Développement durable |

4 actions pour réduire ses déchets : le plastique, ce n’est pas automatique !

Chaque année, 150 000 tonnes de déchets plastiques sont produites en Région Sud. A l’échelle mondiale, leur volume devrait tripler d’ici 2060 pour atteindre 1 014 millions de tonnes, selon l’OCDE. Pour endiguer ce phénomène, plusieurs actions sont possibles !

Bouteilles en plastique, emballages individuels, flacons, vaisselle jetable, film alimentaire, matières synthétiques… Longue est la liste de ces objets du quotidien qui sont aussi pratiques que nocifs pour la planète. Tout au long de sa vie, le plastique est problématique. Sa production nécessite de grandes quantités de pétrole, sa dégradation prend plusieurs siècles et produit de minuscules particules qui s’infiltrent partout, son recyclage est limité. Faute de collecte adaptée, le plastique finit par peupler les mers. Ainsi, selon la fondation Ellen Mac Arthur, il y aura en 2050 plus de plastiques que de poissons dans les océans ! Pour inverser la vapeur, institutions et citoyens prennent le problème à bras le corps.

ReMed, la plateforme pour passer à l’action

Le réseau ReMed Zéro Plastique rassemble tous ceux qui souhaitent s’investir pour réduire les déchets qui aboutissent en Méditerranée (associations à but non lucratif, acteurs publics, gestionnaires, établissements scolaires, entreprises, groupement d’entreprises). Pour se remonter les manches, le site internet regroupe toutes les actions de nettoyage organisées en Région Sud. Dans les calanques, sur les plages et même sous l’eau, le réseau permet à tout le monde de participer. Ainsi, plus de 600 actions ont regroupé quelques 18 792 bénévoles l’année dernière, et ont empêché près de 900 000 décimètres cubes de déchets de finir en Méditerranée.
> Participez aux prochaines actions

Les ressourceries à la rescousse

Limiter les déchets et les déchets plastiques, c’est aussi s’emparer du problème avant le recyclage. C’est pourquoi la Région Sud œuvre à leur développement sur le territoire. Les ressourceries collectent, valorisent et revendent tous les objets usagés pour leur donner une seconde vie et leur éviter la déchèterie. Faire appel à une ressourcerie permet de gagner sur tous les tableaux. C’est une manière de valoriser ses déchets, de créer des emplois, de faire des économies et de limiter son empreinte carbone en achetant des objets de deuxième main à proximité de chez soi.
> Trouvez une ressourcerie

La charte Zéro plastique en Méditerranée

Notre mer est l’une des plus polluées du monde. Entre 1000 et 3000 tonnées de déchets plastiques y flottent sous forme de fragments, de bouteilles, sacs, d’emballages… Une situation catastrophique. Pour préserver l’environnement, la Région Sud et l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) joignent leur force. Dès 2016, la charte d’engagement « Zéro Déchet Plastique » était créée pour fédérer collectivités, entreprises et associations autour d’un objectif commun de préservation de la Méditerranée. Aujourd’hui, 257 signataires en région ont décidé de réduire l’utilisation des matières plastiques, de s’impliquer dans leur gestion et leur valorisation, de sensibiliser le plus grand nombre à ces questions.
> En savoir plus

Les gestes du quotidien

40% du plastique produit est destiné à des objets à usage unique. En tant que consommateur, nous pouvons changer nos habitudes pour limiter nos déchets. En gardant toujours un sac réutilisable sur soi pour faire des courses, en privilégiant l’achat en vrac et à la découpe, en évitant les fruits et légumes emballés, en bannissant les pailles et autres vaisselles jetables, en utilisant des savons et shampooings solides, en remplaçant les bouteilles d’eau par des gourdes ou encore en arrêtant d’utiliser du film alimentaire.

Envie d’agir ?
Vous voulez vous investir pour la protection de l’environnement mais vous ne savez pas par où commencer ? Consultez la liste des contacts et dispositifs pour agir en région !
Je m'engage !