Vous êtes ici :
© Caroline Chevalier
Économie-Entreprise |

Avec Syrius, moins de CO2 dans notre industrie

Mis à jour le 18 janvier 2023

Porté par l’association PIICTO et ses partenaires d’animation - Capenergies, Novachim, Port de Marseille Fos, Métropole d’Aix-Marseille Provence et Région Sud -, le programme SYRIUS figure parmi les premiers lauréats nationaux de l’appel à projets Zones Industrielles Bas Carbone (ZIBaC).

Cet appel à projets, s’inscrivant dans France 2030 et opéré par l’ADEME, doit permettre dans le cadre de la stratégie nationale d’accélération de la décarbonation de l’industrie, de réduire à terme de manière significative les émissions de CO2 des zones industrielles les plus émettrices de France grâce à la définition sous deux ans de trajectoires de décarbonation (2023-2025).

Le programme SYRIUS (SYnergies Régénératives IndUstrielles Sud) couvre le territoire industrialo-portuaire de la « Zone de Fos – pourtour de l'Étang-de-Berre – Bassin de Gardanne » et mobilise plus de 40 industriels. Doté d’un budget global de près de 9 M€, ce programme permettra de réaliser une trentaine d’études d’ingénierie et de faisabilité cofinancées par l’Etat et les partenaires privés dans le cadre d’une première phase dite de « maturation ». Ces études pourront aboutir à la mise en oeuvre de projets majeurs et structurants (par exemple : réseaux de capture, de revalorisation et de séquestration de CO2, d’hydrogène, valorisation de vapeur, etc.) pouvant faire l’objet d’un soutien public lors d’une seconde phase de mise en oeuvre, prévue dès 2025 et pour une durée de 6 à 8 ans.

 

Pour Corinne RAMOMBORDES, Présidente de l’association PIICTO : « La transformation écologique de l'industrie est en marche et la décarbonation est au coeur de ces enjeux. Elle permettra au-delà de lutter contre le réchauffement climatique, de réduire l'émission d'autres polluants, d'économiser les ressources et de transformer nos modèles. Je suis persuadée de la nécessité et de la réussite du programme SYRIUS car il est basé sur les principes éprouvés au sein de PIICTO : l’intelligence collective, la volonté d'agir et de préparer l’avenir »

Pour Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Président délégué de Régions de France : « C’est une excellente nouvelle pour notre territoire. Investir maintenant dans la décarbonation de l’industrie, c’est préserver notre région et nos emplois pour demain. Région pilote de la planification écologique en France, la Région Sud franchit un nouveau palier en adoptant le premier budget d’Europe 100% dédié au climat. Notre soutien à ce programme pionnier en matière de préparation de la transformation de nos grandes plateformes industrielles contribue fortement à notre objectif de devenir la première région neutre en carbone en 2040. »


Pour Martine VASSAL, Présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône : « Je me réjouis de ce résultat qui souligne l’excellent travail mené en commun avec PIICTO et tous les partenaires. La Métropole est pleinement investie pour améliorer la qualité de l’air en agissant sur la décarbonation de la mobilité et de l’industrie et elle continuera à soutenir les initiatives et à oeuvrer pour obtenir davantage de financements. »


Pour Hervé MARTEL, Président du directoire du port de Marseille Fos : « Notre territoire accueille l’une des zones industrielles les plus étendues du pays, aux enjeux de décarbonation importants. Le développement des filières d’hydrogène vert et de l’éolien offshore, confirme l’engagement du Port visant à réduire l’impact environnemental des activités portuaires, engagé depuis de nombreuses années. Pour mener ces actions concrètes, nous nous appuyons sur une fine connaissance du terrain, notamment en ce qui concerne les émissions atmosphériques des navires. Prendre part à SYRIUS participe de cette volonté d’une meilleure connaissance industrielle en faveur du territoire. »


Pour Anne-Marie PEREZ, Directrice Générale du Pôle de Compétitivité CAPENERGIES : « Sur le bassin de Marseille-Fos, les industriels engagés dans des projets d’hydrogène décarboné ont commencé à travailler ensemble à l’été 2021 pour identifier les synergies à développer. L’appel à projet Zibac est arrivé à point nommé pour répondre au besoin identifié de lancer des études complémentaires pour optimiser la sécurisation de leur approvisionnement (notamment au travers de réseaux de stockage - transport et distribution partagés). C’est une excellente nouvelle pour accélérer dans une nécessaire démarche collective)»


Pour Patricia GUIRAUDIE, Directeur du Pôle Innovation de Novachim : « La décarbonation de l’industrie est un objectif stratégique pour la filière Chimie et Matériaux en Région Sud que fédère Novachim. L’action qui va être menée avec nos partenaires au sein du programme SYRIUS, en particulier sur les thématiques de la capture, la revalorisation et la séquestration du CO2 (CCUS) et les changements de procédés, relève d’un intérêt majeur. »

Mis à jour le 13 juin 2024