Economie et emploi

Aides à la création d’entreprise, au financement, soutien à l’innovation et à l’internationalisation, attractivité du territoire… la Région Sud, cheffe de file du développement économique, met tout en œuvre pour devenir le premier partenaire des entreprises. Pour cela, une stratégie économique ambitieuse est mise en œuvre avec le nouveau Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’Internationalisation

(pdf - 4.17 Mo)

 dont l’objectif est de faire de la Région Sud la plus belle région d’Europe selon un modèle européen de développement économique durable et résilient.

La Région souhaite simplifier la vie des chefs d’entreprises et les accompagne à tous les stades de leur activité – création, reprise, développement, innovation, internationalisation… Elle crée ainsi un écosystème favorable à la croissance et à la compétitivité, à la création d’emploi.

Mon projet d'entreprise

Avec le parcours régional d’accompagnement à la création, reprise, développement, rebond et transmission d’entreprise, la Région Sud soutient tous les porteurs de projet et chefs d’entreprise tout au long de leur parcours entrepreneurial.

La Région Sud s'appuie sur 13 partenaires régionaux pour vous accompagner à :

  • Créer votre entreprise
  • Tester votre marché avant de vous lancer
  • Reprendre une entreprise
  • Développer votre activité
  • Rebondir en cas de difficultés
  • Transmettre votre entreprise

Le parcours vous permet de vous accompagner à la fois dans le montage de votre projet et dans la recherche de financement le cas échéant.
"Mon projet d'entreprise", c'est 7 700 entreprises accompagnées chaque année, plus de 200 points d'accueil sur l'ensemble du territoire régional, assurés par les partenaires retenus sur une ou plusieurs étapes de votre parcours.

Accédez au Portail dédié aux entreprises

Disposant d’un socle d’infrastructures de réseaux performantes, d’une filière numérique structurée et d’un écosystème d’innovation dynamique, Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’une des grandes régions européennes en matière d’innovation et d’expérimentation dans le numérique. L’exécutif régional porte l’ambition de renforcer ce positionnement en Smart Région, c’est-à-dire un territoire connecté, innovant et exemplaire dans la mise en œuvre du Plan Climat régional.

Trois axes principaux structurent ainsi la stratégie Smart Région: 

  1. Les infrastructures de réseaux, le déploiement du très haut débit, de la téléphonie mobile sur l’ensemble du territoire régional,
  2. L’émergence et le déploiement de services numériques innovants prenant appui sur les données, l’innovation ouverte, l’intelligence artificielle, portés par la Région ou ses partenaires,
  3. L'inclusion des citoyens au sein de la société numérique et à la réduction de la fracture numérique.

L'innovation et le numérique pour les territoires

L’exécutif régional fait du déploiement du très haut débit une priorité afin de constituer un « socle d’infrastructures » sur lequel prennent appui le développement de services et d’usages, un facteur essentiel de l’attractivité des territoires, un service jugé essentiel par les habitants et les entrepreneurs.

La Région apporte un concours financier aux projets de réseaux d’initiative publique très haut débit dont l’échelle est au moins départementale et suit activement les déploiements sur les territoires relevant de l’initiative publique comme privée, avec une multiplicité de cas de figure :

  • Zones très denses (Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes et Var) ;
  • Zones d’appel à manifestation d’intention d’investissements privés) avec conventions de programmation et de suivi des déploiements (six départements) ;
  • Zones d’appel à manifestation d’engagements locaux (Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes et Bouches-du-Rhône) ;
  • Zones d’initiative publique dans les Alpes-Maritimes (délégation de service public en affermage confiée par le SICTIAM à Altitude Infrastructures), le Var (délégation de service public concessive confiée par le syndicat mixte ouvert Sud Très Haut Débit à Orange) et le Vaucluse (délégation de service public concessive confiée à Axione par le Département de Vaucluse via la société de projet ad hoc Vaucluse Numérique).

Grâce notamment au soutien de la Région aux projets de réseaux d’initiative publique très haut débit (Alpes-Maritimes, Var, Vaucluse) qui a mobilisé 45 M€ depuis 2016
En tout c’est près d’un milliard d’euros qui a été investit sur le territoire régional.
Le territoire régional devrait être couvert en très haut débit d’ici 2025.

