Vous êtes ici :
pexels LD
Environnement, Environnement |

Les multiples atouts de l’arbousier !

Ce petit arbre au feuillage persistant , trop méconnu se révèle un arbre ressource pour notre climat méditerranéen, pour notre santé et pour la prévention des feux de forêt. Découverte de l’arbousier et de tous ses bienfaits !

L’arbousier est un arbre de 5 à 15 mètres de haut. Il comprend deux espèces, "l’Arbutus andrachne" aux fleurs blanches en forme de clochettes qui pendent en grappes dont la particularité réside dans son écorce qui se détache du tronc donnant un magnifique mélange de couleurs entre le brun et le vert.  L’autre espèce répond au nom "d’Arbutus unedo" et son beau tronc brun virant sur le rouge dans les hautes branches.

Cet arbre recèle de multiples facettes : avec une floraison et une fructification hivernale. D'origine méditerranéenne il s’épanouit particulièrement en Corse et en Provence, mais également sur la côte Atlantique du Sud-Ouest.

Son impact positif sur le milieu naturel

Totalement adapté à notre climat chaud et sec, l’arbousier a une importance écologique primordiale. Non seulement il dispose d’une bonne résistance aux gaz d’échappement , enjeu majeur pour les villes, mais son fruit est apprécié par les oiseaux et ses fleurs mellifères par les abeilles.  

Par ailleurs, il se révèle être un « arbre anti-feu » ! Les épisodes de sécheresse sont de plus en plus fréquents en région Sud et multiplient les risques d’incendies. Cet arbre ou arbuste très résistant présente un réel atout pour la préservation des forêts méditerranéennes. L’ingénieure forestière en charge de la forêt et de la transition énergétique au Parc naturel Régional de la Sainte-Baume Stéphanie Singh en a parlé  à l’AFP : « L'arbousier est très résistant grâce à son système racinaire très profond. Il permet au sol d'être maintenu, notamment après le passage d'un incendie. C'est un arbuste qui se régénère très vite . L'objectif est de favoriser dans son milieu naturel une plante qui demeure une essence d'accompagnement souvent délaissée » revendique-t-elle. Elle a notamment a travaillé avec l'association Forêt modèle de Provence, soutenue par la Région.

En effet, l'arbuste est qualifié de trapu et "pyrophile" (qui aime le feu) par le Muséum national d'histoire naturelle (MNHN). Des observations dès la fin de cet été 2022 ont démontré que l’arbousier repoussait déjà parmi les cendres de l'incendie de la Teste-de-Buch (Gironde), où 7.000 hectares de forêt sont partis en fumée. Une propriété qui s’avèrerait très utile pour un parc composé à 70% de forêts "soumises à de gros enjeux climatiques", mais également sur tout le pourtour méditerranéen.

Ses atouts santé

L'arbousier est utilisé depuis des siècles en plante médicinale. Riche en tanins, ses différentes composantes sont utilisées en phytothérapie : l'écorce est diurétique, les racines combattent l'hypertension et les états inflammatoires, les feuilles , l'écorce et les fruits sont astringents et antiseptiques et luttent contre les diarrhées.

Inscrit à la pharmacopée française et entrant dans la composition de gélules pour soulager les spasmes intestinaux et digestifs, ses feuilles peuvent être consommées "sous forme de tisane". Par ailleurs, dans le cas des deux espèces d’arbousiers, toutes les parties de l’arbre ont un usage médicinal significatif :  en décoction, sa racine est utilisée contre l’hypertension et on lui attribue des propriétés anti-inflammatoires, et une efficacité contre les rhumatismes. 

Son côté « gourmand »

Les fruits de l'arbousier (arbouses) ne sont pas les fruits les plus goûteux (quoi que !) mais tout est utilisable sur l’arbousier.

Les fruits : mieux vaut les consommer cuits car comme son nom l’indique : « l’arbutus unedo » unedo signifie en latin « je n’en mange qu’une ». Pourquoi ? parce que l’arbouse crue est assez lourde à digérer. Très riches en fibres, en vitamines C et en antioxydants, les arbouses (70kcal/100g) ont également des propriétés  astringentes . Nous pouvons faire "mère popotte" en confectionnant des confitures, des compotes, des gelées et des pâtisseries, ou fermenté pour produire vinaigre ou boisson alcoolisée, comme en Corse où ils confectionnent un « vin d’arbouse », délicieux! Les arbouses se récoltent quand elles sont bien rouges et un peu ramollies

Les feuilles sont également  riches en tanins, à consommer en infusions!

Posez un autre regard sur l'arbousier!! c'est gagnant-gagnant! Pour en savoir plus: Parc Naturel de la Sainte-Baume

Sources : PNR Sainte-Baume/ AFP/ Museum national d’histoire naturelle