INFOS COVID-19

Depuis le début de la crise sanitaire, la Région Sud s'est mobilisée pour son territoire à chaque étape. De la protection des habitants, des soignants, à la sauvegarde des entreprises au plus fort de la crise, à la relance de l'économie, des transports, des lycées et du tourisme avant d'aborder la deuxième phase du déconfinement. Chaque jour, la Région Sud apporte les réponses nécessaires aux habitants, entreprises, soignants, indépendants, associations, ou au monde sportif et culturel à propos des futurs dispositifs d'aide et des plans de relance.  

Depuis la mi-mars, la pandémie de COVID-19 a plongé le pays dans une situation économique compliquée. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, la Région Sud a lancé un plan d’urgence, de solidarité et de relance aux côtés de l’Etat pour accompagner les habitants du territoire à travers cette crise.

Les 18 Régions de France contribuent au Fonds national de Solidarité de l’Etat, à hauteur de 250 millions d’euros. Les équipes de la Région Sud réunissaient une cinquantaine d’acteurs économiques, partenaires et collectivités du territoire, afin de travailler sur les critères de mise en œuvre de l’aide déployée auprès des entreprises impactées par le COVID-19.

1- 35M€ injectés par la Région Sud au Fonds National de Solidarité.  

  • Volet 1 : 1.500 € d’aide automatique sur simple déclaration. Disponible le 31/03/20 sur le site http://impots.gouv.fr 
  • Volet 2 :  de 2 000 à 5 000€ avec une co-instruction Etat/Région des dossiers supérieurs, selon le besoin et la taille de l’entreprise. Rendez-vous sur le dispositif Fonds de Solidarité pour les entreprises pour déposer votre demande. 


2-   37M€* minimum pour le fonds Covid Résistance

Crée par la Région Sud et la Banque des Territoires, c’est un prêt pour les entreprises et associations de - de 20 salariés, compris entre 3 000 € et 10 000 €, sans garantie personnelle, à taux 0 et avec un différé d’amortissement de 18 mois. Opéré en partenariat avec le réseau initiative.

Consultez le dispositif pour en savoir plus sur l'annuaire des aides. 

* en cours d’abondement par les collectivités régionales

3- 5M€ de prêts rebond avec la Banque publique d’investissement pour des besoins supplémentaires 

  • La Région abonde le prêt rebond à taux zéro proposé par la Banque publique d’investissement (BPI) de 10 000 € à 300 000 € pour toutes les entreprises de plus d’un an d’existence, tout secteur d’activité (sauf secteur agricole). La dotation de 5M€ par la Région a un effet levier estimé à 18 millions d’euros.
  • Déposez votre dossier auprès de Bpifrance en Région https://www.bpifrance.fr/
     

4- 10M€ fléchés sur Région Sud garantie 

  • Garantie bancaire jusqu’à 80% pour les entreprises éligibles au fonds et impactées par la pandémie du COVID 19, afin de sécuriser au mieux l’accès aux financements bancaires pour les entreprises de la région
  • Déposez votre dossier auprès de Bpifrance en Région https://www.bpifrance.fr/


5- 5M€ à travers Région Sud défensif.


6- 2M€ des dispositifs d’accompagnement dédiés à la gestion de l’urgence

  • « Mon projet d’entreprise » et les accompagnements artisanat commerce et économie sociale et solidaire sont réorientés pour les mois à venir sur la gestion de l’urgence
     

7- 4M€ de prêts à taux zéro dédiés aux agriculteurs  

  • Et 1M€ de subventions directes aux exploitations pour compenser les pertes en chiffre d’affaires


8- Report des échéances de remboursement des prêts et des avances remboursables

  • Pour les financements obtenus dans le cadre du FIER, le report est de douze mois, pour les outils opérés en direct par la Région et jusqu’à six mois, reconductible une fois, pour ceux opérés par les partenaires


9- Non application des pénalités de retard dans les marchés publics

  • La Région applique la règle de non application des pénalités de retard pour les entreprises impactées par le COVID-19.
     

