Education-Lycées, Santé |

Situation des étudiants infirmiers et aides-soignants de la Croix-Rouge de Marseille

A la demande personnelle du Président Renaud Muselier, les délégués des étudiants infirmiers et aides-soignants de la Croix Rouge ont été reçus à la Région par les équipes du Président.

Ils font face à une situation humainement inacceptable : ils sont privés de locaux depuis plus d’un an, sans implantation fixe et durable de remplacement, et n’ont aucune visibilité sur la poursuite de leurs formations. Ils craignent également que la qualité de leur diplôme soit remise en cause.

Dans ce dossier, la Région n’est pas compétente pour régler les problématiques de foncier des établissements, mais s’engage aux côtés des étudiants pour n’en laisser aucun sur le bord du chemin.

Pour eux, je me suis engagé aujourd’hui :

- A la mise en œuvre, en complément de la gratuité de la carte ZOU, d’une aide financière d’urgence pour leurs déplacements. Cette aide sera à destination de tous les étudiants de la Croix Rouge, sans condition de ressources, jusqu’à la fin de l’année scolaire.

- A l’installation d’un comité de pilotage aux côtés de l’ARS, avec les délégués étudiants, dont la première réunion aura lieu début octobre.  

Ce comité de pilotage aura trois missions principales :

  • Apporter, avant Noël, une visibilité claire pour la rentrée scolaire de 2022 pour tous les étudiants de cet institut.
  • Harmoniser l’offre de formation pour que les étudiants cessent d’être « baladés » d’un bout à l’autre de la ville, d’amphithéâtre en amphithéâtre.
  • Etudier avec attention la qualité de la formation actuellement offerte, et offrir si nécessaire des sessions de rattrapage pour que la valeur de leur diplôme soit à la hauteur de leurs efforts.

Dans un dossier aussi difficile pour ceux qui en subissent les conséquences, étudiants comme formateurs, la Région est prête à user de tous les moyens possibles pour venir en aide à ces 800 étudiants, y compris jusqu’à remettre en question l’agrément de formation accordé à la Croix-Rouge si tous les efforts ne sont pas mis en œuvre » a déclaré Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Président délégué de Régions de France.