Le programme DataSud

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur met à disposition l’infrastructure régionale de données ouvertes, géographiques et intelligentes DataSud, apporte son expertise et anime un réseau d’acteurs publics et privés, propose un ensemble de services destinés à servir les transformations numériques et l’innovation par les données événements, challenges, hackathons), au service des territoires (entreprises, collectivités, usagers, etc.).

DataSud est un projet financé avec le concours de l’Union européenne (Fonds Européen de Développement Régional).

La plateforme DataSud permet aux collectivités d’intégrer les services de DataSud en marque blanche. Il s’agit d’un service numérique offert par la Région. Les collectivités peuvent ainsi afficher automatiquement sur leur propre site internet les données qui les concernent lorsqu’elles sont hébergées sur DataSud, leur permettant ainsi de répondre à leurs obligations réglementaires et au déploiement de services numériques innovants en profitant simplement de l’infrastructure régionale.

Ce service est unique en France, est utilisé par :le Département des Alpes-Maritimes, la Ville de Martigues, la Ville de Marseille, la Ville de Digne les bains, la Communauté d’Agglomération Ventoux Comtat Venaissin ou encore les Parcs naturels régionaux.

En savoir plus

SUD LABS

Le programme « SUD LABS : lieux d’innovation et de médiation numérique en région Provence-Alpes-Côte d’Azur » a pour objectif de soutenir des projets en matière d’innovation et de médiation numérique sur tout le territoire régional à destination des acteurs du territoires (collectivités, entreprises, citoyens).

118 SUD LABS maillent le territoire régional et ont accompagné, depuis 2017, 5 100 chefs d’entreprises, 24 500 demandeurs d’emploi, 24 376 citoyens pour les aider à maîtriser au quotidien les outils numériques.

Un appel à projets est lancé annuellement auprès des structures labellisées ou voulant être labellisée (collectivités, associations, entreprises) pour favoriser l’émergence de projets numériques et innovants à destination des acteurs du territoire.

La Région a, depuis 2017, apporté son soutien à hauteur de 4 098 157 € aux SUD LABS pour accompagner les acteurs du territoire dans leur usage du numérique.

Le prochain appel à projets SUD LABS sera lancé le 21 octobre 2022.

La carte interactive des SUD LABS
L’agenda des SUD LABS 

Le Réseau régional d’innovation publique Lab4Lab

Le réseau régional d’innovation publique Lab4Lab a été lancé en novembre 2016 dans le cadre de la Semaine de l’Innovation Publique, avec une dizaine de structures.

Ce réseau réunit aujourd’hui plus de 40 collectivités et institutions - soit plus d’une centaine de participants - de la région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur engagées dans des démarches d’innovation publique sous des formes différentes : laboratoires d’innovation, équipe ou mission innovation, etc. Le réseau rassemble ainsi des membres tels que le SGAR, certains services déconcentrés de l’Etat, des départements, des communes, des métropoles, des CAF, le CNFPT, l’ADEME, Pôle Emploi, La Poste, l’IRD, TVT Innovation, etc.  

L’un des objectifs principaux de ce réseau est de favoriser la création d’un éco-système favorable à l’innovation et sa diffusion sur l’ensemble du territoire régional. Le réseau se réunit environ une fois par trimestre. Il permet aux participants d’échanger, de mutualiser et de coopérer sur des projets liés à l’innovation publique.

SudPlace

SudPlace, est une plateforme développée par la Région pour mettre en relation start-up et donneurs d’ordres pour répondre aux enjeux d’innovation et de transformation de demain. SudPlace permet ainsi aux porteurs de besoins de trouver, en Région Sud, les bons partenaires avec lesquels relever ces défis et ainsi d'accélérer leur transformation, et contribuer par là-même au développement économique des acteurs du territoire

Accéder à la plateforme 

Chaque jour, la Région Sud s’engage auprès des filières exemplaires qui offrent à notre territoire un développement responsable pour préserver notre biodiversité et notre qualité de vie de demain.  