Soit un total de 70 M d’€ pour toutes les entreprises dans tous les secteurs, pour répondre à tous les besoins : subvention, prêt, garantie, avances remboursables  

Pour plus d'informations :
Contactez le numéro vert de la Région Sud : 0 805 805 145
et sur Entreprises Covid19

Des mesures immédiates de soutien aux entreprises :
Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le Gouvernement met en place des mesures immédiates de soutien aux entreprises : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises#

Des mesures sanitaires adaptées depuis le 11 mai

Il est, en effet, essentiel pour la santé de tous de respecter les consignes sanitaires afin de tourner la page de cette crise et de faire repartir l’économie locale. Mais pour bien faire, les transports doivent observer des mesures strictes. La fameuse distanciation sociale : Une place sur deux dans les trains et les cars et en quinconce. 
Cela va mathématiquement diviser par deux la capacité de transport. La Région Sud, ses partenaires de transports en commun routiers et la SNCF pour les TER ont dû prendre des mesures afin de répondre aux besoins des usagers.
L’activité va donc pouvoir redémarrer mais par étapes. Le plan de reprise sera actualisé au fur et à mesure, en fonction des décisions du gouvernement.

La Région Sud a opté pour la mise en place d’un plan de transport dans les trains et les cars qui facilite le respect de cette nécessaire distanciation sociale. 
Depuis 11 mai, on peut compter jusqu'à 100% des TER aux heures de pointe en zones périurbaines, 70% en moyenne régionale et pratiquement la totalité des services des lignes régulières des cars et des trains des chemins de fer de Provence. Cependant, les liaisons interrégionales ainsi que les services de cars dédiés aux liaisons aéroports ne sont pas reprises dans l’immédiat.

Des mesures sanitaires de nettoyage réguliers déjà en place, telles que le nettoyage et la désinfection quotidienne des rames, seront poursuivies et amplifiées. Les transporteurs ont commandé et distribué les masques à leur personnel. Pour les usagers, le port du masque est désormais obligatoire. 

A cet égard, la Région Sud a mis en place un formulaire en ligne pour les abonnés, afin de recevoir un masque réutilisable chez vous.

Les horaires par ligne sont disponibles : 
 ici pour les trains TER ZOU!, 

 ici pour les lignes de bus ZOU!  et
 ici pour la ligne des Chemins de Fer de Provence. 

 

Contacts et informations supplémentaires sur https://zou.maregionsud.fr/contactez-nous/  

Soutien aux entreprises de transports de voyageurs

Un plan exceptionnel de 7 M€ par mois, élaboré en étroite collaboration avec la Fédération Nationale des Transporteurs de Voyageurs (FNTV). Il permettra de soutenir l’ensemble des entreprises de transports prestataires de la Région et de tenir compte de la situation de chaque entreprise. 
Nous attribuerons ainsi une indemnisation aux exploitants de transport routiers qui exécutent des services de transports scolaires et/ou réguliers dans le cadre de contrats passés par la Région, ainsi qu’aux entreprises dont l’activité dépend des transports : entreprises de contrôle des services de transport, gestion des gares routières…

Afin de ne pas placer ces entreprises dans des situations économiques difficiles voire insurmontables, l’indemnisation est fixée à 77% des charges habituellement dues pour leur permettre de couvrir leurs charges fixes.

A l’issue de la crise, un bilan sera fait pour établir le montant définitif de l’indemnité. 

Le CRT, la Région Sud et les partenaires tourisme travaillent à un grand plan de relance

Alors que l’épidémie de Covid-19 impacte fortement l’économie mondiale, le secteur du Tourisme est confronté, depuis quelques semaines, à une situation inédite. Dans ce contexte, le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur (CRT) et ses partenaires sont, depuis le début, entièrement mobilisés. Ils travaillent actuellement à un plan de relance ambitieux et combatif pour le Tourisme, pilier de notre économie régionale, pour préparer « l’après ». En parallèle, le CRT informe, aide et accompagne les pros du Tourisme à affronter la crise qu’ils traversent.

