Lycées

Proposer les meilleures conditions d’accès au savoir et à la connaissance pour les lycéens est la priorité de la Région Sud.

La Région Sud agit pour l’égalité des chances, l’autonomie des jeunes et le pouvoir d’achat de tous : gratuité des transports, gratuité des manuels scolaires et du premier équipement, aides pour la restauration scolaire, financement des formations professionnelles.

Nouveaux gymnases, demi-pensions rénovées, internats agrandis, bâtiments neufs ou étendus… tout au long de l’année, des travaux sont effectués dans les 181 lycées publics du territoire. La Région Sud est soucieuse d’offrir aux lycéens et à la communauté éducative des conditions d’accueil et de travail optimales, clés de leur réussite. En 2018, un budget de 236 M€ était consacré à l’entretien, aux réhabilitations, à l’équipement et aux constructions de nouveaux établissements. Cela participe à l’épanouissement, à la poursuite d’études et à l’accès à l’emploi de la jeunesse de Provence-Alpes-Côte d’Azur tout en dynamisant l’attractivité et la compétitivité du territoire régional.

Le lycée Simone Veil a ouvert ses portes en septembre 2017. Situé dans le quartier de Saint-Mitre à Marseille, il s’inscrit dans la modernité avec un bâti de haute qualité environnementale dont peuvent bénéficier 885 élèves. Autres points forts de l’établissement : comme tous les lycées, il est raccordé à une connexion Internet très haut débit via la fibre optique et est également doté d’un équipement en alarmes différenciées et d’un système de vidéo protection pour assurer la sécurité des lycéens.

Budget : 37 M€ investis par la Région

LIRE LA SUITE

Avant la construction des équipements…

La Région Sud détermine les besoins des lycées du territoire en termes de création ou de rénovation de bâtiments ou d’équipements (gymnases, internats, cantines, etc.).

Puis elle réalise les études préalables aux travaux à effectuer. Dès que les conseillers régionaux votent les budgets nécessaires aux aménagements retenus, l’Agence régionale d’équipement et d’aménagement (AREA) assure, pour le compte de la Région, l’organisation et le suivi des chantiers.

Vers des lycées 100 % éco-responsables et solidaires

Aujourd’hui, les impacts du bâtiment sur l’environnement sont tels que la qualité environnementale du bâti devient un axe fondamental pour la préservation du patrimoine régional. C’est en ce sens que la Région Sud est engagée dans une démarche globale d’intégration des problématiques de développement durable et ce, dans tous ses domaines d’action.

Au fil des rénovations et des reconstructions, les établissements du second degré intègrent les objectifs environnementaux en vigueur dans le « Référentiel pour la qualité environnementale du bâti dans les lycées » mis en place par la Région.

Utilisation privilégiée du bois, toitures végétalisées, eau chaude solaire, isolation des bâtiments, éclairage économe, panneaux photovoltaïques... les lycées maîtrisent mieux leurs consommations d’énergie et d’eau, comme en témoigne l’évaluation menée dans le cadre de la démarche « Bâtiment durable méditerranéen ».

Des installations accessibles aux personnes à mobilité réduite sont également intégrées aux lycées.

Des lycées au cœur de la stratégie régionale « Une Cop d’avance »

Dans le cadre de son Plan Climat « Une Cop d’avance » la Région Sud a fait des lycées un terrain d’action prioritaire et exemplaire en matière de qualité environnementale et de développement durable. Désormais, l’intégration des énergies renouvelables est systématiquement étudiée sur tous les projets de constructions et de rénovations.

En savoir plus sur le Plan climat

D’ici 2021, la Région Sud aura consacré 300 M€ à l’amélioration des conditions d’accueil et à la maintenance de ses lycées dans lesquels s’inscrit la rénovation énergétique afin d’atteindre 20 % d’économie d’énergie et la création de plus de 3 000 emplois. Elle mobilise par ailleurs 2 M€ par an pour des actions éducatives portant sur la protection de l’environnement.

La Région Sud a décidé de réduire la consommation d’énergie dans les lycées de 20 % et d'équiper 30 % des établissements de toitures photovoltaïques.

En septembre 2019, le nouveau lycée du 21e siècle verra le jour sur la commune d’Allauch, au lieu-dit Enco de Botte. La Région investit plus de 30 millions d’euros dans ce projet très attendu, qui facilitera le quotidien des élèves de Plan-de-Cuques, d’Allauch et du nord des 11e et 12e arrondissements de Marseille.

D’une superficie de 32 890 m² pouvant accueillir plus de 800 lycéens, ce futur lycée généraliste, doté d’une section de BTS tertiaire, offrira des conditions d’accueil innovantes.

Je veux donner aux 195 000 lycéens du territoire régional les moyens de parvenir à l’excellence. Pour former les élèves dans de bonnes conditions et leur offrir un environnement serein, moderne et durable, nous avons fait le choix qui s’imposait : augmenter le budget alloué aux établissements de 3 % en 2018

Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

La Région Sud mène une politique volontariste de création de places nouvelles en internat là où le besoin est avéré pour créer les meilleures conditions d’études et de réussite. Il s’agit d’offrir aux lycéens un cadre de travail favorable. 

