Une politique forestière ambitieuse

En région Provence-Alpes-Côte d'Azur, la forêt couvre 1 591 000 hectares, soit 51 % du territoire. En soutenant la filière bois dans son ensemble, la Région permet à 6 200 entreprises de développer leurs activités, ce qui représente 12 600 emplois 

La forêt est un milieu unique aux forts enjeux économiques, environnementaux et sociaux pour notre région.

Le risque incendie est aujourd’hui de plus en plus présent sur le territoire, lié à l’expansion des villes et des forêts qui ont très sensiblement modifié leurs interfaces. Le développement des peuplements forestiers multiplie les contacts entre urbanisation et espaces naturels sensibles.

Les travaux relatifs à l’élaboration du Programme Régional Forêt Bois et du Schéma Régional Biomasse, montrent que les carences en matière de gestion forestière et une trop faible mobilisation du bois, particulièrement du bois d’œuvre, sur le territoire régional ont pour conséquence une croissance anarchique de la forêt et une forte augmentation du risque incendie. 

La forêt est le premier maillon d’une filière reconnue d’avenir pour mobiliser le bois dont les industriels ont besoin. L’exploitation sylvicole manque cependant de dynamisme. Elle est confrontée au morcellement foncier et à la faiblesse du prix d’acquisition du bois. Cette absence d’exploitation va souvent de pair avec une absence de gestion, à l’exception des forêts publiques.

 

 

 

Les trois enjeux majeurs de la filière bois

1. Renforcer la compétitivité des entreprises régionales dans un contexte de demande croissante de bois

2. Mobilisation et valorisation complète du bois

3. Formation, maintien et création d’emploi

 

Face à ces défis, la Région a mis en œuvre une politique ambitieuse en faveur de la forêt et du bois depuis mars 2017.

 

Quatre axes d’orientations stratégiques  :

1. ancrer la forêt au cœur de l’aménagement du territoire,

2. positionner la forêt comme acteur important du développement économique,

3. préserver un patrimoine forestier vital,

4. promouvoir la politique régionale de soutien aux énergies renouvelables liées à la combustion de biomasse, notamment le bois énergie.

 

La Région soutient ainsi :

  • les opérations d'animation et d’appui technique aux propriétaires forestiers privés, pour mettre en œuvre des regroupements et favoriser la gestion durable de la forêt ;

  • les travaux de débroussaillement et les acquisitions de véhicules de patrouille pour leur mise à disposition des membres des comités communaux feux de forêt lorsqu'elles constituent un élément indispensable de la stratégie de protection des forêts ;

  • les animations des plans intercommunaux de débroussaillement et d’aménagement forestier et plans de massif et l’élaboration de stratégie communales de débroussaillement ;

  • la prévention des incendies, de restauration des terrains incendiés, de plantation et d’entretien des zones de montagne ;

  • le sylvo-pastoralisme ;

  • les études et les réalisations de chaufferie et de réseau de chaleur bois énergie ou d’installation permettant une valorisation énergétique des co-produits et déchets biomasse ;

  • les acquisitions de matériels pour équiper, moderniser et structurer les entreprises sylvicoles et d’exploitation forestière ainsi que de première et deuxième transformation ;

  • l’amélioration de la desserte forestière ;

  • les opérations de sylviculture liées à la régénération de peuplements forestiers ;

  • les opérations visant à améliorer l’acceptabilité des coupes, le recours au bois local (certification Bois des Alpes), la certification du bois….

 

Le plan climat adopté par la Région en décembre prévoit également les mesures suivantes : 

 

  • Développer les chaufferies à bois et accompagner les filières bois énergie locales ; 

  • Promouvoir une gestion raisonnée de nos forêts ; 

  • Adopter un grand plan incendie fondé sur : 

- le déploiement d’une garde régionale forestière pour sensibiliser la population
- le renforcement des moyens des Comités communaux feux de forêt
- l’expérimentation de solutions innovantes pour prévenir le risque incendie
- la création d’un comité régional de concertation sur les risques. 

 

 

En partenariat avec l’Union européenne et certains Départements, la Région aide financièrement les sous-mesures du Plan de Développement rural FEADER:

 

  • « Stratégies locales de développement pour la gestion de la forêt »

  • « Desserte forestière » 

  • « Actions de démonstration de d’information dans le domaine de la forêt »  ; « Aide à l'équipement et à la modernisation des entreprises sylvicoles et d'exploitation forestière » 

  • « Défense des forêts contre l’incendie »

  • « Aide à l'équipement et à la modernisation des entreprises sylvicoles et d'exploitation forestière »