©Getty

Tourisme |

Vivre en Région Sud : Porquerolles, la perle des Iles d'Or !

Parmi les Iles d'Hyères, elle est sûrement la plus connue. La plus visitée également, c'est certain ! L'île de Porquerolles, joyau de la Région Sud, avec ses plages turquoises d'un côté et son relief escarpé de l'autre est un haut-lieu touristique en cette période estivale. Majestueuse, mais aussi fragile, Porquerolles cultive son propre art de vivre. Un trésor inestimable du patrimoine naturel de la Région Sud, qui doit faire l'objet d'une attention particulière de la part de ses visiteurs.

Si l'on peut accéder à Porquerolles depuis Marseille ou Toulon, entre autres, rien ne remplace la sensation de l'arrivée à la Tour Fondue. Tout au bout de la presqu'ile de Giens, l'appel du large commence à se faire ressentir. Embarquez sur la navette, pour 15 minutes de traversée direction le port de Porquerolles. Balade, baignade, histoire et culture rythmeront votre journée. Ou plutôt vos journées. Car si vous voulez tout voir, il faudra revenir ! Prenez donc votre temps pour apprécier ce petit bout de terre à sa juste valeur !

Des plages idylliques...

La topographie de l'île de Porquerolles est atypique. Au nord, entre vignes et pins, les plages d'Argent, Notre Dame, de la Courtade ou du Langoustier offrent des moments de détente unique, dans un cadre qui n'a rien à envier aux Caraïbes. 

La plage Notre Dame

Notre Dame est élue en 2015 « plus belle plage d’Europe » par l’organisation européenne de promotion de la culture et du tourisme en Europe (European best destination) et se situe à 3.5km du village (45mn à pied, 25mn de vélo). Orientée Nord-Est, dans le prolongement de la Courtade, son sable fin et la couleur translucide de son eau, en font un site emblématique de l’île. Abritée du mistral dans sa partie ouest et du vent d’Est , elle est bordée de pinèdes et de chênaies ; une baie boisée dans un écrin de bleu…

La plage de la Courtade

La Courtade est la plage la plus proche du village, 15mn à pied et 5mn en vélo, et la plus longue aussi (1km environ). Orientée Nord-Est, cette plage familiale, aux fonds progressifs, offre alternance de sable et de galets, et se prolonge par des criques à l’Est, où vous serez abrités du vent d’Est. La forêt d’eucalyptus, qui borde le début de plage, répend ses essences et offre un coin d’ombre très appréciable par forte chaleur.

La plage d'Argent

Ses eaux cristallines et peu profondes, son sable fin et blanc, sa belle pinède en arrière-plage et sa localisation bien abritée du mistral en font la plage idéale pour tous... En saison, un bar-restaurant, un poste de secours, des toilettes publiques ainsi qu'un tiralo (fauteuil de plage destiné aux personnes à mobilité réduite, qui permet aussi bien, et sans transformation, de rouler sur le sol et de flotter sur l'eau) sont autant de prestations qu'apprécient les visiteurs...

Les plages du Langoustier

Située à la pointe Ouest de l’île, côté Nord de l’isthme du Langoustier, la plage blanche se mérite : à 4.5km du village, sur une piste assez dénivelée (1h15 à pied ou 45mn en vélo), elle réserve ses 500m de sable blond aux plus courageux ! Elle est abritée du vent d’Est et ses fonds sont peu profonds.

Du côté Sud de l’isthme, cap sur la plage noire du Langoustier, avec son sable et ses graviers noirâtres qui doivent leur couleur aux scories déversées au 19ème siècle par l’ancienne usine de soude. Et même si l’image de la plage idyllique demeure le sable blanc et les eaux transparentes, elle en reste néanmoins, une des plus agréables. Elle est protégée légèrement du mistral et complètement du vent d’Est.

...aux reliefs rocailleux

La partie sud de l'île, bien moins touristique, dévoile un Porquerolles différent. Plus sauvage, moins accessible, les falaises y règnent en maîtres des lieux. De nombreux points de vue vous y attendent. Pour y parvenir, munissez-vous de solides chaussures, et traversez les vignes et les oliviers au centre de l'île. Direction, par exemple, le Phare de Porquerolles ! 

Le Phare de Porquerolles et son panorama

Bien que fermé au public, c'est un passage obligé lors d'une visite sur l'île. À l'extrême sud, les alentours du phare offrent un panorama à perte de vue sur la Méditerranée, et sur la presque totalité de l'île : les collines du Langoustier, le fort Sainte-Agathe, le sémaphore et les falaises du sud. Plus au loin on voit la rade d'Hyères et le massif des Maures.. C'est un des plus puissants phares de Méditerranée ! Construit en 1830, il s’élève à 84 mètres au dessus du niveau de la mer et son feu blanc a une portée de 54 km. Il fut sauvé de la destruction en 1944 grâce au courage de son gardien de l’époque, Joseph Pellegrino. Puisque vous êtes dans le sud de l'île, c'est l'occasion de poursuivre votre chemin pendant quelques minutes pour admirer la vue du haut de la calanque de l'Indienne ! Dangereuse et difficile d'accès, c'est avec vos yeux que pourrez profiter d'une vue sur Port Cros et la mer couleur vert émeraude ! 

