Vous êtes ici :
Économie-Entreprise, Entreprise |

Crise de l’énergie, transition énergétique : la Région Sud agit pour ses entreprises

Alors que les prix de l’énergie s’envolent, et que les défis climatiques sont grandissants, la Région Sud alloue 5,4M€ à ses dispositifs « CEDRE » et « Zéro rideau fermé » pour aider ses entreprises à passer le cap de cette période difficile, et à amorcer leur transition écologique.

En cette rentrée 2022, la crise énergétique impacte directement nos entreprises. L'augmentation des prix de l'énergie fragilise leur performance économique et leur capacité à investir. Les enjeux de sobriété remettent en cause leur modèle et nécessitent une transformation profonde de leur mode de production et de consommation.

C'est dans ce cadre que la Région Sud s'engage aux côtés des chefs d'entreprise pour les aider à faire face aux difficultés et soutenir leur démarche de transition écologique. 

Concrètement, il s'agit de déployer des nouvelles aides aux TPE et PME pour les soutenir dans leurs efforts de réduction de leur impact écologique mais aussi à limiter leur facture énergétique. L'objectif est de les aider à identifier et mettre en place les solutions opérationnelles et adaptées notamment en matière de performance
environnementale et de rénovation thermique via du conseil et un accompagnement expert, et du financement.

Pour cela, la Région Sud renforce et complète ses engagements sur deux dispositifs majeurs du soutien aux très petites entreprises et petites et moyennes entreprises, CEDRE et "Zéro rideau fermé". 

CEDRE, pour accélérer la transition écologique

CEDRE constitue aujourd’hui une communauté  de plus de 250 petites et moyennes entreprises régionales ayant structuré leur activité autour de la responsabilité sociétale des entreprises et la transition écologique.

La Région a décidé de renommer le dispositif « CEDRE », sélectif et réservé aux petites et moyennes entreprises, en « CEDRE Ambition » et de le compléter d’un dispositif nouveau, « CEDRE Premier pas », afin de permettre aux dirigeants de très petites entreprises, réalisant moins de 5 millions d'€ de chiffre d'affaires, particulièrement aux artisans et commerçants mais aussi aux entreprises de l'économie sociale et solidaire, de faire les bons choix pour réduire leur facture énergétique et engager sans tarder les actions nécessaires à la réduction de leur empreinte écologique.

« CEDRE Premier pas » a vocation à déclencher le passage à l’action des dirigeants en leur permettant de financer, grâce à une subvention forfaitaire de fonctionnement de 3000 €, les appuis nécessaires au choix de solutions très concrètes en matière de responsabilité sociétale des entreprises et de transition écologique : gestion des déchets/valorisation de la matière, cycle de vie du produit, efficacité énergétique, bilan gaz à
effet de serre, impact environnemental de l’entreprise, management responsable, achats responsables…
« CEDRE Premier pas » sera lancé début 2023. 

En complément de ce soutien à la mise en oeuvre de leurs premières actions de transition écologique, les lauréats de « CEDRE Premier pas » pourront solliciter une subvention d’investissement de 7000 € forfaitaire afin d’accélérer la mise en place des solutions écologiques qu’ils auront identifiées.

Zéro rideau fermé 

Avec la mise en place du programme « Zéro rideau fermé » pour un budget global de 100 M€ sur sept ans à destination de 70 000 entreprises, la redynamisation des commerces de centres-villes en zone rurale comme en zone urbaine, constitue une priorité absolue pour la Région.

Son objectif est d’aider les commerces en danger, revitaliser les centres-bourgs, permettre l’installation dans le centre-ville de nouveaux commerçants et artisans et d’accompagner la transmission des commerces de proximité, en portant une attention particulière à l'impact écologique des projets soutenus. Les "dark stores" et les "dark kitchen" sont bien évidemment exclus du soutien régional qui est réservé aux commerces
recevant du public.

Certaines briques d'accompagnement du programme ont déjà été approuvées : "Mon projet d’entreprise" pour plus de 7 700 accompagnements des très petites entreprises, de la création jusqu’à la transmission, en passant par le rebond et « Mon projet de boutique » portée par Initiative Sud, pour l’implantation de 250 commerces dans des locaux vacants sur les centres-villes de la région d'ici trois ans.

D'autres nouvelles mesures viennent compléter plus largement le programme "Zéro rideau fermé".

Eco-défis

Une solution « clé en main » offerte aux communes ou établissements publics de coopération intercommunale qui s’engagent pour animer leur centre-ville tout en incitant les commerces et artisans à faire leurs premiers pas dans la transition écologique. 

La subvention d’investissement "Mon projet de rénovation"

En complément du programme "Zéro rideau fermé", une nouvelle subvention d’investissement voit le jour pour aider à l’installation ou au développement, pour les entreprises de centre-ville.

De 2 000 € à 5 000€ pour vous aider à réaliser vos travaux

Si vous envisagez des travaux de second œuvre, d’acheter du matériel professionnel ou des biens d’équipements, le dispositif « Mon projet de rénovation » peut vous permettre d’en financer une partie.

Cette subvention, comprise entre 2 000 € et 5 000 € peut représenter 40 % de l’investissement engagé par votre entreprise. Elle vise à financer les travaux, notamment d'isolation et les achats d'équipement professionnel, plus performant économiquement et d'un point de vue environnemental.

En parallèle, et conformément aux engagements de la Région 100 % climat positif, les dépenses d’investissement répondant à des critères environnementaux spécifiques comme les économies d’énergie, l’utilisation de matériaux recyclés ou recyclables, le tri et la réduction des déchets, feront l’objet d’un soutien renforcé, jusqu’à 50 % des dépenses.

Qui peut en bénéficier ?

Les artisans, commerçants ou entreprises de l'économie sociale et solidaire en phase de création ou de développement :

    • exerçant une activité de vente de biens ou de services au moins huit mois par an dans un établissement accueillant du public ;
    • dont l’établissement concerné par les investissements réalisés est situé dans le centre-ville de l’une des 139 communes ciblées par le dispositif. Cliquez ici pour vérifier si l’adresse de votre établissement se trouve dans le périmètre ciblé.

En parallèle, si votre entreprise a été créée depuis plus d’un an, il vous faudra justifier d’un chiffre d’affaires annuel compris entre 20 000 € HT et 1,5 M€ HT et ne pas se trouver en procédure de redressement ou en liquidation judiciaire.