Vous êtes ici :
© Crédit photo : Sailing Energy
Particulier, Sport

Jean-Baptiste Bernaz élu marin de l'année 2022

Mis à jour le 08 mars 2024

C'est une véritable consécration pour le Maximois qui rêve de médaille olympique. Jean-Baptiste Bernaz est bel et bien aujourd’hui l’une des plus grandes chances de médailles pour les Jeux de 2024 qui se dérouleront à Marseille.

Ce vendredi 2 décembre à l’Olympia, lors de la prestigieuse cérémonie du Marin de l’Année, Jean-Baptiste Bernaz a été élu « Marin de l’Année 2022 ». Ce prix récompense l’athlète olympique pour son titre de champion du monde 2022, sa victoire lors des Jeux Méditerranéens et du championnat du monde militaire. " Ce prix est vraiment très important pour moi, a t'il déclaré. Cela me rappelle cette belle année que je viens de vivre. C'est une première étape car l'objectif reste les Jeux. Je rêve de médaille Olympique. Je savoure d'autant plus c'est 15 années de travail avec toute une équipe. "

Le titre de Marin de l’Année a été désigné par un jury, présidé par Antoine Albeau. Ce jury composé de sportifs, d'institutionnels et de représentants des médias, a attribué cette distinction à Jean-Baptiste Bernaz lors d'une délibération qui s'est tenue le jour même. Le public a également participé à cette élection grâce à un vote en ligne qui a compté pour deux voix.

Monter sur le toit du monde

Champion du monde ! Voilà longtemps que la France et son Laseriste emblématique Jean-Baptiste Bernaz couraient après ce titre. A 35 ans, le Maximois est devenu le premier Français à monter sur le toit du monde en ILCA 7, dériveur solitaire, nouveau nom du Laser. Une consécration et la récompense de longues années de travail sur un bateau ultra exigeant où seul le marin fait la différence. Il joue désormais à armes égales avec les légendes de la voile olympique et marque fermement les esprits pour sa 5e olympiade avec désormais pour seul et unique objectif de remporter la première médaille olympique du Laser français. Jean-Baptiste Bernaz est bel et bien aujourd’hui l’une des plus grandes chances de médailles pour les Jeux de 2024 qui se dérouleront à Marseille, à quelques kilomètres de l’école de voile de Sainte-Maxime dans le golfe de Saint Tropez où il a tiré ses premiers bords à l’âge de 6 ans. 

Mis à jour le 12 juin 2024