Soutenir les aménagements cyclables intégrés pour développer les déplacements multimodaux

En décembre 2017, la Région Sud a lancé un Plan Climat régional « Une Cop d’avance », qui constitue la stratégie environnementale et le fil directeur de son action publique. Ce plan articulé autour de 5 axes majeurs et se déclinant en 100 mesures opérationnelles, fixe un l’objectif ambitieux d’une neutralité carbone à l’horizon 2050. L’axe 1 du plan Climat met le « Cap sur l’écomobilité » et favorise la mobilité individuelle écoresponsable et encourage les nouvelles formes de mobilité.

Bénéficiaires

Les bénéficiaires ciblés sont les établissements publics, les collectivités locales ainsi que les autorités organisatrices de la mobilité durable.

Procédure

Depuis 2018, le dépôt en ligne des demandes de subvention au titre du Programme Opérationnel FEDER-FSE-Provence-Alpes-Côte d’Azur 2014-2020 s’effectue obligatoirement sur le portail e-Synergie, uniquement par voie dématérialisée (l’envoi de document papier n’étant plus accepté). 

Le portail e-SYNERGIE est accessible à l’adresse suivante : https://portail.synergie.asp-public.fr/e_synergie/portail/SUD

Contact

Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur
Direction des Affaires Européennes
Service FEDER
04 91 57 54 07
feder@maregionsud.fr en précisant en objet l’intitulé de l’appel.

Le territoire régional, pour rester particulièrement attractif aux plans démographiques et économiques, doit réaliser un important effort de mise à niveau et de développement de ses infrastructures de transport. En effet, les transports routiers sont à l’origine d’un quart des émissions de gaz à effet de serre et 30 % des émissions de particules fines. Les flux se concentrent sur les grandes agglomérations du littoral et de la vallée du Rhône. Les besoins de mobilité et d’échanges qui en résultent exigent un développement qualitatif et quantitatif des offres de transports. La complémentarité et la connexion des systèmes de transport est indispensable pour induire un report modal important, la part modale des transports collectifs demeurant très faible (de l’ordre de 1,7 % des déplacements supérieurs à 3 km1). Dans les grandes aires métropolitaines, la congestion des axes routiers et la dégradation de la qualité de l’air appellent des réponses adaptées en matière d’interconnexion renforcée des réseaux et des modes de transport. Parmi les actions concourant à la réduction des gaz à effet de serre et favorisant un développement économique équilibré du territoire, celles de la diversification de l’offre de service de mobilité est primordiale.

La Région s’est donc dotée d’un schéma des véloroutes et voies vertes composé de 9 grands itinéraires (dont deux répertoriés au niveau Européen, les EuroVelo) pour un linéaire total de 2040 km. Ce schéma inscrit au SRADDET2, s’accompagne d’un cadre d’intervention permettant à la Région de financer les projets des collectivités locales qui favorisent l’usage du vélo. Avec 200 km programmés en moyenne par an le schéma régional devrait être achevé en 2025. En tant qu’autorité organisatrice de la mobilité, la Région soutient également l’amélioration des conditions de stationnement des vélos dans les gares et s’attache à autoriser l’embarquement des vélos dans les trains et les cars interurbains, lorsque les conditions d’exploitation s’y prêtent.
La Région Sud est également autorité de gestion des fonds européens pour la période 2014-2020 et met en oeuvre le programme opérationnel FEDER-FSE. A ce titre, elle s’est engagée au titre de l’axe prioritaire 3 du FEDER « Transition énergétique et valorisation durable des ressources » notamment au travers de la priorité d’investissement 4e « Favoriser les stratégies de développement à faible émission de carbone pour tous les types de territoires, en particulier les zones urbaines, y compris la promotion d’une mobilité urbaine multimodale durable et des mesures d’adaptation au changement climatique destinées à l’atténuer ». Le FEDER est ainsi mobilisé pour augmenter le report modal de la voiture particulière vers d’autres modes de transports collectifs et vers les modes actifs. Si les précédents appels à propositions étaient centrés sur les opérations de parcs relais et de pôles d’échanges multimodaux, le présent appel à propositions concerne les aménagements cyclables.

Objectifs

Les projets financés dans le cadre de l’appel à propositions visent les aménagements cyclables3 intégrés et connectés aux transports en commun (train, bus, car, métro, navette, covoiturage), notamment via des pôles d’échanges multimodaux.

Ressources à télécharger, liens à consulter...