Un budget complémentaire de 2,6 millions d’euros pour la relance de l’économie touristique. a été débloqué par la Région Sud. Grace aux aides mobilisées par la Région et au travail fédérateur du CRT auprès des collectivités partenaires, une première réponse se dessine pour envisager l’après-crise. Elle correspond à la demande de tous les professionnels du tourisme, poumon de l’économie régionale.

Pour faire face à l’onde de choc,  le CRT et ses partenaires travaillent à un véritable plan Marshall de reconquête. Son objectif est clair : se concentrer, à court terme, sur la clientèle française. Dans un second temps, les actions à destination des clientèles européennes et internationales seront déployées, au gré des réouvertures des marchés.

Pour consulter le plan de reconquête du CRT et ses partenaires, consultez l'actualité dédiée à l'après Covid 19.

On a tous besoin du Sud

Un travail considérable a été réalisé depuis 2 mois pour mettre sur pied, de manière concertée avec les partenaires tourisme régionaux, départementaux et métropolitains, un plan de relance inédit et ambitieux pour stimuler le retour des clientèles françaises.
Objectif : compenser la perte des clientèles internationales qui représentent, en temps normal, 40% des touristes à l’année (dans les hôtels comme dans les campings). 

Pour en savoir sur la campagne "On a tous besoin du Sud", consultez l'actualité dédiée

Depuis le début de la crise sanitaire, la Région Sud est restée à l’action pour ses lycées et lycéens. Le premier temps de la fermeture des établissements a été celui du nettoyage, de la désinfection et de la poursuite de certains travaux d’entretien. Dans le même temps, certains établissements ont accueilli du personnel soignant, confectionné des masques ou produit du gel hydroalcoolique. Aujourd'hui, ils se tiennent prêts pour la reprise.

Prêts pour le 2 juin

Les agents de la Région Sud sont présents dans chaque lycée pour effectuer des missions de nettoyage et de soutien aux équipes pédagogiques pour anticiper au mieux la reprise, en lien avec le Rectorat.

Dans chaque établissement, toutes les équipes sur place ont reçu une dotation en masque, gel hydroalcoolique et gants. Nous avons installé des parcours fléchés pour respecter les critères d’hygiène ainsi que les gestes barrières, de distanciation et de circulation dans les établissements.

Après les annonces du Premier Ministre, le 28 mai,  chaque lycéen récupèrera dès son retour au lycée, le 2 juin prochain, un masque lavable 35 fois pour accompagner le retour aux cours des 195 000 lycéens. Ce dispositif sera déployé dans les 183 lycées publics, les 102 lycées privés et dans les 12 lycées agricoles de notre territoire.

Une prime exceptionnelle pour tous les stagiaires paramédicaux

En première ligne dans la plus grave crise sanitaire de l’histoire, tous nos soignants mènent aujourd’hui le combat pour la vie de tous. Chaque soir, depuis leur domicile, les Français leur rendent hommage en applaudissant leur action et leur engagement pour le bien commun. 

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur finance tout au long de l’année les stages de 12 435 élèves et étudiants en formation paramédicale, dans les métiers suivants : infirmiers, aides-soignants, ergothérapeutes, sages-femmes, psychomotriciens, ambulanciers, masseurs-kinésithérapeutes, manipulateurs en radiologie, préparateurs en pharmacie hospitalière et auxiliaires de puériculture.

Dans ce contexte exceptionnel, et dans le cadre du Plan Blanc, ces stagiaires sont aujourd’hui pleinement mobilisés sur le front du coronavirus. Ils contribuent chaque jour à assurer le service public de santé aux côtés des soignants. 

On les applaudit chaque jour bien sûr, mais on les aide aussi de façon concrète avec une prime exceptionnelle de 200 euros chacun

Pour la majorité d’entre eux, cette somme représente un doublement de leur indemnité régionale de stage. Pour la Région, cela se traduit par un engagement de 2,5 millions d’euros supplémentaires. 

