Régis Cintas Flores

Agriculture-Forêt, Développement durable, Santé |

La fraise de Carpentras nous met dans tous nos états

Le rouge lui va si bien ! La Fraise de Carpentras Comtat Venaissin, communément appelée « fraise de Carpentras », est la reine du printemps en éveillant nos sens. Une fraise du Sud haut de gamme qui a sa propre marque déposée. Rencontre incontournable.

C’est une fraise pas comme les autres. La Fraise de Carpentras Comtat Venaissin pourrait rougir à l’idée d’avoir sa propre marque déposée à l'Institut national de la propriété industrielle (INPI) depuis 1987. Tous les ans, de mars à juin, la fraise de Carpentras se retrouve dans les étals, présentée dans des paniers prêts à être emportés.

La Fraise de Carpentras sur les podiums

Même s’il existe plus de 600 variétés de fraises, la Fraise de Carpentras reste unique. Au-delà du fait qu’elle est l’une des premières fraises françaises de l’année disponible sur le marché dès le début du mois de mars, la fraise de Carpentras est surtout très prisée pour ses qualités gustatives. Cultivée autour de Carpentras dans la plaine du Comtat Venaissin, elle doit son goût si subtil et unique au terroir d’exception sur lequel elle est cultivée qui lui offre des conditions d’ensoleillement et de maturation exceptionnelles. Les plaisirs de la Fraise de Carpentras se déclinent en trois variétés principales : la Cléry, la Gariguette et la Ciflorette.

Avec sa robe rouge vif, la Fraise de Carpentras continue de faire tourner les têtes et de gravir les échelons qui la distingue des autres. Si les demandes déposées sont acceptées, elle portera aussi fièrement deux labels de qualité : l’Indication Géographique Protégée (IGP) et le Label Rouge. Une fête annuelle est même organisée à son honneur tous les ans durant laquelle défile la Confrérie de la Fraise de Carpentras et du Comtat Venaissin.

Alors que les Français consomment 2 kg de fraises (toutes confondues) par personne et par an, 4 000 tonnes sont produits chaque année à Carpentras soit plus de 50 % de la production provençales par 500 exploitations sur le bassin de Carpentras.

La fraise nous raconte son histoire

Son prénom d’origine est Fragaria vesca en latin mais son nom « fraise » s’est inspiré du terme « fragrance » qui caractérise son délicieux parfum qui a le don d’éveiller nos papilles en un temps record.

A l’époque des Romains, la fraise ancienne -ou fraise des bois- était utilisée pour ses vertus thérapeutiques. Ce n’est que vers 1 600 que la fraise actuelle fut introduite en France, née de la création humaine par le croisement de deux espèces sauvages américaines.

La fraise moderne est donc hybride mais non moins succulente. On la doit, entre autres, à François Frézier, cartographe et officier de marine, qui rapporta du Chili des pieds de Fragaria Chiloensis pour essayer de les implanter dans son jardin. Cela n’eut guère de résultat au départ mais de beaux fruits charnus firent leur apparition lorsqu’il eut l’idée de croiser des variétés indigènes pour créer la « fraise-ananas ». Depuis ce premier hybride, plus de 600 variétés ont été développées dont la Fraise de Carpentras plantées en 1882 sur cette même terre.

Céline Beddou

  • Légère (seulement 35Kcal / 100g) et rafraîchissante.
  • Riche en vitamines C (une portion de 150 g couvre l'Apport journalier recommandé ou AJR soit environ 80 mg pour un adulte).
  • Composée d’environ 90 % d’eau et donc très hydratante.
  • Apport en vitamine A, en vitamines du groupe B et en vitamine B9.
  • Riche en flavonoïdes, ces anti-oxydants qui lui donnent sa couleur rouge.
  • Apport en potassium, fer, cuivre et zinc.
  • Riche en fibres tendres comme les pectines qui créent le moelleux du fruit et en fibres plus résistantes comme la lignine qui compose les akènes.

Aussi belle que succulente, la fraise ne serait pourtant pas un fruit… En réalité, la partie rouge et charnue que nous aimons tant croquer à pleines dents ne serait autre que le réceptacle de la fleur. Les fruits ou akènes correspondraient aux petits grains durs et jaunes sur la surface de la fraise. Peut importe tout est bon dans la fraise !

Recette du sabayon de fraises

Temps de préparation : 15 minutes

Difficulté : 3/5

Ingrédients

  • 400 g de fraises de Carpentras
  • 3 œufs (utiliser blanc et jaune)
  • 150 g de sucre
  • 20 g de sucre (pour dégorger les fraises)

Préparation

  • Couper et dégorger les fraises avec 20 g de sucre
  • Monter les œufs avec 150 g de sucre jusqu’à obtenir une consistance mousseuse
  • Répartir les fraises dans une assiette creuse et déposer délicatement le sabayon en recouvrant les fraises
  • Gratiner légèrement avec un chalumeau ou une salamandre
  • Servir tiède

Recette originale proposée par le Restaurant « La table d’Enrique » à Monteux (84).

Plus d’infos sur https://confrerie-fraisedecarpentras.fr/