Des forts au coeur du village, un peu de culture entre deux baignades ! 

Après cette escapade du côté du Porquerolles sauvage, les différents forts et leur histoire vous offrent un saut de près de 400 ans en arrière. Car si l'île compte de nombreuses défenses fortifiées, c'était pour faire face aux attaques diverses (corsaires, puissances étrangères) que subissaient les habitants des Iles d'Hyères au XVIIè siècle. C'est à la demande de Richelieu que de nombreux travaux y sont réalisés entre 1634 et 1643. 4 siècles durant, l'histoire militaire a forgé Porquerolles. Vous pouvez visiter, pour certains, ou contempler certains de ces vestiges. 

Le fort du Grand Langoustier

Cette grosse tour pyramidale à base carrée, édifiée entre 1633 et 1637, est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Elle commandait l'entrée de la petite passe et avait été organisée pour les combats rapprochés. Fermé au public, le fort du Grand Langoustier peut se visiter exceptionnellement lors des journées du patrimoine, en septembre. 

Le fort de l'Alycastre

Le Fort de l’Alycastre fut érigé entre 1633 et 1637 pour assurer la défense des côtes et empêcher tout débarquement sur les plages qui l’entourent. C’est un ouvrage à tour carrée à base pyramidale, entourée d’une enceinte en étoile à huit branches avec portail d’entrée à pont-levis. Après le retrait des troupes Anglaises fin XVIIIème, il fut modifié entre 1811 et 1814 sous Napoléon Bonaparte. A partir de 1848 il servit de prison d’état. Inscrit aux Monuments historiques il est propriété du Conservatoire du littoral depuis 2011. On raconte que le Fort de l’Alycastre aurait abrité durant deux jours le Masque de Fer au cours de son transfert sur l’île Sainte Marguerite. Fermé au public. 

Le fort Sainte-Agathe

Le fort Ste Agathe construit sous François 1er, vers 1531, est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.
Il s'agit d'une grosse tour ronde, abritant une grande salle voûtée, surmontée d'une terrasse aménagée en batterie. L'ensemble est enfermé dans une enceinte trapézoidale contre laquelle sont venus s'adosser des bâtiments tels que la citerne... Totalement restauré, le fort Ste Agathe a été affecté au Parc National de Port-Cros. Ouvert au public, avec des visites libres 7j/7 de 10h-13h et 15h-18h : 5 euros/adulte

Le fort de la Repentance

Le fort de la Repentance est un ouvrage de défense enterré. Achevé en 1893, cette batterie redoutable, composée de deux ouvrages distincts, permettait à ses occupants de couvrir la passe. Son rôle était essentiel dans la défense de l'île. Fermé au public

La villa Carmignac

La Villa Carmignac donne chaque année rendez-vous au public afin de découvrir des expositions d’Art contemporain, un jardin de sculptures et une programmation culturelle. Plus d'infos sur https://www.fondationcarmignac.com/ 

Pour toute information supplémentaire sur Porquerolles, l'accès à l'île, la biodiversité, rendez-vous sur https://www.hyeres-tourisme.com/les-iles-dor/porquerolles/ . 

Parfois victime de son succès, Porquerolles est très prisée des touristes l'été. Partie intégrante du Parc National de Port-Cros, dotée d'une faune et d'une flore fragile, Porquerolles s'apprécie et se respecte comme le trésor fragile qu'il est. Car derrière la carte postale, c'est un patrimoine naturel unique en Région Sud qui doit être préservé. Plusieurs règles doivent y être respectées : 

  • Feux et cigarettes interdits en dehors du village
  • Accès aux plages interdit à tout animal, même tenu en laisse
  • Prière de ramasser ses déchets : des conteneurs sont à disposition le long des pistes d’accès aux plages
  • Camping et bivouac interdits
  • Cueillette et prélèvement interdits
  • Ne pas outrepasser ou piétiner les zones de re-végétalisation délimitées par des fils de fer tendus sur des piquets en bois
  • Vélos interdits sur les plages : des aires de stationnements vélos sont prévues le long des arrière-plages. Circulez prudemment sur les sentiers, en respectant les piétons. 
  • Les chemins sont caillouteux et escarpés. Chaussures de ville, talons, rollers, trottinettes sont à proscrire !
  • L’eau manque sur l’île. Aucun point d’eau en dehors du village. Soyez prévoyant.