Vous êtes ici :
© imvt
Enseignement, Etablissement d'enseignement, Jeune, Particulier

L’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires inauguré !

Mis à jour le 12 février 2024

L’institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires a ouvert ses portes et accueilli ses premiers étudiants. Rassemblant école d’architecture, de paysage et d’urbanisme, cet institut est un projet transdisciplinaire unique en France, installé à deux pas de la Gare Saint-Charles à Marseille.

L’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires  (IMVT) rassemble en son sein l’enseignement supérieur en architecture, paysage et urbanisme, respectivement dispensé par l’École nationale supérieure d’architecture de Marseille (ensa•m), l’École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille (ensp) et l’Institut d’urbanisme et d’aménagement régional d’AMU / Aix- Marseille-Université (AMU-iuar). Les cinq laboratoires de recherche de ces trois établissements d’enseignement supérieur renforcent également leurs liens au sein de l’IMVT.

Former aux enjeux environnementaux et sociétaux

Au total, près de 1 300 étudiants, 350 enseignants et chercheurs, 60 personnes des services administratifs, scientifiques et techniques utilisent cet outil de travail qu’est l’institut. Par le croisement des disciplines spécifiques et complémentaires que sont l’architecture, le paysage et l’urbanisme, l’institut ambitionne de répondre aux enjeux environnementaux et sociétaux contemporains. Seule structure d’enseignement supérieur, de recherche et de diffusion pour ces disciplines en France, l’IMVT doit permettre aux jeunes générations de penser l’aménagement durable du territoire et de nourrir la recherche pour se positionner sur des appels à projet d’envergures régionales, nationales et internationales.

Avec ses 12 800 m2 l’IMVT est un parti pris architectural, une entité fédératrice. Il a vocation à développer des relations, des échanges, des collaborations entre les trois établissements, mais aussi vers un environnement géographique et disciplinaire élargi. L’Institut s’adresse à Marseille et sa région mais il a aussi vocation à rayonner à l’échelle européenne et méditerranéenne, en accueillant des étudiants, chercheurs et partenaires d’autres écoles ou institutions qui se préoccupent du monde méditerranéen, de ses évolutions et mutations.

La Région Sud accompagne l’enseignement supérieur et la recherche
Dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020, la Région Sud agit pour développer les campus attractifs et fonctionnels. Au titre du Contrat d’Avenir 2021-2027, elle s’est notamment engagée à cofinancer 20 projets immobiliers d’enseignement supérieur du territoire à hauteur de 52,3 millions d’€. Ainsi, la Région a souhaité soutenir l’ENSA-M, Ecole nationale supérieure d’architecture de Marseille, à hauteur de 6 millions d’€. Le bâtiment abrite l’école d’architecture, l’institut d’urbanisme et l’école du paysage. Porté par le ministère de la Culture, ce pôle d’enseignement et de recherche centré sur les problématiques urbaines et architecturales associe la Région et les autres parties prenantes du projet à la gouvernance de l’institut, au travers du comité d’orientation stratégique. Par ailleurs, la Région propose à ces établissements d’enseignement supérieur un dispositif de financement de bourses de thèse.

Une œuvre sur le toit
1% du budget du bâtiment a été consacré à une œuvre artistique. Désiré de Wilfrid Almendra, a été retenue. Cette œuvre est constituée d’un ensemble de sculptures. Réalisée en pierres calcaires extraites dans la région. Deux modules montés sur leurs pilotis de fers à béton et ornés de plantes foisonnantes font office d’espace de travail et de détente. Désiré abrite de discrètes sculptures hyperréalistes révélant la présence de limaces, de champignons ou de vêtements, sur lesquels veille un paon en fonte d’aluminium perché sur les hauteurs de l’Institut.

Mis à jour le 21 juin 2024