Vous êtes ici :
Santé, Jeune

Papillomavirus : vrai ou faux ?

Mis à jour le 06 septembre 2023

Le nouveau Pass Santé Jeunes de la Région Sud permet aux 15-26 ans de se faire vacciner gratuitement contre le papillomavirus. Le papillomavirus humain, ou HPV est souvent associé au cancer du col de l’utérus, dont il est responsable dans plus de 95% des cas. Mais les garçons comme les filles sont concernés ! Testez vos connaissances sur cette maladie !

Faux

Les papillomavirus concernent tout le monde et peuvent entrainer des cancers chez les hommes comme chez les femmes : cancer du canal anal, cancer de la verge, 40% des cancers ORL, cancer du col de l’utérus, du vagin et de la vulve. Selon l’étude publiée par The Lancet, 31% des hommes de plus de 15 ans sont porteurs du papillomavirus, et 21% d’une forme grave.   

Vrai dans la plupart des cas. 

Le HPV est un virus insidieux, qui ne se repère pas facilement et les symptômes peuvent apparaître plusieurs mois après la contamination. Il peut tout de même être à l’origine de verrues génitales, appelées "crêtes de coq".  

Vrai  

L’infection à papillomavirus est fréquente. 70 à 80% des personnes qui ont des rapports sexuels vont rencontrer au cours de leur vie un ou plusieurs HPV. Seulement 10% ne parviendront pas à l’éliminer grâce à leur immunité naturelle, c’est elles qui sont à risque de lésions du col et peuvent évoluer vers un cancer, qui mettra 10 à 15 ans à se développer. 

Faux 

La grande majorité des papillomavirus se transmet lors d’actes sexuels, pendant la pénétration certes mais pas seulement. Ces virus se propagent par les contacts cutanéo-muqueux, c’est-à-dire par la peau et les muqueuses, qui s’établissent lors des caresses ou des relations orales par exemple. Les préservatifs ne protègent pas à 100% des papillomavirus. 

Faux 

Il est conseillé de se faire vacciner avant le début de la vie sexuelle, mais il est aussi possible de se faire vacciner un peu plus tard. Chez les filles comme chez les garçons, le rattrapage est possible jusqu’à 19 ans. Pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, c’est jusqu’à 26 ans. 

Vrai  

La vaccination n’élimine pas totalement le risque de développer un cancer et ne dispense donc pas du dépistage. Pensez à vous faire dépister par frottis à partir de 25 ans et par test-hpv à partir de 30 ans. Parlez-en à votre médecin. 

Mis à jour le 24 juin 2024