Ce dispositif sera mis en œuvre dans les jours à venir pour les 12 435 stagiaires médicaux et paramédicaux concernés, et cette prime sera répercutée sur leurs comptes bancaires dans les plus brefs délais permis par la loi.  

Une prime exceptionnelle pour les externes en santé

Tous les étudiants externes des facultés mobilisés dans cette crise bénéficieront de la même prime exceptionnelle que les stagiaires paramédicaux de la Région Sud, en partenariat avec le CHU de Nice et l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille.

Afin de leur permettre d’en bénéficier, les hôpitaux de Provence-Alpes-Côte d'Azur nous transmettront, à l’issue du pic épidémique, la liste des externes des facultés des sciences médicales et paramédicales qui se seront mobilisés dans cette guerre sanitaire.  

INFORMATIONS ET MODALITÉS D’ATTRIBUTIONS 
mobilisationexternes@maregionsud.fr
Tel : 04 91 57 55 55 

Pendant la période du confinement, une plateforme spécifique conçue par la Région Sud, en partenariat avec la Chambre d'Agriculture Provence-Alpes-Côte d'Azur, a maintenu le lien entre les consommateurs et les agriculteurs, au plus proche de leur domicile. Alors que nous rentrons dans la phase 2 du déconfinement, la prudence reste toujours de mise. C’est pourquoi la carte est régulièrement mise à jour, afin de permettre aux consommateurs de continuer à s’approvisionner en produits de qualité à l’échelle locale.

Découvrez la plateforme www.maregionsud.fr/alimentation-locale

Dispositifs d'aides aux agriculteurs

Dans le contexte de la crise sanitaire, la Région Sud met en place, pour la période concernée, des aides exceptionnelles en faveur des exploitations agricoles de Provence-Alpes-Côte d’Azur impactées par les mesures d'urgence pour faire face à l'épidémie de Covid 19 et ce, afin de leur permettre de redémarrer leur activité dès que possible. Notamment le Fonds d'Urgence d'Avance de Trésorerie pour l'Agriculture. 

Retrouvez toutes les informations pour déposer votre demande sur https://www.maregionsud.fr/aides-et-appels-a-projets/detail/dispositifs-daides-au-secteur-agricole-face-au-covid-19 

Dans le cadre de son Plan d’urgence, de solidarité et de relance, la Région Sud a adapté et renforcé sa politique de soutien au développement durable et équilibré des territoires en faveur des Communes et des Intercommunalités.

Les dispositifs pour les communes

25 M€ dans le cadre du FRAT classique pour toutes les interventions en faveur  des projets communaux d’aménagement du territoire et   d’équipement.
• Pour toutes les communes, un dossier par an pour un taux de subvention plafonné à 30 % du coût du projet.
Subvention plafonnée à 200 000 € HT.
• Pour les communes de moins de 1250 habitants, un dossier par an pour un taux de subvention plafonnée à 70 % du coût du projet
Subvention plafonnée à 12 000 € HT.

10 M€ dans le cadre du FRAT COVID, dispositif de solidarité en investissement répondant aux impacts de la crise sanitaire sur les territoires communaux.
• Financement de projets d’équipements favorisant le maintien et ou le développement de services à la population, directement liés à la prise en charge de l’épidémie : matériel numérique pour l’information de la population et l’enseignement à distance, équipement de télémédecine, équipement médical pour les maisons de santé et les centres de soin, équipements supplémentaires rendus nécessaires pour assister les personnes vulnérables et dépendantes, équipements pour assurer une continuité des services publics d’urgences, matériel pour permettre aux commerces de respecter les recommandations sanitaires.
• Financement de travaux d’aménagement dans les équipements publics permettant de répondre aux recommandations sanitaires notamment en matière d’hygiène, d’accès aux soins d’urgence et d’accueil du public.
• Pour toutes les communes, un dossier supplémentaire en 2020 pour un taux de subvention plafonnée à 50 % du coût du projet.
Subvention plafonnée à 50 000 € HT/minimum 6 000 € HT.
• Versement d’acomptes à hauteur de 50 % dès le vote des dossiers.
• Date limite de dépôt des dossiers le 31 juillet 2020.
 

