JP Garufi

L'été approche : face au risque incendie, nous sommes tous concernés

A l'approche de la saison estivale, les cigales aiguisent leurs cordes vocales, le soleil réchauffe la Mer Méditerranée, et les forêts régionales s'organisent pour prévenir le risque incendie. Pour préserver ce patrimoine naturel inestimable, civisme, responsabilité et respect sont les maitres mots.

Des forêts particulièrement exposées aux risques d’incendies en ce début de période estivale

En 2020, plus de 2 000 hectares de forêts sont partis en fumée en Région Sud, une catastrophe écologique à l'échelle du territoire. Des chiffres repartis à la hausse après 2 années de baisse suite à un été 2017 particulièrement dramatique pour la forêt régionale. 

Car de la forêt dépendent des activités économiques et des emplois non délocalisables, mais également des trésors écologiques et paysagers qui participent au rayonnement de la Région Sud et à son attractivité touristique. L’accompagnement et le développement de la filière bois dynamise également l’activité économique et l’emploi local.

Le dispositif Guerre du Feu 

Voté en 2018 pour préserver la forêt des incendies, le dispositif Guerre du Feu s'articule autour de 3 axes. 

Prévenir le risque incendie avec la Garde régionale forestière

8 incendies sur 10 sont directement le fait d'imprudences, bien davantages que d'actes de malveillance. Lorsque la forêt est bien surveillée, les départs de feu sont éteints avant qu'ils ne causent des dégats importants. C'est dans cette logique que la garde forestière régionale a été constituée en 2018. Elle comptait en 2020 134 jeunes de 18 à 25 ans, formés durant 4 jours par des professionnels du combat contre le feu. Engagés sur 12 territoires de la Région Sud dont des parcs naturels régionaux, ils viennent concrètement à la rencontre du public pour l’informer sur le risque incendies. La garde a démontré son efficacité en termes de prévention et de vigilance, gage de préservation des forêts régionales. Sa disponibilité et sa présence sur les lieux visent à appuyer les équipes des Comités Communaux des Feux de forêts et la sécurité civile durant la période estivale, la plus sensible aux incendies.

Ils seront 160 en 2021 pour continuer leur travail de prévention, de surveillance et de sensibilisation auprès du public. 

Combattre le feu

Cela passe par un renforcement des moyens des Comités Communaux des Feux de forêt. Il est primordial pour les combattants du feu de pouvoir sonder en temps réel les réserves d’eau à disposition sur site. L’aménagement de pistes DFCI (défense de la forêt contre les incendies) afin de faciliter le travail au sol des soldats du feu est également nécessaire pour pouvoir réagir rapidement. 

Reconstruire

Quand la prévention et le combat ne suffisent pas, il faut reconstruire pour aller de l’avant . Aussi la Région appuie l’évacuation du bois brulé et participe à la replantation des arbres dès que possible afin d’éviter une érosion des sols.

Départ de feu : appelez les numéros d'urgence, 112 ou 18

Respectez les chemins balisés, ne faites pas de feux et garez votre véhicule sur un espace dégagé.

Attention des sanctions sont appliquées :

Un feu de camp ou une cigarette : 135 € d’amende

Absence de débroussaillage (50 mètres autour de votre habitation): 135€ d’amende

Circulation hors-pistes : 1500€ d’amende

Responsabilité d’un départ de feu même involontaire : 3 500€ d’amende et 6 mois de prison.

Bonnes pratiques, accès aux massifs : consultez la page prévention incendie

Avant vos promenades en forêt, ayez le bon réflexe, et consultez la page https://www.maregionsud.fr/prevention-incendie . 
Vous y retrouverez les gestes essentiels, et les ouvertures des massifs par département.