Culture |

Retour à la vie, retour à la culture en Région Sud !

La culture crée du lien, donne du sens, fait naitre des émotions uniques. Artistes, techniciens, organisateurs d’événements artistiques ou responsables de structures sont les forces vives d’une région qui rayonne dans le monde entier pour sa culture. Depuis 2016, la Région a fait de son engagement pour la soutenir une priorité. Un engagement confirmé à l’épreuve de la crise sanitaire, pour mieux se tourner vers demain.

Après des mois de paralysie imposés par la pandémie mondiale, les professionnels du secteur culturel ressortent profondément marqués par des mois d’incertitude pendant lesquels se sont cumulés fermetures des salles de cinéma, des théâtres, des musées, reports ou annulations de festivals, fragilisation des projets de création, coups d’arrêt à l’éducation artistique et culturelle. Dans une région où le secteur culturel représente un poids économique important, l’impact s’est révélé particulièrement brutal. En effet, la culture rassemble près de 50 000 emplois et totalise près de 5 % du PIB régional. C’est traditionnellement un moteur pour le développement du territoire et de son attractivité. Mais derrière les chiffres, ce sont des libraires, des comédiens, des musiciens, des exploitants de salle de cinéma, des régisseurs, des artistes indépendants, tout un réseau d’acteurs mettant en œuvre une fabuleuse puissance de création. Celle qui permet de façonner la grande richesse de propositions artistiques que l’on connait en région Sud.

C’est ce qui a profondément manqué au public pendant ces longs mois de crise sanitaire. Privé de culture pendant des mois, il a pu mesurer combien elle est essentielle. C’est pourquoi, la Région s’est mobilisée dès les premières semaines de confinement en 2020. En engageant le plan Terre de culture consacrant plus de 5 millions d’euros à la survie et la relance à la filière, la Région a contribué à limiter les conséquences de la crise. De quoi reprendre son souffle pour 40 auteurs, 66 librairies indépendantes, 94 salles de cinéma, 46 compagnies de musiques, théâtre et danse, et bien d’autres bénéficiaires encore, plus de 400 au total. Aux aides d’urgence s’est ajouté le maintien des subventions déjà accordées aux structures et leur sanctuarisation sur 3 ans pour les principales structures partenaires.

Effervescence culturelle pour tous

L’indispensable retour à la vie nécessitait la poursuite de cette mobilisation en faveur de la culture. En 2021, le Pacte d’effervescence culturelle a permis de pérenniser l’engagement de la Région tout en préparant la sortie de crise. Depuis février, la région s’est attelée à accompagner la réouverture des lieux culturels et la tenue des festivals pour qu’enfin public et artistes se retrouvent dans les festivals, les musées et expositions, les théâtres et cinémas, en salle ou en extérieur.

Avec la saison des festivals qui s’ouvre, même sous contraintes, c’est toute la région Sud qui reprend son souffle. Un été résolument culturel ne pouvant exister sans le public, la Région et Arsud, l’opérateur culturel régional, ont décidé d’accompagner cet élan en proposant des « Billets découverte » sur le principe d’une place achetée, une place offerte. Destinés aux habitants de la région, le dispositif s’applique pour une soixantaine d’événements sur le territoire et ce jusqu’au 15 septembre. En divisant le budget spectacle par deux pour un groupe ou une famille, il permet d’encourager des publics éloignés des festivals à en profiter cet été.

Pour en savoir plus
Actualité - Billet découverte

En plus de ce dispositif, les jeunes de 15 à 25 ans, particulièrement touchés par les impacts sociaux, économiques et psychologiques de la crise sanitaire, peuvent compter sur la prolongation des avantages du e-Pass jeunes jusqu’au 31 août. Ceux qui n’ont pas pu dépenser l’enveloppe de 80 euros dédiés à la culture, aux loisirs et au sport en raison de l’annulation d’événements ou de la fermeture des lieux culturels, pourront se rattraper cet été. Une belle occasion d’explorer le riche programme de festivals, concerts, spectacles et autres projections de plein air ! Rappelons que l’ e-Pass jeunes est offert à chaque rentrée scolaire pour les lycéens et étudiants inscrits dans un établissement scolaire ou universitaire de la région, ou en service civique.

Pour en savoir plus
Espace e-Pass Jeunes

Un engagement pérenne

L’épreuve de la crise et l’exigence du retour à la vie ont mis encore davantage en lumière l’engagement de longue date de la Région en matière de culture. Dès 2016, elle a décidé d’y consacrer un budget volontariste. Au fil des ans, le budget a été sanctuarisé et même renforcé pour atteindre près de 65 millions d’euros en 2021.

C’est grâce à cette action durable qu’un plan stratégique pour le cinéma et l’audiovisuel, le plan triennal Action, a pu être initié en augmentant de 30% le budget pour la filière. En effet, le territoire nourrit un lien historiquement fort avec le cinéma et l’audiovisuel. C’est un secteur qui a créé des emplois et génère de conséquentes retombées économiques.