Plans de filières

Les défis à relever par les filières agricoles régionales imposent de renforcer l’organisation économique et la gouvernance locale. Cette nouvelle gouvernance a été concrétisée à travers la création de 8 comités de filières régionales regroupant l’ensemble des parties prenantes (professionnels agricoles, professionnels de l’agroalimentaire, acteurs intermédiaires et financeurs publics). Chaque année, les comités de filière se réuniront afin d’évaluer l’avancement des actions, de convenir des priorités et pourront décider des ajustements à apporter aux plans de filière. Ces plans concernent les filières : Apiculture, Elevage, Fruits et Légumes, Grandes Cultures, Horticulture, Oléiculture, Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales, Viticulture.

Le Plan Amande

Produit méditerranéen par excellence, bénéficie d’un Plan de relance régional pour développer sa production.  Les transformateurs régionaux s’engagent depuis plusieurs années pour relocaliser leur approvisionnement et garantir une traçabilité complète à leurs clients. Un soutien régional pour l’ensemble de la filière.

Une politique agricole forte et volontaire autour de 4 axes d’intervention

1 - La Région Sud soutient l’innovation et s’engage dans la préservation de la ressource eau pour sécuriser l’agriculture. 

La Charte régionale de l’eau présente l’instance régionale de concertation sur la ressource et les aquifères - l’AGORA -. Elle s’adresse aux acteurs locaux pour accompagner la Région dans la mise en œuvre de sa nouvelle mission d’animation et de concertation sur la ressource en eau et les milieux aquatiques. Elle compte à ce jour près d’une centaine d’acteurs de l’eau et de l’aménagement du territoire.

2 - Moderniser pour plus de compétitivité 

  • Soutenir les agriculteurs et les entreprises agroalimentaires dans leurs investissements
  • Organiser les filières et promouvoir les produits
  • Développer l’élevage et ancrer le pastoralisme dans les territoires
  • Consolider et ancrer des emplois dans l’agroalimentaire

3 - La Région Sud aide les candidats à l’installation

  • Préserver le foncier agricole
  • Former les agriculteurs de demain
  • Améliorer l’attractivité des métiers de l’agriculture et de l’agroalimentaire 
  • Accompagner l’installation de nouveaux agriculteurs

4 - Qualité et proximité 

  • Encourager les modes de distribution en circuits courts et de proximité pour « manger bien et local »
  • Relocaliser notre économie
  • Améliorer la qualité des produits alimentaires
  • Inscrire l’agriculture de demain dans le développement durable du territoire régional.
  • Manger bon et local dans les lycées 

La Région Sud s’engage pour ses forêts

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, la forêt couvre  51% du territoire régional, soit 1 600 000 hectares. Cela représente 9 % de la surface forestière nationale. La forêt est en expansion, avec un taux de croissance de 6 % par an, malgré le risque persistant d’incendie.

La forêt, une richesse naturelle à préserver

Tourisme, activités de loisirs et de détente, exploitation du bois, maintien des sols et de l’équilibre écologique… la forêt occupe dans notre région de multiples fonctions économiques, sociales, paysagères et environnementales. Elles doivent être préservées par la mise en œuvre d’une gestion durable de la forêt et d’une sylviculture dédiée aux différents usages du bois.

Fragile, la forêt est aussi la grande victime des étés méditerranéens : plus de 90 000 hectares sont partis en fumée en 20 ans sur le territoire régional.

8 incendies sur 10 sont directement le fait d’imprudences, bien davantage que d’actes de malveillance.

En mars 2017, une nouvelle politique régionale forestière a été mise en place par la Région Sud. Elle repose sur une approche globale et intégrée qui prend en compte l’ensemble des composantes de la filière, de l’amont à l’aval. Cette politique comporte plusieurs objectifs :

  • Accompagner le développement de la filière bois,
  • Stimuler l’activité économique et l’emploi local,
  • Prévenir le risque incendie via des campagnes de sensibilisation et un soutien aux investissements en faveur de la Défense de la forêt contre les incendies (DFCI).

