Vous êtes ici :
© Régis Cintas Flores
Agriculture, Entreprise, 04 - Alpes de Haute-Provence, 05 - Hautes-Alpes, 84 - Vaucluse

La lavande, star de l'été en région Sud !

Mis à jour le 12 juillet 2023

Fleuron naturel de Provence-Alpes-Côte d’Azur, la lavande est la star des touristes français et internationaux. Chaque année, des foules affluent autour de ces champs odoriférants répartis dans les quatre départements (Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Drôme et Vaucluse) de l’aire géographique de l'AOC "Huile essentielle de lavande de Haute-Provence". En pleine floraison en cette période, la lavande continue de faire rêver, partout dans le monde !

La lavande, l'âme de la Provence

Déjà distillée au 16e siècle, cette plante aromatique connaît toujours un succès croissant. A partir du 19e siècle, les cultures de lavande ont explosées avec le développement de l'industrie du parfum à Grasse dans les Alpes-Maritimes, la capitale mondiale de la parfumerie. Son charme naturel est un atout majeur pour l’attractivité de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce seul brin violacé polarise une foule toujours plus nombreuse avant sa récolte en juillet. Une manne importante pour les producteurs locaux mais également pour les professionnels du tourisme. Du Vercors à la Sainte-Victoire, des Gorges de l’Ardèche aux Gorges du Verdon, plus de 1 000 km de routes parfumées et colorées des Routes de la lavande proposent un parcours sensoriel et initiatique unique, telle une ode à la Provence. Face à ce spectacle naturel, on comprend pourquoi Jean Giono disait de la lavande qu’elle est « l’âme de la Provence ».  

La lavandiculture, l'ADN de la Région Sud

La filière de lavande et du lavandin contribue à maintenir les activités sur le territoire national mais aussi celui de la région Sud. A lui seul, ce secteur génère plus de 9 000 emplois directs et plus de 17 000 emplois indirects issus de l’activité touristique en France.

En parallèle, La culture de lavande et de lavandins couvre 28 000 hectares. 131 tonnes d'huile essentielle de lavande sont produites par an (source : site Internet du CIHEF). La qualité « huile essentielle de lavande de Haute-Provence » ou « essence de lavande de Haute-Provence » est reconnue et garantie par une AOP (Appellation d'origine protégée). 

Un secteur actuellement en proie à des difficultés, structurelles d'une part, du COVID à la guerre en Ukraine, et législatives, d'autre part, avec l'épée de Damoclès de la Commission Européenne qui pourrait classer l’huile essentielle de lavande et de lavandin dans la catégorie des produits allergènes, dans le cadre de la Directive "REACH". Et qui bénéficie d'un soutien accru de la part de l'Etat. 

Un dispositif exceptionnel pour soutenir la filière

En juin dernier, le Ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, Marc Fresneau, annonçait la création d'un dispositif d'aide exceptionnel. Ainsi 9 M € seront consacrés à compenser partiellement les pertes économiques de l’année 2022 subies par les producteurs d’huiles essentielles de lavande et lavandin au regard des conséquences de la guerre en Ukraine.

Les producteurs peuvent déposer une demande d’aide depuis le 19 juin et jusqu’au 28 juillet 2023 auprès de FranceAgriMer. Les premiers paiements sont prévus dès septembre, tous les dossiers devant être payés avant le 31 décembre 2023.

Un montant de 1 M € sera en outre consacré au financement d’un plan de recherche sur la cécidomyie de la lavande (un insecte nuisible qui menace les plants), afin d’apporter des réponses structurelles à ce risque sanitaire causant des dommages croissants chez les producteurs.

 

Mis à jour le 20 juin 2024