Aujourd’hui, pour la Région Sud, deuxième de France pour le nombre de tournages, miser sur le cinéma est donc une évidence. Dans la continuité des investissements qu’elle a engagés dans le secteur, la Région Sud a pour ambition d’en faire une filière attractive et compétitive, dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Pour cela, c’est à la fois le potentiel de création, de production et d’accueil de tournages qu’elle souhaite renforcer en déployant les outils idoines au plus près des besoins de ses acteurs. C’est d’ailleurs du dialogue avec les parties prenantes du secteur de l’audiovisuel qu’ont émergé quatre grands objectifs à poursuivre : promouvoir les nouvelles écritures ; structurer la filière ; renforcer l'attractivité et le savoir-faire ; favoriser l’accès à la production cinématographique.

La photographie, art majeur en Région Sud

 Après le cinéma, la photo est plus que jamais à l’honneur en 2021. Les grands événements phares sont de retour pour le bonheur de tous les amateurs de 8ème art. Avec tout d’abord les Rencontres d’Arles qui reviennent après l’annulation de l’édition 2020. Elles proposent plus de quarante expositions à découvrir du 4 juillet au 26 septembre à Arles. Pour ce rendez-vous d’envergure internationale, les visiteurs pourront également découvrir des expositions partenaires à Nîmes, Avignon, Marseille, Saint-Rémy-de-Provence, accessibles aux visiteurs avec le forfait des Rencontres dans le cadre du Grand Arles Express.

C’est aussi à Mougins dans les Alpes Maritimes que l’on pourra se délecter de photos dans le tout nouveau centre de la photographie qui a ouvert ses portes début juillet. Au sein d’un ancien presbytère restauré, les visiteurs auront la joie de découvrir, jusqu’au 3 octobre, une exposition consacrée aux travaux d’Isabel Muñoz.

Territoires de culture

Accès à la culture pour tous et soutien aux filières d’excellence, avec sa stratégie culturelle la Région ambitionne autant de rapprocher que de rayonner. En région Sud, la puissance de création et l’art de vivre vibre au cœur des territoires mais brille à l’international grâce à de grandes marques monde : Aix-en-Provence et son festival, Orange et ses Chorégies, Arles et ses Rencontres, Cannes et le cinéma.

Théâtre antique et Arc de triomphe d'Orange, monuments romains d'Arles, centre historique d'Avignon, ces villes emblématiques sont aussi mondialement connues par leur patrimoine millénaire exceptionnel inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ou classé au titre des monuments historiques.

Aux Chorégies d’Orange l’Opéra fait Pop !

Depuis 2007 les Chorégies d’Orange s’engagent dans la sensibilisation des jeunes à la musique lyrique et au spectacle vivant. En 2017, le projet pédagogique Pop The Opéra destiné à 600 collégiens et lycéens de la Région a été mis en place en lien avec l’Académie d’Aix Marseille. Des centaines de collégiens et lycéens participent à la création d’un spectacle exclusif. L’objectif est de proposer un répertoire chanté par de jeunes artistes allant du chœur d’opéra à la musique pop. Ce programme original diffusé lors de la soirée annuelle de Musiques en fête, retransmise par France 3 et France Musique, est spécialement composé pour l’émission. Et pour sa 10ème édition le 18 juin dernier, les jeunes artistes se sont produits aux côtés de grands artistes internationaux du monde lyrique.

Mais le territoire régional est riche de tout un petit patrimoine rural. Fours à pain, chapelles, oratoires, moulins, lavoirs, fontaines jalonnent les paysages de la Provence, des Alpes et de la Côtes d’Azur comme des gardiens de leur identité. Souvent délaissés, invisibles, ces témoins de notre Histoire méritent pourtant d’être préservés et entretenus.

C’est pourquoi chaque année, la Région Sud lance l’appel à projets « Petit patrimoine rural non protégé » et accompagne une quarantaine de réhabilitations. Un vrai levier de préservation des paysages autant que des entreprises locales et des corps de métiers spécialisés. La Région Sud accompagne les porteurs de projets qu’ils soient publics ou privés. Mais en restaurant, une partie du chemin seulement est parcourue. Il s’agit également de faire vivre ce patrimoine par sa valorisation. C’est ce que la Région Sud encourage en soutenant le déploiement des outils de diffusion des connaissances et de médiation, tels que les circuits de découverte, les livrets pédagogiques ou autres supports numériques.

C’est cette dynamique de valorisation du patrimoine qui a donné naissance à de projets régionaux d’ampleur tels que l’Observatoire de la langue et de la culture provençales dans le Mas Saint-Paul, à Cheval-Blanc (84) ou encore le musée de la Minoterie à La Mure-sur-Argens (04), des sites patrimoniaux autrefois tombés dans l’oubli, aujourd’hui révélateurs de paysages, de culture et de terroirs.

Anne-Sophie LEBON