Pour les intercommunalités

Réorientation possible des 53 M€ encore disponibles dans les CRET pour toutes les interventions en faveur des projets intercommunaux d’aménagement du territoire et d’équipement en lien avec la crise sanitaire.

D’autre part des procédures d’assouplissement « CRET COVID »
• Allégement de la complétude des dossiers.
• Report des délais d’échéance de remise des dossiers complets de 2 mois à partir du 16 mars 2020.

Vote des dossiers
Sessions d’octobre et décembre 2020.

Quelles que soient les circonstances la rémunération des 4000 stagiaires de la formation professionnelle et des 220 organismes de formations est maintenue.

Le contexte de pandémie COVID-19 impacte directement notre quotidien et dans le cas présent le suivi des formations et des rémunérations des stagiaires de la formation professionnelle. Une rémunération qui leur est attribuée tout au long de l’année par la Région.  

Ainsi, des mesures exceptionnelles ont été prise pour maintenir cette rémunération durant cette période difficile pour tous. Cette mesure est celle du bon sens et de la solidarité et permettra aux 4000 stagiaires de la formation professionnelle d’appréhender un peu plus sereinement la période sombre que nous traversons et de se projeter dans la construction de leur avenir professionnel.  

La Région Sud réaffirme également son soutien à ses 220 organismes de formation qui dispensent sur l’ensemble du territoire des formations innovantes et de qualité, pour permettre de gagner ensemble la bataille de l’emploi. 

Plan de solidarité régionale en faveur du monde associatif et culturel

Le monde culturel a en effet été l’un des premiers secteurs d’activité affecté par le COVID-19, avec notamment l’annulation de plusieurs concerts, spectacles, manifestations ou actions culturelles et artistiques. 

La Région est en train de bâtir un Plan de solidarité régional en faveur du monde associatif, avec un volet qui sera spécifiquement dédié aux acteurs culturels. 

Ainsi, l’adaptation du régime des subventions aux structures culturelles, sportives, sociales et de santé du fait des circonstances exceptionnelles de la crise sanitaire COVID 19 a été voté lors d'une commission permanente exceptionnelle le 10 avril. La transformation de toutes les subventions prévues en 2020 en aide exceptionnelle, que l’action ait pu être réalisée ou non du fait s'appliquera pour permettre au associations culturelles de poursuivre leur travail. 

Plan Stratégique Régional pour le cinéma et l'audiovisuel

Il portera sur la période 2020-2022 et a été élaboré à partir d’une large concertation avec l’ensemble de la filière professionnelle du territoire : auteurs, réalisateurs, comédiens, techniciens, producteurs, exploitants, prestataires de service, responsables de festivals, de l’éducation aux images, de la diffusion, de l’enseignement et du patrimoine.

Avec un budget en augmentation de 30%, ce sont 10,76M€, avec la participation du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) dans le cadre de la convention de coopération pour le cinéma et l’audiovisuel 2020-2022 qui sont alloués au secteur du cinéma et de l'audiovisuel. 

En complément, 2,16M€ d'aides renforcées et de nouvelles mesures sont activées dès maintenant 

Pour relancer, consolider et structurer la filière

• Renforcement du fonds de soutien à la création et à la production avec de nouvelles aides et une augmentation des aides existantes dès le dépôt du 30 avril 2020 : + 1 165 000 €, soit un fonds d’aide de 7,25 M€.
• Aides au développement : accompagnement des coproductions internationales, de la montée en puissance de l’animation et des projets innovants : + 240 000 €
• Accroissement de la production de documentaires en partenariat avec les chaines régionales grâce à un nouveau dispositif « Med in Doc » : + 200 000 €.
• Développement de l’écosystème de la web-création en région : + 30 000 €.

Pour un territoire créatif fort

• Accompagnement direct des auteurs dans la phase d’écriture des oeuvres : + 50 000 €.
• Déploiement d’une offre des résidences d’écriture à destination des auteurs : + 90 000 €.
• Soutien des nouvelles formes d’écriture avec de nouvelles aides à la production de webcréation + 55 000 € et au développement de fictions audiovisuelles + 85 000 €.
• Repérage des talents grâce au dispositif « Pépites » qui propose un accompagnement des jeunes comédiens.

