Vous êtes ici :
Culture, Particulier, Association

Cinéma et séries : les sorties 2023 tournées en Région Sud !

Mis à jour le 03 janvier 2023

Du dernier film de Bertrand Bonello à la série biographique sur Brigitte Bardot, les tournages se sont succédé sur le territoire en 2022. Parce que notre région est remarquable pour ses décors et qu’elle soutient la création et la diffusion des œuvres, l’année 2023 s’annonce belle sur les petits et grands écrans.

L’histoire du cinéma en Région sud a commencé en 1896, avec le fameux film de Louis Lumière, Arrivée du train en gare de La Ciotat. Depuis, l’amour des réalisateurs et réalisatrices pour le sud n’a jamais tari. La preuve avec 4 films et 3 séries soutenus et tourné en Région Sud, que l’on va pouvoir dévorer en 2023.

Houria

De Mounia Meddour, avec Lyna Khoudri, Amira Hilda Douaouda, Rachida Brakni. Highsea Production

Synopsis : Alger. Houria est une jeune et talentueuse danseuse. Femme de ménage le jour, elle participe à des paris clandestins la nuit. Mais un soir où elle a gagné gros, elle est violemment agressée par Ali et se retrouve à l’hôpital. Ses rêves de carrière de ballerine s’envolent. Elle doit alors accepter et aimer son nouveau corps. Entourée d’une communauté de femmes, Houria va retrouver un sens à sa vie en inscrivant la danse dans la reconstruction et sublimation des corps blessés…

Tournage 100% en région, 100 000 € de soutien régional

La Bête

De Bertrand Bonello, avec Léa Seydoux et George MacKay, produit par les Films du Bélier.
Synopsis : Dans un futur proche où les émotions sont devenues une menace, Gabrielle se décide enfin à purifier son ADN dans une machine qui va la plonger dans ses vies antérieures et la débarrasser de tout sentiment fort. Elle rencontre alors Louis et ressent une puissante connexion, comme si elle le connaissait depuis toujours.
10 jours de tournage dans les Alpes Maritimes, 150 000 € de soutien régional
 

Le Molière imaginaire

De Olivier Py, avec Laurent Laffitte et Stacy Martin, Atelier de Production

Synopsis : Théâtre du Palais Royal, Paris, 17 février 1673. En pleine représentation du Malade Imaginaire, Molière commence à cracher du sang et décide malgré́ tout de continuer à jouer. Au cours de son agonie, il laisse pénétrer les événements et fantômes qui ont fait sa vie et entreprend de transfigurer sa mort en un ultime éclat de rire.
Tournage à Avignon, 100 000 € de soutien régional
 

Toni, en famille

De Nathan Ambrosioni, avec Camille Cottin, Léa Lopez et Thomas Gioria, Chi Fou Mi Productioncoproduction : Studio Canal et France 2 Cinéma

Synopsis : Toni élève seule ses cinq enfants. Un job à plein-temps. Elle chante aussi le soir, dans des bars, car il faut bien nourrir sa famille. Toni a du talent. Elle a enregistré un single qui a cartonné. Mais  c’était il y a 20 ans. Aujourd’hui, alors que ses deux aînés s’apprêtent à rejoindre l’université, Toni s’interroge : que fera-t-elle quand toute sa progéniture aura quitté le foyer ? A 43 ans, est-il encore temps de reprendre sa vie en main ?
Tournage 100% en région (Alpes-Maritimes), 150 000 € d’aide régionale

Bardot

De Danièle et Christopher Thompson, avec Julia de Nunez, Victor Belmondo, Yvan Attal, Hippolyte Girardot, Géraldine Pailhas, production Federation Entertainment. Série pour France Télévision.

Synopsis : Une jeune fille qui, comme toutes les autres, cherche l’amour et le succès mais dont les rêves se fracassent contre l’hystérie qu’elle déchaîne. Libre, révoltée, instinctive et sauvage, Brigitte devient la muse d’une parenthèse enchantée, une époque de libération des pulsions sexuelles avec près de 20 films en 20 ans. Brigitte devient le phénomène B.B. avec Et Dieu... créa la femme.

Tournage dans le Var, 100 000 € de soutien régional

 

Ouija

De Thomas Bourguignon, avec Bruno Solo, Ophélia Kolb, Anne Le Ny, production KWAI et Stéphanie CarrereSérie pour France Télévisions

Synopsis : Un groupe de lycéens allemands arrive dans un village des Alpes-Maritimes à l’été 1982. Ils apprennent à se connaitre avec leurs correspondants français sur fond de Mondial de foot. Les adolescents semblent libérer des forces obscures de l’époque de l’Épuration (1944). Sont-ils victimes d’un esprit maléfique ?

Tournage à 100 % dans les Alpes-de-Haute-Provence et les Alpes-Maritimes, 150 000 € de soutien régional
 

La fille qu’on appelle

DeCharlène Favier, avec Alba Gaia Bellugi, Jean-Pierre Martins, Pascal Greggory, production : Image et Compagnie. Pour Arte, adaptation du roman éponyme de Tanguy Viel.

Synopsis : Laura, vingt ans, fort belle et démunie, revient au pays pour retrouver son père Max, ancien boxeur et chauffeur du maire, Quentin Le Bars, la cinquantaine. Max demande au maire d'aider sa fille à trouver un logement... Entre Laura et le Maire, c’est l'engrenage perfide du désir et de la fascination, l'emprise psychologique. Qui domine, qui se soumet et qui se révolte ?

Tournage à 100 % dans les Bouches du Rhône, 100 000 € de soutien régional.

La Région Sud aime le cinéma 

La Région Sud aime le cinéma 
Et il le lui rend bien ! En 2022, la Région Sud a augmenté le nombre de projets aidés avec 19 aides à la production, pour des auteurs du territoire, des premiers films ou des auteurs déjà connus que la Région continue de soutenir. Tout au long de l'année, la Région Sud soutient l'écriture, le développement et la production cinématographique et audiovisuelle, contribue à la diffusion des oeuvres et à l'éducation du public aux images.

Mis à jour le 21 juin 2024