Vous êtes ici :
© Damien Cohez / Tour du Valat

Bilan de la consultation publique sur le projet d’extension de la Réserve naturelle régionale de la Tour du Valat sur la commune d’Arles

Mis à jour le 15 mars 2024

Le site est localisé sur la commune d’Arles, dans le département des Bouches-du-Rhône. La Réserve naturelle régionale de la Tour du Valat se situe dans l’île de Camargue, à l’Est de l’étang du Vaccarès et à 25 km au Sud de la ville d’Arles. Elle fait partie du territoire du Parc naturel régional de Camargue. La RNR est délimitée au Sud-Ouest par la Réserve naturelle nationale de Camargue et est entourée sur ses autres côtés par des propriétés privées gérées soit pour l’agriculture (riz et blé essentiellement), soit pour la chasse. Certains terrains limitrophes appartiennent à la Fondation Tour du Valat et constituent avec la Réserve le Domaine de la Tour du Valat (plus de 2600 hectares).

Première zone humide de France par sa superficie, la Camargue possède un patrimoine naturel et paysager exceptionnellement riche et diversifié. Ces qualités écologiques et paysagères remarquables sont reconnues par plusieurs statuts dont les périmètres recouvrent la RNR de la Tour du Valat.

Le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et le gestionnaire, à savoir la Fondation Tour du Valat, souhaitent gérer ce site de façon à maintenir sa biodiversité. L’objectif est d’assurer un bon état de conservation des habitats et des espèces

Le Plan climat régional : Gardons une COP d’avance !

Par délibération du 23 avril 2021, le Conseil régional a approuvé le Plan climat « Gardons une COP d’avance », afin de faire de notre territoire le moteur des accords sur le climat, tant en matière de protection de la biodiversité et des espaces naturels que de réduction de la consommation, de développement des énergies renouvelables et d’amélioration de la qualité de l’air. Cette politique s’articule autour de 6 axes : Air, Mer, Terre, Energie, Déchets et chez vous, au quotidien. Il se décline à travers 141 mesures et réaffirme l’objectif d’une neutralité carbone à l’horizon 2050.

La Région SUD a également signé un protocole de planification de la transition écologique avec l’Etat le 14 novembre 2022. Face aux enjeux du dérèglement climatique, de la préservation de la biodiversité et de l’épuisement des ressources (eau, énergie), ce protocole a pour objectif d’accélérer les choses pour atteindre la neutralité carbone.

Par ailleurs, la Région SUD est la première région d’Europe avec un budget 100% Climat.

Qu’est-ce qu’une Réserve naturelle régionale (RNR) ? 

Une Réserve naturelle régionale est un espace présentant un intérêt pour la faune, la flore, le patrimoine géologique ou paléontologique, ou d’une manière générale, pour la protection des milieux naturels.

Elle est préservée par une réglementation adaptée aux activités qui y sont menées et une gestion conforme à un document de cadrage appelé plan de gestion. Elle est également le support d’actions de sensibilisation des citoyens à la biodiversité. Elle participe à la valorisation du territoire et à la qualité de vie des habitants.

Les Réserves naturelles régionales sont créées à l’initiative des propriétaires des parcelles classées, par délibération du Conseil régional, à l’issue de consultations institutionnelles (Etat et Collectivités concernées par son périmètre) et scientifiques (Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel) et après accord des propriétaires.

À ce jour, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a classé 7 réserves naturelles régionales :  Parcs et réserves naturelles à visiter en Région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur - Ma Région Sud (maregionsud.fr)

Les Réserves naturelles régionales de SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur préservent à ce jour près de 4 500 hectares de milieux exceptionnels. Elles sont des réservoirs de biodiversité, et donc des cœurs de nature. Elles n’en sont pas moins vivantes, puisque de nombreuses activités humaines s’y pratiquent, quand elles sont compatibles avec la préservation de la biodiversité, en premier lieu desquelles les activités sylvicoles, forestières, pastorales, agricoles, touristiques, de pleine nature

Une règlementation protège les patrimoines qu’ils soient naturels ou culturels et encadre les activités économiques qui continuent d’être pratiquées quand elles sont compatibles avec les enjeux patrimoniaux. Ces dernières sont même confortées quand elles font vivre les acteurs locaux et participent au développement économique durable autant qu’à la conservation de ces patrimoines.

De nombreuses réflexions sont actuellement en cours. Les projets nécessitent une investigation poussée, une animation foncière parfois complexe et une participation des acteurs pour une bonne appropriation. Selon les textes en vigueur, lorsqu’un projet entre en phase de lancement à l’initiative de tous les propriétaires et ayants-droits, la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur procède à une consultation du public par voie dématérialisée, comme pour le présent objet d’extension de la RNR de la Tour du Valat

Le projet d’extension de la Réserve naturelle régionale de la Tour du Valat 

La Fondation Tour du Valat, située au cœur de la Camargue sur la commune d’Arles, est un institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes. Son domaine, qui englobe tous les habitats naturels représentatifs de la Camargue fluvio-lacustre, s’étend sur 2 560 hectares. Soucieuse de la préservation de sa propriété, la Tour du Valat a fait classer une partie du domaine dès 1984 en Réserve Naturelle Volontaire, puis à partir de 2008 en une Réserve naturelle régionale (RNR) de 1845 hectares.

En 2022, la Tour du Valat a obtenu la gestion par bail emphytéotique de 269 hectares jouxtant la RNR sur sa partie Nord – domaine de Giraud. Cet espace naturel n’est séparé par aucune barrière physique de la Réserve naturelle actuelle et comprend des milieux similaires, dont la moitié Nord du marais du Grenouillet. La Tour du Valat souhaite donc intégrer ce territoire à la Réserve naturelle régionale. Le domaine de Giraud constitue un site important pour les d’oiseaux migrateurs et hivernants en Camargue. La Fondation Tour du Valat, acteur reconnu de la conservation des zones humides méditerranéennes, est propriétaire de plusieurs parcelles classées en Réserve naturelle régionale, dont une partie du domaine de Giraud. Cette parcelle comprenant plusieurs marais et le Sud du marais du Grenouillet constitue actuellement la limite Nord de la Réserve.

De même, les terres de Moncanard, propriété de la Fondation Tour du Valat, sont constituées d’anciennes parcelles cultivées (rizières notamment) qui ont évolué depuis vers un complexe prairial favorable à l’installation d’un cortège d’oiseaux steppiques. Actuellement, l’espèce phare qui s’y reproduit est la Glaréole à collier (Glareola pratincola).

Conformément à l’article L.332-2-1 du Code de l’environnement, le projet d’extension de la Réserve naturelle régionale de la Tour du Valat a été soumis à la consultation du public du 1er décembre 2023 au 1er mars 2024 (après annonce dans deux journaux de presse régionale de cette consultation) Parallèlement, la Région a procédé aussi à la consultation des collectivités, de l’EPCI et de l’Etat concernés par le périmètre. A l’issue de la consultation, un bilan doit être produit et accessible au public, ce pendant une période de trois mois.

Le bilan de la consultation

Le projet a de ce fait été soumis au Comité consultatif de la Réserve, aux collectivités territoriales et EPCI concernés ainsi qu’à l’Etat et au CSRPN. De même, une consultation publique sous forme dématérialisée a également été mise en œuvre via le site internet de l’institution. Le bilan de la consultation du public et des avis recueillis sont synthétisés dans le document ci-dessous.

Bilan consultation publique extension RNR Tour du Valat

(pdf - 1.72 Mo)

Mis à jour le 18 juillet 2024