Après un été 2017 marqué par de très nombreux incendies, l’impact pour la forêt régionale et les territoires fut lourd en termes écologique, paysager, économique et social.

C’est pourquoi le Président de la Région Sud Renaud Muselier a souhaité lancer un dispositif ambitieux à la hauteur des enjeux du territoire, autour de 3 axes majeurs.

La filière bois

La forêt est le premier maillon d’une filière reconnue d’avenir pour mobiliser le bois dont les industriels ont besoin. En soutenant la filière bois dans son ensemble, la Région permet à plus de 6 000 entreprises de développer leurs activités, ce qui représente plus de 12 000 emplois. 

3 enjeux majeurs

  1. Renforcer la compétitivité des entreprises régionales dans un contexte de demande croissante de bois
  2. Mobilisation et valorisation complète du bois
  3. Formation, maintien et création d’emplois

Lutte contre les incendies 

Nos magnifiques massifs forestiers, véritables poumons verts, nécessitent une protection spécifique contre l’incendie. Sous l’impulsion de Renaud Muselier, la Région Sud a adopté un dispositif spécifique de lutte contre les incendies .

1 million d’arbres plantés en Région Sud d’ici 2021

La forêt est au cœur du processus d’adaptation et d’atténuation du changement climatique. Elle permet notamment de stocker 50% des émissions régionales de gaz à effet de serre. Dans ce contexte de changement climatique, particulièrement marqué sur les régions méditerranéennes, préserver les forêts est un enjeu vital. Ainsi, 200 000 arbres seront plantés dans les villes de la région et 800 000 en forêt afin de veiller au renouvellement des essences les mieux adaptées au climat méditerranéen. C’est un programme ambitieux, avec un objectif clair : compter 1 arbre pour 5 habitants sur le territoire régional. 

Un environnement naturel d’exception, un patrimoine d’une grande richesse, 300 jours de soleil par an… la Région Sud et ses 3 marques-monde : Provence, Alpes et Côte d’Azur, dispose d’atouts touristiques incontestables. Avec plus de 30 millions de visiteurs chaque année et 20 milliards d’euros de retombées économiques, le tourisme est un secteur clé pour l’économie régionale.  Avec le nouveau Schéma régional de développement touristique et des loisirs voté le 21 octobre 2022, la Région Sud se dote d’une stratégie pour un tourisme durable et résilient.

Accompagner l’économie touristique vers un tourisme durable

Le Tourisme en région, filière d’excellence et composante essentielle de l’économie régionale, représente :

  • 20 milliards d’euros de recettes annuelles, soit 13 % du PIB (2e région française),
  • 30 millions de séjours touristiques annuels dont près de 7 millions sont réalisés par des touristes internationaux
  • 213 millions de nuitées
  • 25 000 entreprises TPE / PME touristiques (Hébergement, restauration, transport, activités culturelles) représentant 143 000 emplois dont 120 000 emplois salariés,
  •  soit 7,5 % des emplois de la région et 9 % des emplois salariés.  

Forte d’atouts touristiques incomparables et adossée à ses 3 marques Monde «CôtedAzur»«Alpes» et «Provence», la région se distingue par un tourisme mer et montagne, possible au long des 4 saisons. 

La Région entend accompagner ce secteur vers un tourisme durable et résilient en soutenant ses acteurs économiques tout en préservant la richesse et la diversité des territoires.  

La Région a, tout d’abord, inscrit dans le nouveau Schéma Régional de Développement Economique, d’innovation et d’Internationalisation (SRDEII), voté en juin 2022, des enjeux ambitieux pour un tourisme durable :

  • Conforter la notoriété et l’attractivité de Provence-Alpes-Côte d’Azur dans toute sa diversité et capitaliser sur les grands événements internationaux
  • Renforcer l’attractivité des métiers et la professionnalisation des acteurs du tourisme
  • Soutenir l’investissement et l’innovation
  • Favoriser une organisation optimale des flux touristiques et une économie responsable pour des destinations préservées et des filières structurées   

Les programmes et les modalités d’intervention sont précisées dans le Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs 2023-2028.  Les nouveaux dispositifs devraient être votés au mois de mars 2023. D’ici là, la Région continue de déployer les cadres d’intervention actuels.  

