Vous êtes ici :

Chercheurs en herbe : Semer la Culture, Récolter la Science, Protéger l'Environnement

Mis à jour le 17 avril 2024

Ce samedi 13 avril, Nettoyons le Sud revient pour une seconde édition. Cette année, une quarantaine d’associations participe à cette grande opération de ramassage aux côtés des communes de notre territoire. Nous avons échangé avec l’une d’entre elle, découvrez les « Chercheurs en herbe ».

L'association Chercheurs en herbe vise à promouvoir l'accès et l'intérêt pour les sciences et l'environnement auprès de différents publics, principalement dans le Var. Leur approche pédagogique et ludique se concentre sur l'expérimentation, le débat et la réflexion à travers des activités telles que des jeux, des ateliers scientifiques et des balades naturalistes ou des ramassages citoyens de déchets.

Avec cinq pôles d'activités, allant de la sensibilisation à la culture en passant par les jardins et la science, Chercheurs en Herbe offre un éventail d'opportunités pour agir en faveur de la nature. Chaque action cherche à sensibiliser et mobiliser un public diversifié, notamment grâce à des interventions en milieu scolaire ou en entreprises.

Pour un suivi des zones dépolluées

Ce samedi 13 avril, ils participeront à la grande opération Nettoyons le Sud venant en renfort de plusieurs communes du Var : un exercice facile pour les membres de cette association qui supervisent plus d’une trentaine de collectes par an. En 2023, les Chercheurs en herbe ont en effet organisé 36 ramassages citoyens, retirant plus de 12 tonnes de déchets aidés de 1779 personnes.

Nous avons échangé avec Julien, chargé de projets en sensibilisation environnementale au sein de l’association qui nous a partagé tous les efforts déployés par l’association en matière de ramassages de déchets.

"C'est une action que l'on mène depuis 2020. On a commencé sur des actions bénévoles que l'on a ensuite voulu intégrer au travail de l'association", partage-t-il. Dès le départ, l'engagement de l’équipe a été remarqué et soutenu, notamment par la ville de Toulon, où des actions régulières de ramassage des déchets ont été initiées.

Aujourd’hui, cette collaboration a abouti à la mise en place d'une convention, permettant des interventions mensuelles ciblées sur différents espaces du territoire. Leur mobilisation s’est également étendue à d'autres municipalités, comme celle du Revest et se multiplient sur le territoire régional comme dans le Haut Var et les Alpes-Maritimes. Les chercheurs en herbe peuvent ainsi suivre l’évolution des zones dépolluées sur la durée.

Pour une valorisation des déchets

Au-delà du simple ramassage, Julien insiste sur l'importance de la caractérisation des déchets, une tâche essentielle. Cette démarche, qui vise à identifier les types de déchets présents sur les sites, permet ainsi d’envisager des solutions adaptées et de recycler les matériaux collectés.

Pour concrétiser cette valorisation, l'association collabore avec différents partenaires, tels que Sauvage et TerraCycle, qui œuvrent dans le recyclage des déchets spécifiques comme les bouchons et les masques.  Ces ramassages permettent aussi de répertorier les déchets présents sur les différents points de collecte nous explique Julien : 

C’est en identifiant les types de déchets que l’on peut apporter des données concrètes pour sensibiliser les publics, mais aussi pour aller plus loin ensuite en communiquant ces données sur les différentes plateformes et à terme faire bouger les choses et même faire voter des lois. 

Une approche collaborative essentielle

Pour Julien, la clé du succès réside dans la sensibilisation et la mobilisation. Ces grandes actions de ramassage ont pour objectif d’unir et mobiliser le grand public, toutes générations confondues. Cette approche collaborative est essentielle :

Quand on ramasse à plusieurs, que l'on voit la quantité réelle de déchets qu’on récolte, ça interpelle davantage que lorsqu’on fait une action, seul dans son coin. Évidemment c’est très important aussi, mais tous ensemble c’est encore plus impressionnant, notamment dans des zones que l’on pensait propre. 

Depuis 2019, l'association participe régulièrement aux campagnes Inf’eau mer et Posbemed de la Région Sud, pendant les mois de juillet et août. Chercheurs en herbe part ainsi à la rencontre des locaux et des touristes sur la plage pour échanger sur la biodiversité, les déchets et la pollution. En remplissant une enquête, ces derniers peuvent ainsi partager leurs connaissance et leur avis sur la plage.

Pour garder les herbiers de posidonie en bon état écologique, la Région co-finance des mouillages organisés pour limiter l’impact des ancres sur les herbiers. La Région est à l’initiative depuis plus de 20 ans de deux campagnes d’envergure régionale : la campagne Ecogestes Méditerranée en mer pour expliquer aux plaisanciers le rôle de ces herbiers et la nécessité de jeter son ancre de préférence dans des zones sableuses ; la campagne Inf’Eau Mer sur les plages pendant la saison estivale pour informer sur différentes thématiques qui se renouvellent chaque année : les déchets plastiques, les économies d’eau avec les douches sur les plages, la biodiversité marine et bien sûr, le rôle des herbiers et banquettes de posidonie. 

 

Ce samedi, dans le cadre de Nettoyons le Sud, Chercheurs en herbe poursuivra ses efforts sur plusieurs points de collectes. Le matin à Revest et la Valette du var et l'après-midi à Toulon. Retrouvez également plusieurs membres de l’association sur les communes de La Farlède et Saint-Mandrier.

Nous le rappelons, chaque geste compte. Alors vous aussi, venez nettoyer le Sud le samedi 13 avril, et joignez vos efforts dans l’un des nombreux points de collecte : INSCRIVEZ-VOUS ICI

 

 

Mis à jour le 18 juillet 2024