Pour renforcer notre activité et notre savoir-faire

• Accompagnement de la relance des activités : organisation de rencontres entre professionnels et soutien à toutes les actions visant à créer les conditions d’une reprise efficiente : + 20 000 €
• Création d’un site internet de services pour valoriser les atouts du territoire et de la filière auprès des professionnels susceptibles de créer, produire et tourner en région : + 80 000 €.
• Soutien renforcé à l’accueil de tournage : + 20 000 €.
• Renforcement de la présence de la Région et des professionnels sur les marchés, festivals et manifestations : + 60 000 €.
• Valorisation de l’offre de studios par un accompagnement ciblé de leur développement.

Pour favoriser l'accès de tous au cinéma

  • Mise en place d'un poste de chargé de développement des publics : + 33 000 €.

Pour permettre aux professionnels de bénéficier de nouveaux dispositifs et pour tenir compte des difficultés liées à la crise sanitaire actuelle, la Région Sud a reporté la date de dépôt des dossiers au 30 avril 2020.

Un fonds d’urgence complémentaire permettra de soutenir les secteurs les plus touchés de la filière, notamment dans la phase de relance de l’activité. En partie élaboré en lien étroit avec le CNC, il sera composé :
• d’une aide exceptionnelle au développement de catalogues de production
• d’un soutien exceptionnel pour la création, la diffusion et l’exploitation

Contact : cinema@maregionsud.fr

Au début du confinement, près de 130 000 français se trouvaient encore dans l’impossibilité de revenir sur le territoire national. Parmi eux, environ 500 étudiants de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui se trouvaient à l’étranger pour leurs études ou leurs stages. 

C’était un réel motif d’inquiétude auquel la Région et les Universités d'Aix-Marseille, Toulon, Côte d'Azur et Avignon ont apporté une réponse. 

C’est pourquoi, chaque étudiant a pu bénéficier d’un Fonds d’urgence de 500 euros par tête, pour aider leurs proches à les rapatrier au plus vite. 
Ce dispositif a également été mis en place pour les écoles privées et publiques du territoire, qui ont déjà remonté les dossiers concernés. 
Rappelons également que la Région attribue chaque année des bourses de mobilité pour un montant d’1,5 million d’euros. Ces aides seront intégralement versées aux bénéficiaires, y compris en cas de retour anticipé.
La cellule COVID-19 régionale en faveur de la jeunesse et de l’enseignement supérieur, pilotée par Georges LEONETTI, Vice-Président de la Région, et Josy CHAMBON, Présidente de Commission, sera en charge du suivi opérationnel de ce dispositif.

 

COMMENT OBTENIR CETTE AIDE?
Pour débloquer cette aide exceptionnelle, merci de prendre contact avec vos universités et vos écoles respectives. 

 

Mise à disposition des CREPS et internats pour le personnel soignant

La Région Sud a décidé d’aider le Gouvernement dans l’accompagnement des Sans Domicile Fixe, particulièrement exposés pendant la crise sanitaire du Covid 19 

Sous l’autorité de l’Etat, la Région Sud a décidé d’ouvrir les Centres de Ressources, d’Expertise et de Performances Sportives (CREPS) aux personnes SDF. Aujourd’hui leur solitude et leur détresse appelle à un élan de solidarité de la part des collectivités.

C’est pourquoi sont mis disposition, depuis le lundi 30 mars, les locaux des CREPS d’Aix-en-Provence et de Boulouris, pour les associations d’aides aux sans-abris et aux services de la Préfecture. 

Si nos lieux d’accueil sont compatibles avec les exigences sanitaires nous ouvrirons d’autres établissements à la demande du Gouvernement dans les semaines qui viennent. Dans le département du Var par exemple, l’internat du lycée Rouvière à Toulon, accueillera sous peu des membres du personnel soignant.