Vous êtes ici :
Environnement |

Moins d'eau dans le jardin, pour un printemps serein

Mis à jour le 24 mars 2023

5e pièce de la maison, le jardin est un espace privilégié d’épanouissement, de détente, de découverte. Mais à l’heure où l’eau est au cœur de tous les débats, comment le rendre beau et fleuri en préservant l’environnement ?

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les sécheresses successives depuis 2002 ont un impact sur le débit des cours d’eau et sur les ressources en eau souterraine. Afin de gérer au mieux cette source de vie et d’en éviter le gaspillage, il est important que chacun participe à l’économiser. Chaque petit geste compte !

Moins d’eau tu consommeras, plus belle tu seras

Propriétaires de jardin ou d’espaces extérieurs, l’économie d’eau passe par le choix de vos plantes. Choisissez des espèces qui prolifèrent dans la nature sans la main de l’homme, adaptées à notre région et au sol de votre jardin.

Le saviez-vous ? La plupart des végétaux adaptés au climat méditerranéen ne supportent pas les sols lourds, gorgés d’eau.

Quelques exemples de plantes s’épanouissant sur les sols de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur :

La lavande
La verveine
L’abricotier
L’amandier

Les gestes respectueux de l’environnement

  • Le choix des plantes est la première étape de la gestion de l’eau au jardin. Dans notre région, il est important de choisir des plantes adaptées à la sécheresse qui profitent des quelques pluies de l’automne au printemps et passent l’été « en dormance ».
  • Pour le potager aussi, il est important de bien choisir les légumes que l’on souhaite cultiver. Même s’il est vrai que les tomates, courgettes et aubergines sont appelés légumes du soleil, ce n’est pas pour autant que ces légumes ne nécessitent pas d’eau. A ces cultures estivales assoiffées, il faut préférer la cueillette printanière ou estivale des fèves, artichauts ou petits pois. Quant aux fruits, les abricotiers et les cognassiers demandent moins d’eau que les pêchers.
  • Il est préférable de planter les végétaux à l’automne afin qu’ils bénéficient de la fraîcheur et des pluies automnales, favorisant la reprise de végétation.
  • L’arrosage doit se faire le soir ou la nuit afin de limiter l’évaporation et d’éviter que les feuilles soient brûlées sous l’effet du soleil avec les gouttelettes.
  • Le paillage, qui consiste à recouvrir le sol autour des plantations par de la paille, du carton, des écorces, de la sciure, est une technique qui permet de limiter l’évaporation du sol et donc d’y conserver une certaine humidité en empêchant le développement des mauvaises herbes.

En suivant ces quelques conseils vous ferez un geste pour l’environnement tout en réalisant des économies sur votre facture d’eau.

Mis à jour le 24 juin 2024