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs 2023-2028

(pdf - 0.97 Mo)

Le CRT

Avec le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur, structure associée de la Région Sud, découvrez la richesse exceptionnelle et la diversité du territoire de Provence-Alpes-Côte d’Azur et vivez des expériences inoubliables.
Site du CRT

Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Direction Attractivité, Rayonnement International et Innovation
Service Attractivité-Tourisme

tourisme@maregionsud.fr
04 91 57 50 60/61

La Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur est l’une des grandes régions françaises en matière de recherche et d'innovation. Avec la présence de deux initiatives d’excellence (Idex), elle se situe au 4e rang national pour le nombre de ses chercheurs et de ses dépenses de recherche et développement et témoigne d’une forte dynamique entrepreneuriale et d’innovation.

La politique régionale pour l’enseignement supérieur

  • Spécifiquement, pour l’enseignement supérieur, la Région Sud met en place une politique axée sur l’excellence : 
  • Promouvoir l’excellence régionale et le rayonnement des établissements
  • Attirer des talents et articuler les stratégies des établissements d’enseignement supérieur et de recherche avec la stratégie de marketing territorial et d’attractivité de la Région
  • Affirmer la place des établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans le cadre des politiques européennes
  • Promouvoir la diffusion de. la culture scientifique, technique et industrielle 
  • Améliorer les conditions d’études
  • Accompagner l’insertion professionnelle des étudiants

8 OIR au service de l’accompagnement de projets structurants sur le territoire

Riche de leur nouvelle feuille de route, chacune des 8 Opérations d’Intérêt Régional (OIR), véritables usine à projets, permettra d’accompagner la souveraineté et la résilience régionale, et d’accélérer les indispensables transitions- écologique, énergétique et numérique- des entreprises et des territoires. Les 8 Pôles de compétitivité et les 4 clusters présents en région Sud ont également un rôle majeur à jouer, comme acteurs au service des politiques économiques régionales, d’animation et de structuration des filières stratégiques et de leurs transitions.

Les 8 Opérations d'Intérêt Régional
8 Feuilles de route pour une nouvelle génération d’OIR

Chaque feuille de route mobilise l’ensemble des leviers utiles : R&D et innovation, attractivité et international, croissance des entreprises stratégiques, soutien aux projets, compétences-emploi-formation, et renforcement des écosystèmes territoriaux (dont le foncier et les infrastructures). Elle fixe aussi des priorités d’action et d’investissement.

Télécharger la feuille de route des OIR

(pdf - 3.17 Mo)

Les atouts du dispositif OIR

  • Accélérer l’expérimentation et la mise sur le marché de nouveaux produits et services
  • Accompagner le développement de nouvelles infrastructures économiques
  • Développer l’emploi et anticiper les métiers de demain
  • Attirer de nouveaux talents et de nouvelles entreprises sur le territoire
  • Simplifier l’accès aux financements publics-privés
  • Valoriser les filières d’excellence et préparer les marchés de demain
  • Mutualiser l’expertise sur des compétences clés pour le développement économique
  • Gagner en attractivité et en leadership par une spécialisation sur les filières stratégiques

Comment ça marche?

Les Opérations d’Intérêt Régional s’adressent aux entreprises et aux acteurs économiques régionaux (collectivités, universités, pôles de compétitivité, clusters, agences de développement, chambres consulaires..). Un Appel  à Manifestation d’Intérêt permanent permet de soumettre son projet à la Région, qui en choisit environ 20 par an.  Les projets sélectionnés intègrent un parcours d’accompagnement en ingénierie (juridique, financière..) porté par risingSUD avec des experts dédiés. Cet appui, financé par la Région, permet d’affiner le modèle économique et de correspondre au « standard » attendu par les financeurs privés. 2 Comités d’ingénierie financière sont organisés chaque année à la Région entre porteurs de projets et financeurs publics et privés. 

Accéder à l'Appel à Manifestation d’Intérêt permanent