Une stratégie commune

L’élaboration d’une stratégie commune d’aménagement numérique a été initiée à l’automne 2017 par la Région Sud, conjointement avec l’État et les Départements. Cette stratégie intègre les problématiques liées aux infrastructures (réseaux et données), aux services et aux usages numériques. Objectif : donner un cadre de cohérence aux orientations et aux projets numériques publics.

La stratégie commune d’aménagement numérique du territoire a été présentée lors de la réunion de la Commission régionale de stratégie numérique le 14 juin 2018 et a été adoptée par les élus régionaux le 29 juin 2018. 

Elle établit des priorités, indique des actions à engager, pointe des leviers à mobiliser et constitue un cadre auquel peuvent se référer les acteurs publics de la région.

Le laboratoire d’innovation publique de la Région 

L’innovation publique désigne une administration en mouvement, qui encourage l’innovation, de la conception à la mise en œuvre des politiques publiques pour un service public moderne et performant. Elle permet de concevoir autrement : en associant les usagers et les agents, en mobilisant des disciplines inédites et des méthodes créatives, en produisant plus de sens.

La Région dispose d’un laboratoire d’innovation publique au sein de l’unité Smart Factory du Service Smart Région. 

Le Labo propose de nouvelles méthodes pour la conception et la mise en œuvre des politiques publiques. Il a pour objectif d’améliorer ou de redéfinir l’action publique en s’appuyant notamment sur une meilleure prise en compte des besoins des usagers. Il s’appuie sur leur implication à tous les stades de développement d’un projet. Il utilise des méthodes issues du design de service, du numérique et des sciences humaines et sociales. Le Labo accompagne ainsi des projets portés par différents services ou directions. On peut citer à titre d’exemple : le e-Pass Jeunes, Mon projet d’entreprise, la démarche prospective transports, etc. 

Lab4Lab, le réseau régional d’innovation publique 

Le réseau régional d’innovation publique Lab4Lab a été initié par la Région en novembre 2016 dans le cadre de la Semaine de l’Innovation Publique.

Ce réseau réunit aujourd’hui près de 40 collectivités et institutions. Pour la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est une centaine de participants qui sont activement engagés dans des démarches d’innovation publique sous des formes différentes : laboratoires d’innovation, équipe ou mission innovation, etc.

Les principaux objectifs de ce réseau sont d’encourager la création d’un éco-système favorable à l’innovation et soutenir sa diffusion sur l’ensemble du territoire régional. 

Lab4Lab se réunit environ une fois par trimestre et permet ainsi aux participants d’échanger, de mutualiser et de coopérer sur des projets liés à l’innovation publique.

Site de la semaine de l'Innovation Publique

Dans le cadre de la stratégie Smart Région, la Région Sud a lancé une expérimentation portant sur le contrôle virtuel de l’accès dans les lycées. 

Objectif : apporter une assistance aux agents en charge du contrôle d’accès au lycée et de l’accueil afin d’accélérer l’entrée dans le lycée (en facilitant et réduisant la durée des contrôles), sécuriser les accès au lycée (en luttant contre l’usurpation d’identité) et détecter un déplacement non souhaité.

L’expérimentation comporte un volet « contrôle d’accès biométrique », qui ne concerne que les personnes identifiées (les lycéens, à l’exclusion des personnels du lycée) et un volet « suivi de trajectoire » (sans surveillance de comportement) qui concerne à la fois les personnes « identifiées » et « non identifiées » (les visiteurs occasionnels).

En savoir plus sur le Plan sûreté des lycées

Parmi les nombreux enjeux autour de l'intelligence artificielle, fluidifier le marché de l'emploi régional et accompagner les trajectoires d'évolution professionnelle constituent des éléments stratégiques pour le développement des entreprises et la réduction des tensions sur le marché de l'emploi. 

Pour répondre à ces enjeux, la Région Sud a voté en juin 2018 une stratégie plaçant l'intelligence artificielle au coeur d'un dispositif inédit. Grâce à l'intelligence artificielle, les conseillers des missions locales disposent d'outils supplémentaires pour mieux cibler les réponses apportées aux jeunes. Cette démarche, encore au stade de l'expérimentation, est une première en France.