Chez vous, au quotidien

Agir pour l’environnement, à tous les niveaux. C’est l’engagement pris par la Région Sud avec ce Plan Climat « Gardons une Cop d’avance », qui s’illustre également dans votre quotidien.

99 • Lutter contre le changement climatique avec 50 % du Fonds d’Intervention pour les Entreprises Régionales - FIER.
100 • Amplifier une bonification des aides aux entreprises sur des critères environnementaux, jusqu’à 15 % supplémentaires pour les aides aux artisans et commerçants réalisant des achats « verts » et engagés globalement dans la transition écologique.
101 • Déployer le « Parcours de la transition écologique » pour les très petites, petites et moyennes entreprises (TPE-PME) proposant un accompagnement et un financement organisés en trois étapes, selon le degré de maturité des entreprises en matière de transition écologique.

Objectif
500 entreprises par an. 

102 • Encourager le développement de l’économie sociale et solidaire.
103 • Relocaliser les « emplois verts » des filières d’avenir au travers du dispositif Opérations d’Intérêt Régional (OIR).
Valoriser les solutions produites par des entreprises régionales en accompagnant les projets structurants et en ancrant les emplois localement.
104 • Orienter 40 % des financements régionaux de soutien à la recherche (appels à projets recherche, emplois jeunes doctorants et projets collaboratifs de recherche-développement) en faveur de la lutte contre le changement climatique.

Objectif
Consacrer 50 % du budget de l’économie à la lutte contre le changement climatique.

105 • Développer le tourisme local et durable. Compléter la politique touristique par des destinations et une filière « responsables », contribuer à l’augmentation du nombre d’entreprises bénéficiant du label « Valeurs Parc naturel régional ». Le tourisme de nature a contribué de manière significative à la relance de l’activité.
106 • Poursuivre et développer l’animation et la fédération des professionnels dans le cadre du contrat de filière écotourisme et dans le cadre de l’accord avec le Costa Rica.
107 • Communiquer et faire la promotion de l’écotourisme avec le Comité Régional du Tourisme et agir sur la désaisonnalisation.
108 • Inventer un passeport de tourisme durable.
109 • Finaliser un rapprochement entre les labellisations des Parcs naturels nationaux (Esprit Parc naturel) et des Parcs naturels régionaux (Valeurs Parc naturel régional) pour une meilleure communication et visibilité.
110 • Accompagner les gestionnaires d’hébergements touristiques pour la prise en compte de l’environnement dans leurs travaux de rénovation.
111 • Requalifier et maîtriser les flux des sites touristiques renommés et sensibles. Développer un outil numérique de pilotage des flux touristiques en lien avec les territoires.
112 • Valoriser des sites touristiques « secondaires » ; identifier et aider des opérations emblématiques sur des sites, permettant de faire vivre une expérience dans le respect du développement durable.
113 • Écofestivals. Conditionner le financement des grands évènements aux pratiques vertueuses adoptées.

Objectif
Augmenter de 50 % les établissements labellisés dans les Parcs naturels régionaux.

114 • Gérer l’enveloppe du Fonds de Transition Juste consacrée à la décarbonation de l’économie pour les territoires où les activités très émettrices de gaz à effet de serre concernent une part importante de l’emploi, comme dans les Bouches-du-Rhône.
115 • Mettre les fonds et appels à projets européens au service de la politique régionale de lutte contre le réchauffement climatique et d’adaptation au changement climatique.
116 • Répondre aux appels à projets compétitifs tels que LIFE, pour le soutien dans les domaines de l’environnement et du climat.
117 • Utiliser les fonds européens (FEDER, FSE, FEADER) comme levier pour amplifier les actions au profit de la transition écologique : aides aux PME, réhabilitation des friches, innovation.

