Vous êtes ici :
© Région Sud/Pierre-Emmanuel TRIGO
Environnement, Tourisme, Aménagement du territoire, Collectivité

Écrivons l'avenir de nos montagnes !

Mis à jour le 01 mars 2024

Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes : les Alpes du Sud sont des joyaux de notre territoire. Leurs caractéristiques exceptionnelles et leur identité unique en font de véritables trésors qu'il faut absolument préserver. A quelques semaines de la fermeture de la saison hivernale, le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, réunit des experts de tous horizons autour de l'avenir de nos montagnes, pour un nouvel évènement, "Altitude 2023", le 9 mars 2023.

Une qualité de l’air remarquable sans pic de pollution dans les massifs grâce à une activité économique raisonnée.
Un ensoleillement incomparable avec les autres massifs alpins, plus de 300 jours de soleil par an. 
Une diversité d’offre touristique,  de la station de village aux plus grands domaines internationaux. De Serre-Chevalier et ses 250 kilomètres de pistes à Saint-Véran, plus haut village d’Europe en passant par Gréolières, seule station de ski d’où l’on peut voir la mer !
Une biodiversité et des paysages protégés par les deux Parcs Nationaux du Mercantour et des Ecrins et les quatre Parcs Naturels Régionaux du Queyras, des Baronnies Provençales, des pré-Alpes d’Azur et du Ventoux. 

Incontestablement, le domaine des Alpes du Sud est un espace exceptionnel qu'il faut préserver par tous les moyens.

Altitude 2023, les rencontres de la montagne en Région Sud 

Le 9 mars, l'avenir de nos montagnes s'écrira à l'Hôtel de Région. Climat, tourisme, sport, accessibilité, investissements, des échanges intenses et constructifs en perspective pour bâtir le futur des Alpes du Sud. 

La liste des participants, non-exhaustive à ce jour
  • Alexandre Maulin – Domaines Skiables de France
  • Eric Brèche – Ecole du Ski Français
  • CNOSF – Brigitte Henriques – Présidente du Comité National Olympique et Sportif Français
  • Pierre Vaultier - Snowboardeur
  • Arnaud Murgia  - Président du Parc National des Ecrins
  • Camille Rey-Gorrez - Membre de Mountain Riders
  • Carlo Carmagnola - Expert de Météo France

Avec le Plan Montagne, 200 millions d'euros pour les Alpes du Sud 

Après 100 millions d'euros investis entre 2016 et 2020, depuis 2021, et jusqu'à 2027, ce seront plus de 200 millions d’euros qui seront mobilisés pour assurer l’avenir des Alpes du Sud. 100 millions seront consacrés au développement et à l’aménagement durable des vallées de montagne, 100 millions supplémentaires, seront consacrés au soutien des stations de montagne.

Grâce au Plan de Reconquête pour l’Economie des Territoires de Montagne, ainsi qu’aux dispositifs Espaces Valléens dans le cadre de la Convention Interrégionale du Massif des Alpes (CIMA) 2021-2027, la Région Sud agit concrètement pour le développement des domaines skiables. Ainsi, le Plan de Reconquête, lancé au cœur de l’hiver 2020/2021, a permis d’accompagner 63 opérations sur 36 sites de pratiques de ski alpins et nordique avec plus de 8 millions d’. Par ailleurs, afin d’augmenter la résilience des stations face aux changements climatiques, plus de 20 projets développement touristiques sur quatre saisons ont été retenus dans la démarche Espace Valléens en octobre dernier.

« Les Alpes du Sud représentent 65% de notre territoire. Aujourd’hui, la Région Sud engage 200 millions d’euros pour la montagne, pour nos vallées et nos stations. Parce que nos Alpes du Sud ont des caractéristiques exceptionnelles, nous mettrons tout en œuvre pour les préserver. Fragilisée par le réchauffement climatique, notre montagne fera l’objet d’une attention toute particulière afin de permettre à chacun d’y passer des moments inoubliables, été comme hiver ! Ecrivons ensemble l’avenir des Alpes du Sud ! »

Renaud Muselier
Président de la Région Sud
Président délégué de Régions de France

Moderniser les équipements et remontées mécaniques

Afin de rendre vos stations toujours plus attractives, la Région Sud finance la modernisation des équipements permettant la pratique du ski alpin et nordique. Des remontées mécaniques, aux piscines municipales en passant par les réseaux de neige de culture, vos stations bénéficieront de fonds pour améliorer leur offre auprès des touristes de la Région Sud et d’ailleurs.

