Vous êtes ici :
© Région Sud/ Jean-Pierre Garuffi
Culture, Particulier

Les navettes : tradition marseillaise de la chandeleur !

Mis à jour le 14 février 2023

A Marseille, la chandeleur est synonyme de navettes ! Elles ont la forme de petites barques, rappelant celles sur laquelle sont arrivées les « Maries », à l’origine de la christianisation de la Provence. Petit zoom sur ce biscuit légendaire à la fleur d’oranger…

La légende des navettes

D’après une des légendes, la navette symbolise la barque qui amena les Saintes Maries sur les côtes de Provence. Le fondateur du four des navettes de Saint Victor aurait créé ses biscuits en forme de barquettes en souvenir de cet évènement en 1781. D’autres sources affirment que la navette est une réminiscence des gâteaux fabriqués bien avant le christianisme pour célébrer les déesses-mères et que leur forme évoque la fécondité elle-même.

Par ailleurs, vers la fin du XIIIe siècle, une statue de Vierge s’échoua sur les bords de notre Lacydon. En bois polychrome d’une robe verte patinée, l’énigmatique statue portait également une couronne d’or. Les marseillais y virent là un signe de protection. Elle fut longtemps considérée comme la vierge protectrice des gens de la mer. Mêlant la vierge et les croyances paganistes, la navette aurait été un mélange des deux.

Le four des navettes*

Le four des navettes de Saint-Victor est aujourd’hui une véritable institution. Créé au XVIIIe siècle est aujourd’hui une véritable institution ! Le Four des Navettes est la plus ancienne boulangerie de Marseille, placée sur la voie qui mène à l’Abbaye de Saint Victor, elle officie depuis plus de 200 ans.  La famille du Maître Artisan Boulanger Jean-Claude Imbert et à son fils Nicolas qui a pris sa succession fait perdurer la tradition de la navette et garde jalousement sa recette qui exalte la fleur d’oranger.

C’est le même four à voûte du XVIIIe siècle qui officie aujourd’hui et donne aux navettes son croquant incomparable.

Pour certains, l’origine de ce biscuit est associée aux fêtes de la Chandeleur célébrées en l’abbaye Saint-Victor.

La tradition porte-bonheur des navettes consiste à conserver une navette ayant reçu la bénédiction de l’Archevêque ainsi qu’un cierge vert jusqu’à la prochaine Chandeleur pour porter bonheur à toute la famille. Un an après, faites brûler le cierge et mangez la navette, car elle se conserve une année entière.

La tradition de la chandeleur à Saint-Victor

Chaque année à Marseille, le 2 février, fête de la chandeleur, les marseillais attendent leurs navettes avec impatience. Une bénédiction qui se déroule chaque année le matin de la Chandeleur à Marseille. Tous les ans, les marseillais et les élus sont présents aux côtés de l’archevêque de Marseille à l’occasion de la cérémonie de bénédiction des navettes.

C’est là que débute la procession de la Vierge noire dès 5h00 du matin dans la ville. Le restant de l’année, elle veille dans une crypte de l’Abbaye de Saint-Victor.

Fêtée chaque chandeleur, la belle dame date du XIIIe siècle. Une récente étude archéologique aux rayons X lui confère en fait un visage et des bras polychromes et son regard était jadis plus ouvert. Mais le mystère demeure…

Habituellement, le départ du cortège est donné sur le quai des Belges (Vieux-Port) et remonte jusqu’à l’Abbaye Saint-Victor. Elle débute le 2 février, à 5h, avec la procession de la vierge Noire. Sur le parvis de l’Abbaye, l’Archevêque de Marseille, en présence du Maire, procède à la bénédiction de la ville, de la mer et des cierges de l’Abbaye, puis célèbre la Messe solennelle des fêtes de la Chandeleur.  À 8h, l’Archevêque vient au Four des Navettes pour procéder à la bénédiction du four, des fameuses navettes, de ceux qui les fabriquent et de ceux qui les mangent !

Belle chandeleur à toutes et tous !

 

 

* Le four des navettes, 136, rue Sainte (Saint-Victor) 13007 Marseille

 source: www.fourdesnavettes.com

Mis à jour le 13 juin 2024