©Y.Bouvier

Tourisme, Culture |

Un nouvel écrin pour la Grotte Cosquer : la Villa Méditerranée

C’est acté ! la Villa Méditerranée abritera en juin 2022 la réplique de la célèbre Grotte Cosquer. L’occasion de pouvoir profiter au cœur de la cité phocéenne d’un centre archéologique et de recherches à dimension internationale pour accueillir de nombreux touristes.

L’engagement régional

La Grotte Cosquer fait partie intégrante du patrimoine régional. Il était important de la rendre accessible au plus grand nombre. Dans ce but, une opération d’envergure a été menée afin de définir précisément le projet et des conventions ont été conclues avec l’Etat, propriétaire de la grotte, de son infographie et de sa documentation.

Avec la concrétisation de ce projet porté par la Région, la Villa Méditerranée constituera un réceptacle de connaissances inédites qui inscrira le lieu parmi les centres culturels de premier plan pour le grand public et la communauté scientifique internationale. La proximité géographique avec le Mucem autour des savoirs et des connaissances de la Méditerranée renforcera sa dimension nationale et internationale.

Par ailleurs, ce projet est plébiscité par la Région depuis 2016 pour donner une vocation bien définie à la Villa Méditerranée, afin d'absorber les frais de gestion du lieu et enfin proposer à la population du territoire régional, national et international, un lieu culturel d’exception.

Le 16 octobre, la Région Sud a ainsi acté la réalisation de ce projet. Elle restera propriétaire de la Villa Méditerranée. La reconstitution de la grotte et son exploitation font désormais l’objet d’une délégation de service public. C’est la société Kleber Rossillon qui a été choisie lors de l’assemblée plénière ce 16 octobre afin d'exploiter le lieu pour le compte de la Région durant les 25 prochaines années. Un contrat sous forme de concession qui confie au délégataire à la fois l’exploitation, l’entretien, la promotion et le développement d’un centre d’interprétation de haute qualité culturelle et scientifique.

  J’ai soumis à l’approbation des élus de la Région le choix de la société Kleber Rossillon pour la réalisation et l’exploitation d’un centre d’interprétation archéologique dédié à la Grotte Cosquer, dans l’actuel bâtiment de la Villa Méditerranée. Ce partenariat s’articule autour d’un projet ambitieux et enthousiasmant, où la recherche archéologique, la culture préhistorique et la compréhension de l’urgence climatique contemporaine seront rendues accessibles au plus grand nombre. La restitution d’une grotte ornée sous-marine très ancienne sera une première mondiale et une véritable opportunité pour notre belle Région Sud de rayonner au niveau national et international.

Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.


Une histoire millénaire au cœur de Marseille

Découverte par le plongeur professionnel Henri Cosquer en 1991, au large du Cap Morgiou, la grotte sous-marine abrite près de 500 représentations peintes et gravées par la main de l’homme, de 27 000 à 19 000 ans avant notre ère.

A l’époque où l’homme préhistorique fréquentait et habitait la grotte, le niveau de la mer était plus bas d’au moins 40 mètres et la ligne de rivage se situait à environ 6 kilomètres de là. Avec les animaux terrestres habituels de l’art pariétal : chevaux, bisons et aurochs, bouquetins, chamois, félins, tous sont représentés et gravés dans la roche. S’y côtoient les représentations des animaux marins : phoques, pingouins, poissons ou autres signes évoquant méduses ou poulpes. Cet ensemble exceptionnel n’a pas encore livré tous ses mystères et enseignements. Il était donc important de lui offrir une visibilité tout en le préservant.
L’accès difficile de la grotte (37 mètres de fond et un tunnel de 171 mètres de long précédant l’entrée), fermé au public pour la préservation de ces décors, et pour des raisons de sécurité, a motivé la solution de reconstitution de la grotte. Ce trésor de l’humanité pourra être enfin vu par tous, et sa richesse scientifique pourra être préservée de la menace de la montée des eaux.

Un rayonnement scientifique, culturel et touristique

L’implantation à Marseille de la reconstitution de la Grotte Cosquer prévoit la visite d'au moins 500 000 personnes par an, en se basant notamment sur les affluences connues pour la Grotte Chauvet en Ardèche et Lascaux en Dordogne.
Cet aménagement entre grotte et centre de recherche permettra le croisement de publics distincts et complémentaires pour constituer un pôle d’attractivité touristique d’importance.
L’entreprise Kleber Rossillon s'occupe déjà de l’exploitation de la Grotte Chauvet et a proposé d’exploiter le lieu 355 jours par an, sans percevoir de subvention de fonctionnement. La Région se félicite de pouvoir ainsi compter sur un partenaire aux compétences reconnues dont l’engagement financier (13 millions) traduit son implication.

•   Juin 2022 : ouverture au public du centre d’interprétation archéologique « Grotte Cosquer »
•   Janvier 2020 : Remise de la Villa Méditerranée au futur concessionnaire pour la réalisation des travaux de réaménagement intérieur
•   16 octobre 2019 : proposition au Conseil Régional d’un contrat de Délégation Service Public avec la Société Kleber Rossillon
•   2013 : Inauguration de la Villa Méditerranée
•   1991 : homologation par Jean COURTIN