Quelques exemples de projets financés :

1/ Dans le Queyras, le stade de biathlon de Ceillac financé en décembre 2021, cofinancé par l’Etat dans le cadre du plan avenir montagne. L’outil devrait présenter 15 pas de tir, ce qui positionne le site pour accueillir des compétitions d’envergure régionale et des entrainements de sportifs de haut niveau. Une seconde tranche pour passer à 30 pas de tirs, afin d’accueillir des compétitions internationales est en cours de discussion. C’est le premier stade de cette envergure sur le territoire régional. Objectif : démocratiser le biathlon, encourager les jeunes vers un niveau compétitif et dynamiser le ski de fond dans le Queyras.

2/ Sur les Orres, le pôle ludo sportif, projet exceptionnel réunissant sports de montagne, sports aquatiques et sports aériens dans l’espace valléen du Pays Serre-Ponçon Ubaye Durance. La Région Sud y a financé différents équipements pour la 1ère phase, et étudie la possibilité d'intervenir plus largement sur le projet en juin 2023.

3/ Vallée de l’Ubaye – Le Sauze, l’ascenseur valléen pour relier Barcelonnette au Sauze/Super- Sauze.  Avec un accès direct depuis la vallée, le projet s’inscrit dans l’intermodalité, limitant ainsi le nombre de véhicules à moteur qui accèdent aux stations de Sauze et Super Sauze depuis le bas de vallée. Cet ascenseur valléen aurait l’avantage d’attirer de nouveaux usagers et de développer le tourisme 4 saisons. C’est un aménagement structurant pour le site et répondant aux critères de sobriété et d’économie globale pour la station.

Diversifier l’offre touristique

Pour un tourisme raisonné et mieux réparti sur l’ensemble de l’année, l’accent sera mis sur l’été comme l’hiver. L’objectif étant de continuer sur la lancée des étés 2020 et 2021, et attirer des touristes en quête de vacances différentes. 

Quelques exemples de projets financés :;
- la base nautique à Isola 2000 ;
- les portes vélos pour la télécabine de la Meije ;
- les tyroliennes au Sauze, à Orcières, au Grand Puy.

Innover pour l’environnement

Afin de préserver un massif sans aucun pic de pollution, ce plan montagne sera composé de projets responsables pour la neutralité carbone des domaines skiables des Alpes du Sud en 2030.

Quelques exemples de projets financés :
- le développement de la dameuse à hydrogène,
- l’achat d’une dameuse à batterie à Serre Chevalier ;
- la rénovation énergétique de villages de vacances dans le Champsaur ;
- le « Refuges zéro fumée » avec la transition énergétique des refuges de montagne.

En parallèle, 100 millions d’€ seront consacrés au développement et à l’aménagement durable des vallées de montagne, dans le cadre notamment de la mise en œuvre de la Convention Interrégionale du Massif des Alpes et du dispositif Espaces valléens, pour un total de 200 millions d'euros. 

L'étude Climsnow, pour se projeter sur l'enneigement 

Dans une étude prospective, commandée par la Région Sud, les stations de ski des Alpes du Sud peuvent désormais se projeter et anticiper leur devenir. Chaque station sait désormais à quoi s’en tenir en matière d’enneigement. Elles peuvent engager en toute sérénité leur transition vers un modèle économique pérenne.
Une première partie de l’étude portait sur l’enneigement. La première des conclusions, et elle est très positive, c’est qu'il sera possible de continuer à skier au moins jusqu’en 2050.
Ensuite, nous savons maintenant que si l’enneigement naturel va diminuer dans les 30 prochaines années, l’apport de l’enneigement artificiel permettra de rester à un niveau d’enneigement comparable à aujourd’hui.
Ainsi, l’enneigement artificiel pourra sécuriser la très grande majorité des domaines skiables jusqu’en 2050. 

    Les Alpes du Sud, on en profite toute l'année !

    Mis à jour le 13 juin 2024