118 • Après la génération des Contrats Régionaux d’Équilibre Territorial (CRET), créer un « Contrat de territoire Climat » avec les partenaires institutionnels publics et les préparer au changement climatique grâce aux démarches d’aménagement intégré, qui prennent en compte tous les aspects environnementaux.
Ce nouveau contrat sera composé des actions de ce Plan climat.
119 •  Orienter nos outils d’aides aux communes : CRET et FRAT dans des projets d’aménagement favorisant le bien-être des habitants.
120 • Relancer des appels à projets SUD Smart Territoires pour accompagner les collectivités mobilisant des solutions numériques pour délivrer à leurs usagers des services contribuant à la transition énergétique et écologique.
121 • Reconvertir les friches industrielles et régénérer, avec l’aide de la nature, les sols pollués.
122 • Créer des FRAT bonifiés sur-mesure, en réponse aux attentes spécifiques des territoires (FRAT Nature, FRAT Covid, FRAT Montagne...).
123 • Nature en ville : multiplier les fermes urbaines, jardins partagés, plantations d’arbres en ville, rendre les sols perméables, récupérer et réutiliser les eaux de pluie pour des villes naturellement climatisées. Soutenir massivement la conversion de places de stationnement en zones de terrasses, lieux de végétalisation, parkings vélos, espaces piétons… Atteindre un rythme de 15 ha de surfaces désimperméabilisées et végétalisées par an en 2025.
124 • Créer une aide aux communes - un FRAT Nature pour renaturer les espaces publics.

Objectif
Engager tous les groupements de communes dans un contrat avec la Région, pour mettre en œuvre le Plan Climat.

125 • Reconnaître et accompagner les initiatives citoyennes.
126 • Soutien affirmé à la société civile et aux associations.
127 • Nommer des ambassadeurs de renom de ce plan « Gardons une COP d’avance ».
128 • Amplifier la démarche « Région exemplaire », leader de la transition : économie d’énergie dans les bâtiments, recours à la thalassothermie, encouragement des agents à l’usage du vélo et des transports en commun, renforcement du télétravail et de la dématérialisation des actes, optimisation du tri des déchets, déploiement de la commande publique durable…
129 • Mettre à disposition de tous, les données environnementales des observatoires et des chercheurs (GREC SUD, réseau « Culture Science Provence-Alpes-Côte d’Azur »).
130 • Entraîner et soutenir les partenaires de coopération dans la lutte contre le changement climatique et l’adaptation à ses effets, notamment au travers d’événements européens et internationaux.
131 • Mettre en place une concertation citoyenne régionale.

132 • Lycées bas carbone « Un métier grandeur nature » : promouvoir l’enseignement agricole et l’agriculture, par la visite d’une exploitation agricole pour chaque lycéen ; 50 % de la restauration scolaire en circuits courts d’ici 3 ans. Zéro plastique à usage unique dans les cantines ;
Dans 3 ans, 100 % des lycées seront équipés pour éviter le gaspillage alimentaire : matériel de réduction et de gestion des déchets (en particulier biodéchets de restauration) ;
Nommer 6 coordonnateurs d’exploitation pour aider les lycées à faire des économies ; D’ici 3 ans, 50 % des lycées équipés de toiture photovoltaïque ; Rénover / construire des lycées performants énergétiquement, avec des énergies renouvelables et des matériaux bio-sourcés ;
Accompagner la pratique du vélo chez les lycéens, 100 % des lycées équipés d’un local à vélo sécurisé.
133 • Végétaliser les cours des lycées
134 • Multiplier les éco-ambassadeurs nommés dans les lycées.
135 • Faire de notre Parlement Régional des Jeunes - PRJ - un levier de transition écologique.
136 • Créer un Campus de l’environnement.
137 • Accompagner la transition énergétique des établissements de formations sanitaires et du travail social et impliquer les élèves et étudiants.
138 • Renforcer et adapter la priorité actée dans la commande publique régionale de formation professionnelle et dans le Fonds d’Innovation pour la formation donnée à la transition écologique, à la période post-COVID.
139 • Formation continue supérieure. Intégrer les enjeux environnementaux dans les formations professionnelles et proposer des qualifications étroitement liées au développement durable et à la transition écologique et énergétique.
140 • Faire connaître les métiers « verts » dans les actions d’orientation et information métiers (collégiens, lycéens, apprentis, étudiants et leur famille). Plate-forme et appels à projets
(« rencontre ton métier »). Demander un suivi régional des métiers en lien avec la transition écologique.
141 • Accompagner la transition énergétique des centres de formation d’apprentis au travers des projets d’investissements soutenus et développer la formation dans le domaine du développement durable.