Air

La qualité de l’air que l’on respire guide la politique régionale depuis le lancement du Plan Climat « une Cop d’avance. Parce qu’il n’est pas acceptable que les habitants de nos villes portuaires respirent mal, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur agit, très concrètement, pour améliorer la qualité de l’air, notamment sur les zones littorales, à travers le nouveau Plan Climat « Gardons une Cop d’avance ».

1 • Décarboner, dépolluer et moderniser les transports régionaux routiers et ferroviaires (conversion GNV - Gaz Naturel pour Véhicule, hydrogène, train batterie, Gaz Naturel Liquéfié).
2 • Soutenir l’aviation électrique et développer la production photovoltaïque sur les aérodromes régionaux.
3 Accompagner la mise en place des plans d’urgence transport pour améliorer la qualité de l’air.

Objectif
Baisser de 28 % les gaz à effet de serre dans le secteur des transports, à 2026 (par rapport à 2012)

4 • Transformer les pôles d’échange multimodaux pour une mobilité plus durable.
5 • Développer les services du portail ZOU ! et simplifier l’expérience de l’usager.
6 • Créer de nouvelles voies réservées aux transports en commun, de nouvelles aires de covoiturage équipées d’abris-vélos sécurisés.
7 • Favoriser le transport des marchandises et la livraison du dernier kilomètre par des moyens décarbonés.
8 • Déployer de nouvelles solutions de mobilité en zone peu dense de type covoiturage, autopartage, vélo, transports à la demande.
9 • Accélérer le développement du fret ferroviaire.
10 • Développer et verdir le fret fluvial.
11 • Adapter le système de transport aux impacts du changement climatique.

Objectif
15% de report modal à 2030

12 • Équiper de connexions électriques les 3 ports maritimes de la région à l’horizon 2025 : Marseille, Toulon, Nice.
13 • Motoriser les navires en énergies alternatives (électricité, propulsion mixte GNLméthanol, dual-fuel, alimentable au GNL).
14 • Construire avec le Grand Port Maritime de Marseille, le premier hub GNL en Méditerranée.

Objectif
Équiper les 3 ports maritimes de la Région d’ici 2025

15 • Mettre en œuvre le Plan vélo d’ici 2025 - 1 million d’usagers quotidiens - 10 000 km d’itinéraires cyclables - 90 M€ dans le cadre des fonds européens et du Contrat d’avenir pour achever les véloroutes.
16 • Équiper toutes les gares TER de la région et les lycées en stationnements vélo sécurisés.
17 • Soutenir 3 réseaux express vélo ou autoroutes vélo du quotidien dans les EPCI volontaires.
18 • Poursuivre le déploiement de l’accueil vélo sur le territoire régional. Augmenter de 50 % le nombre de structures labellisées « accueil vélo »

Objectif
Un million d’usager quotidiens à vélo

19 • Lutter contre les déserts médicaux avec un objectif de 100 Maisons de santé d’ici 2026.
20 • Augmenter de 50 % les équipements de mesure des polluants atmosphériques avec le partenaire AtmoSud et 60 % du territoire avec zéro pic de pollution.
21 • « Nos enfants respirent » : diminuer la place de la voiture aux abords des équipements scolaires et périscolaires via des aménagements adaptés.
22 • Soutenir la modernisation écologique des établissements et des Maisons de santé régionaux.
23 • « Mon environnement – ma santé » : rechercher et résoudre les fortes interactions entre santé humaine, santé animale et santé de l’environnement.
24 • Lutter contre les maladies émergentes à risque pandémique.
25 • Développer la télémédecine, indispensable en période de crise.

Objectif
Des centres de santé dans tous les territoires ruraux et un déploiement de la télémédecine