Photo de David Bartus

Agriculture-Forêt, Culture |

Toutes les raisons d’aimer la lavande de Provence

Du jardin à la cuisine, en passant par la salle de bain, la lavande de Provence s’invite partout. Elle fait partie à la fois des paysages de Provence-Alpes-Côte d’Azur, de notre patrimoine, de notre culture et de notre quotidien. Aperçu rapide des 1001 usages de la lavande, une des panacées offertes par la nature !

Depuis la nuit des temps, l’utilisation de la lavande est omniprésente autant pour orner un jardin, attirer les abeilles, aromatiser divers mets, compléter naturellement une pharmacopée ou encore embaumer et désodoriser une pièce… De la vue à l’odorat, ses atouts naturels charment tous nos sens tout en y ajoutant des vertus bénéfiques à bien des égards. Une plante à la fois belle et utile, c’est tout le charme de la lavande qui contribue, aujourd’hui encore à son succès.

Une réputation ancestrale intégrée dans nos us et coutumes

Sa popularité se fonde sur ses multiples vertus, sa simplicité et sa variété d’utilisation (en tisane, en application cutanée mélangée à des huiles végétales, en inhalation, en diffusion…) ainsi que son intégration dans divers produits dérivés (shampoing, savon, brume d’oreiller, crème, désinfectant main, lait corporel, roll-on…).

Il faut bien noter que le terme utilisé de « lavande » est générique car il existe une vingtaine d’espèces répertoriées au total. En fonction de l’espèce, la lavande se présente sous la forme d’un arbrisseau plus ou moins grand et buissonnant. En Provence, les deux espèces de lavande cultivées sont la lavande vraie et le lavandin. Ce dernier est né du croisement entredeux variétés de lavande que sont la lavande aspic et la lavande vraie grâce au travail d’insectes pollinisateurs. Le lavandin est donc une espèce hybride naturelle qui a la côte en raison de ses nombreux avantages : plus résistant à la sécheresse et à la pollution, plus productif en huile essentielle et une culture possible à des hauteurs plus basses que la lavande vraie.

Tour d’horizon des multiples usages de la lavande

  • Dans notre cuisine
    C’est à partir du 20e siècle que la lavande fait son entrée en cuisine. La fleur de lavande, utilisée fraîche ou sèche, en fleur ou en grain, est l’ingrédient comestible pour préparer des sirops par exemple pour parfumer des yaourts, des glaces, des flans… Mais aussi pour donner une note gustative aux viandes, aux salades salées ou sucrées, aux laitages, aux desserts, à des confitures d’abricot ou de pêche ou encore à un couscous… La lavande nous ouvre la porte à l’imagination culinaire et gourmande ! Petits rappels : il convient de privilégier des lavandes n’ayant subi aucun traitement chimique et de toujours l’utiliser avec parcimonie et subtilité car son arôme puissant peut prédominer sur les autres.
  • Dans nos salles de bain
    Ses bienfaits avérés sur le bien-être ainsi que sa fragrance agréable font de la lavande un produit de choix en cosmétique (produits de soin du visage, du corps et des cheveux, déodorant, savon…). Il suffit de quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans l’eau du bain ou de quelques grains pour profiter de ses vertus relaxantes, tonifiantes, rafraîchissantes, purifiantes, adoucissantes... D’où l’origine étymologique de la lavande, du latin « lavare » signifiant « se laver ». 
  • Dans notre pharmacopée
    La lavande est une plante médicinale utilisée notamment pour ses propriétés antiseptiques, apaisantes et tonifiantes. Mais aussi : elle prévient l’insomnie, apaise le système nerveux, soulage les problèmes cutanés, traite les douleurs musculaires… Sans oublier son utilisation en infusion pour passer une nuit tranquille dans les bras de Morphée. La liste est non exhaustive tant son champ d’action est large ! Comme toutes les plantes, certainescontre-indications et précautions usuelles reliées aux deux lavandes énoncées (lavande vraie et lavandin) sont à prendre en compte en fonction de votre situation.
  • Dans notre jardin
    Dans son habitat originel, la lavande contribue à l’harmonie de l’écosystème en jouant un double rôle : répulsif (pucerons et fourmis) et attractif (les abeilles qui raffolent de ses fleurs et les pollinisent au passage).
  • Dans les autres pièces de la maison
    En répulsif contre les acariens et les mites, en diffuseur de parfum, en désodorisant naturel, en pot-pourri, en sachets ou en bouquets garnis de lavande séchée, elle se révèle encore utile dans les pièces à vivre et/ou dans les placards.

Céline Beddou

Focus botanique

De la famille des Lamiacées, la lavande comprend au moins 28 espèces différentes et pousse dans les régions sèches et ensoleillées du pourtour méditerranéen jusqu’à l’Inde. Elle se présente sous forme d’arbuste de 20 cm à 80 cm de haut avec un feuillage persistant et en épis. Entre les mois de juin et d’août, les fleurs de lavande font leur apparition déployant des couleurs chatoyantes, mauves ou violettes, qui appâtent les abeilles qui viennent y butiner.

La lavande : un symbole d’amour

On connaît ce brin odoriférant et coloré comme LE symbole de la Provence. Mais ce n’est pas tout. Comme une majorité de fleurs, la lavande évoque des sentiments particuliers. Cette plante est associée à l’amour à toutes ses étapes : des sentiments amoureux naissants, au mariage ainsi qu’à sa longévité marquant ainsi les 46 années d’union. En Provence, il est donc d’usage de lancer aux jeunes mariés des grains de lavande pour leur souhaiter bonheur, paix et passion !