Tourisme |

Alpes du Sud : les règles à respecter pour randonner en toute sécurité

La montagne présente un certain danger. Bien que largement moins exposée que d’autres pratiques sportives, la randonnée pédestre présente des risques. Voici les règles de base à respecter pour éviter les mauvaises surprises.

Partir randonner dans les Alpes du Sud n’a rien d’anodin. La montagne comporte de nombreux risques. Chaque saison estivale, des personnes imprudentes font appel aux secours. On constate régulièrement des décès à la suite d'accidents souvent liés aux mauvaises conditions physiques des randonneurs. C’est également lors des descentes que l’on enregistre le plus d’accidents. Lors des montées, le risque principal est un accident cardio-vasculaire. Il ressort des études et des analyses que les glissades et les dévissages seraient dus à l’absence de matériel de randonnée de qualité. 

Avoir une bonne condition physique

Il est étonnant de voir autant de personnes partir en montagne alors qu’elles ne marchent jamais. 

En montagne, il est nécessaire d'avoir une condition physique suffisante pour continuer à avancer sans être épuisé. Et ce, même si vous vous êtes perdu en route à cause du brouillard ou parce que vous devez battre en retraite en cas de mauvais temps. Tous ceux qui ont connu un changement de temps soudain en montagne en savent quelque chose.

 

Ne jamais partir seul

C’est une règle d’or en matière d’alpinisme. Il ne faut jamais partir seul en montagne. Souvent, les choses ne se passent pas comme prévu. Il arrive parfois que le sentier soit plus difficile. Vous pourriez vous perdre, avoir plusieurs avis est souvent plus intéressant. Il arrive, parfois, que les sentiers ne soient pas bien balisés. Un autre inconvénient de taille : si vous randonnez sur de longues distances, il n’y a rien de tel que de diviser les tâches avec des compagnons.  

Eviter le hors-sentier

Partir sur un sentier non balisé, non prévu ou simplement « couper » en prenant un raccourci sur l’itinéraire initial entraînent des risques de se retrouver perdu, bloqué et évidemment de chuter sur une partie exposée qui n’est pas prévue pour un passage en randonnée.

Il ne faut pas oublier que les itinéraires de randonnée ne sont pas préparés pour nous faire passer d’un point A à un point B le plus vite possible. Ils sont réalisés par des experts de la randonnée. La sécurité est une variable davantage prise en compte que la seule vitesse de réalisation du parcours.

 

Ne pas déranger la faune

Si l'animal change subitement de comportement, il est fort possible que vous soyez trop prêt. Respectez donc toujours une distance suffisante entre l'animal et vous afin de ne pas l'effrayer évitant ainsi qu'il ne consomme inutilement de l'énergie pour vous fuir.

Nous vous déconseillons de nourrir les animaux sauvages sous peine de créer chez eux une dépendance pouvant à terme diminuer leur capacité à trouver leur nourriture sans aide extérieure. N'oubliez pas que les animaux sauvages sont imprévisibles alors soyez prudent.

Bien prévoir votre parcours

Si vous trouvez un tracé sur internet, assurez-vous qu’il soit souvent emprunté par d’autres randonneurs. Trouvez un itinéraire correspondant à votre niveau. Inutile de prendre des risques en se surestimant sous peine de mettre plus de temps qu’indiqué. Le niveau de difficulté et le dénivelé sont toujours précisés. Ayez toujours une carte avec vous : en papier, sur une montre ou un téléphone qui comporte une cartographie. Apprenez à la lire et anticipez le parcours. Lorsque vous randonnez, soyez à l’écoute de votre environnement. Ouvrez les yeux sur les lieux facilement reconnaissables et suivez bien les balises. Vous pouvez également faire appel à un guide professionnel pour partir en toute sécurité. En plus de vous montrer le chemin, il saura vous raconter des histoires et anecdotes sur nos belles montagnes. Les associations de guides de montagne sont nombreuses.

Partez toujours le matin si votre randonnée dure plusieurs heures, ou prévoyez au moins de rentrer 2 heures avant le coucher du soleil, pour être serein.

Enfin avant de partir, pensez toujours à prévenir un proche. Indiquez-lui le parcours que vous allez prendre, l’heure à laquelle vous partez, et la fourchette de temps que la randonnée devrait prendre. Il est important que quelqu’un sache que vous êtes partis en montagne.

 

L'importance d'un équipement de qualité

Si vous n’êtes pas familier avec la montagne, attention. Les conditions ne sont pas les mêmes qu’en ville ou à la campagne. En cette saison, la montagne n’est pas juste rude, elle peut être très dangereuse. Les vêtements que vous portez sont très importants. Portez un sous-vêtement thermique avec une polaire (pourquoi pas une couche supplémentaire). Ensuite, votre veste doit être imperméable (Gore-Tex) et bien chaude. Privilégiez des équipements de bonne qualité. Cela peut représenter un budget mais vous ne le regretterez pas. Choisissez également un pantalon de randonnée chaud. Allez chez un spécialiste pour avoir des conseils avisés sur votre paire de chaussures de randonnée, et privilégiez un modèle imperméable et montant. 

Ayez toujours dans votre sac à dos un pull ou un maillot à manches longues chaud supplémentaire, une paire de chaussettes et des gants de rechange

Pensez au ravitaillement

Le ravitaillement que vous emportez avec vous dépend du nombre d’heures durant lesquelles vous allez marcher. Ayez donc toujours avec vous quelques barres de céréales, pâtes de fruits ou gâteaux. Même si vous avez prévu de partir une ou deux heures, on ne sait jamais. Si vous prévoyez de pique-niquer, emportez avec vous ce qui vous fera plaisir et vous redonnera de l’énergie. Pensez à du sucré et du salé.

Au delà de l’alimentation, et peut importe la saison, la chaleur, et la durée de votre escapade, emportez toujours avec vous de l’eau. Ne sous-estimez par l’hydratation. 1 litre d’eau par personne sera le minimum.

Accompagner les filières et les entreprises vers un tourisme durable

Un environnement naturel d’exception, un patrimoine d’une grande richesse, 300 jours de soleil par an… la Région Sud et ses 3 marques-monde : Provence, Alpes et Côte d’Azur, dispose d’atouts touristiques incontestables. Avec plus de 30 millions de visiteurs chaque année et 18 milliards d’euros de retombées économiques, le tourisme est un secteur clé pour l’économie régionale.  

Avec le nouveau Schéma voté en juin 2022, la Région Sud se dote d’une stratégie pour un tourisme durable et raisonné avec des objectifs ambitieux : 

  • Poursuivre la structuration et l’animation des marques et des filières au service de l’attractivité et de l’excellence touristique  
  • Renforcer la professionnalisation des acteurs du tourisme par la valorisation des métiers et le développement des compétences 
  • Soutenir l’investissement et l’innovation pour des entreprises performantes  
  • Permettre de nouvelles dynamiques territoriales pour une économie touristique innovante et résiliente