématiques sillonnent cette ligne tels que le Viaduc des Aygalades, le Viaduc de l’Arc et la succession des tunnels de Septèmes-les-Vallons entre milieu naturel et urbain.

Ainsi, ces nombreux enjeux techniques et le développement de l’urbanisation le long de la ligne ferroviaire rendent complexe le doublement et l’électrification intégrale de celle-ci qui constituent un objectif cible mais pour lequel il est nécessaire d’échelonner les étapes de réalisation.

Les travaux en cours

Poursuite de la modernisation de la gare d’Aix-en-Provence

Allongement des quais, pose d’écrans acoustiques et des voies de remisage. Travaux de signalisation afin de permettre la mise en service du nouveau plan de voie en décembre 2020.
- Pose de la voie sur la nouvelle plateforme et travaux de signalisation ferroviaire entre Gardanne et Luynes.
- Allongement des quais des haltes de Simiane et Saint-Antoine à 220 m, pour accueillir des rames plus longues.
Une interruption des circulations ferroviaires entre Gardanne, Meyrargues et Rognac est programmée de juillet à fin décembre 2020.
- Financement complet du projet 182 M€, financés par l’État, la Région Sud, le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille Provence et SNCF Réseau.

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre de la deuxième phase de modernisation de la ligne Marseille – Gardanne – Aix-en-Provence. 

Ce projet fait suite à la phase 1 mise en service en 2008.
 Objectifs
- Plus de cadence : un rythme plus régulier sera rendu par cette modernisation avec la mise en place d’un TER toutes les 15 minutes entre les principaux pôles de Marseille, Saint-Antoine,
Simiane, Gardanne et Aix-en-Provence.
Les haltes périurbaines seront desservies toutes les 30 minutes au lieu de toutes les 40 minutes à l’heure actuelle.
- Plus de sécurité via la suppression du dernier Passage à Niveau (PN) situé entre Marseille et Aix-en-Provence : chemin de la Guiramande à Aix-en- Provence et via la suppression de la traversée à niveau des voies par les piétons en gare d’Aix-en-Provence remplacée par une passerelle et un ascenseur sur le 3e quai.
- Plus de maillage territorial et de desserte : avec la création de la halte de Plan de Campagne, le projet apporte une accessibilité nouvelle pour le territoire en se situant sur une zone de rabattement intéressante par rapport à l’autoroute, tout en desservant un pôle commercial et d’activités majeures.
- Plus de confort et de places assises via la possibilité pour la Région Sud de mettre en place des trains de longues compositions ayant une plus grande capacité d’emport grâce à la mise en oeuvre de quais de 220 mètres de long dans les principaux pôles.
- Plus de fiabilité grâce à la modernisation des installations ferroviaires de la gare d’Aix-en-Provence qui seront télécommandées depuis Marseille et l’augmentation du doublement de voie banalisée (circulables dans les deux sens).

La mise en service de la totalité du projet est prévue en octobre 2021.