À ce jour, Provence-Alpes-Côte d’Azur dispose de 73 internats soit 14 196 places. Pour la rentrée de septembre 2018, un nouvel internat est livré au Lycée Thiers à Marseille comptant 188 places.

Le sport à l’école est un premier pas vers la découverte d’activités nouvelles et vers l’épanouissement des jeunes. Pour permettre son accès à tous, la Région Sud apporte sa contribution au développement du sport scolaire et prévoit chaque année la construction d’équipements et la rénovation des existants. 

Pour cette rentrée 2018, elle a notamment rénové les plateaux sportifs extérieurs de la Cité Mixte de Marseilleveyre pour un montant de 1,2 M€ (projet réalisé dans le cadre d’une opération globale d’aménagement des extérieurs de la Cité chiffrée à 3,4 M€).

Afin de proposer aux lycéens une restauration de qualité, la Région favorise l’achat local et le groupement d’achats, et s’attache à l’amélioration de la qualité des menus et des préparations culinaires.

Restauration scolaire : les actions mises en place 

  • Favoriser les produits frais et de saison, et introduire 50 % de produits issus de l’agriculture régionale dans les repas des lycéens.
  • Sélectionner les entreprises capables de s’approvisionner localement et favoriser l’achat de produits sous label.
  • Écarter les produits importés contenant des OGM.
  • Faciliter l’accès à la restauration scolaire pour tous les lycéens grâce à des tarifs minimums instaurés par la Région pour la demi-pension.
  • Accompagner les établissements dans la lutte contre le gaspillage alimentaire afin de réduire les quantités de déchets. Résultat : économie budgétaire grâce à une meilleure gestion des stocks, pouvant être réinjectée dans la qualité et l’origine locale des denrées.

Objectif du Plan Climat
50 % de produits locaux dans les assiettes des lycéens d’ici à 2021.
En savoir plus sur le Plan climat

La Région Sud souhaite aider les jeunes à construire leur identité au sein de la société numérique. Elle propose aux 195 000 lycéens de son territoire des conditions de travail modernes contribuant à faciliter leur insertion sociale professionnelle. Les technologies du numérique constituent un important levier d’innovation pédagogique et sont indispensables à une formation de qualité. La transition numérique des lycées de Provence-Alpes-Côte d’Azur confirme l'ambition de faire de la Région Sud la première Smart Région d'Europe. 

Fibre optique dans tous les lycées 

Les technologies numériques constituent un important levier d’innovation pédagogique et sont indispensables à une formation de qualité. Provence-Alpes-Côte d’Azur est la première Région de France à avoir raccordé tous ses lycées à la fibre optique. Depuis décembre 2017, tous les lycées publics ont accès au Très Haut Débit, grâce au réseau REALYCE 2 (100 Mbts/s). La Région Sud a accordé un budget de 2 M€ pour la mise en place de cette opération.

Un plan numérique aussi pour les lycées privés 
La Région Sud va doter les lycées privés, à partir d’octobre, d’un financement leur permettant de se doter également de la fibre optique.

Atrium : un portail web unique

Atrium offre aux lycéens, aux parents d’élèves, aux enseignants et aux personnels un environnement éducatif de travail qui leur permet d’accéder à de multiples fonctions et services en ligne. La plateforme propose des contenus éducatifs et pédagogiques, des informations administratives liées à la vie scolaire, aux enseignants et au fonctionnement de l’établissement. Depuis la rentrée scolaire 2018, Atrium est proposé à l’ensemble des lycées privés sous contrat d’association avec l’Etat. Ainsi, Atrium représente désormais un service public éducatif numérique régional offert à plus de 614 000 utilisateurs, soit plus de 12 % de la population régionale. Lien vers dispositif

Assurer la sécurité des élèves et du personnel enseignant est une priorité de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le contexte national autour de la sécurité et de la protection des populations nécessite la poursuite du Plan de mise en sûreté des lycées, initié en 2016 et dont la première phase des travaux a été intégralement réalisée en 2017 (vidéo-protection, alarmes différenciées et sécurisation des enceintes). 

Pour la rentrée 2018, le Plan de mise en sûreté a été renforcé par un budget multiplié par trois, permettant notamment le lancement de 50 opérations de travaux ou d’acquisition d’équipements.

Une Garde régionale des lycées 

Consciente que rien ne remplace le contact humain, la Région Sud déploie sa garde régionale des lycées, composée de 160 médiateurs qui interviennent aux abords de 140 établissements et assurent la couverture de plus de 137 000 lycéens. 

En 2017-2018, ce sont plus de 21 000 interventions dont plus de 50 concernant des faits majeurs qui ont démontré l'efficacité de cette garde régionale.

La vidéo-protection connectée aux CSU 

Afin d’assurer une sécurité optimale, la Région Sud expérimente à Nice et à Marseille le raccordement du dispositif de vidéo-protection des lycées aux Centres de Supervision Urbains. Ce dispositif assure un meilleur traitement des cas d’extrême urgence et de mise en danger de la personne. Sur demande du Proviseur, la Police municipale peut accéder aux images et prendre la mesure de l‘évènement pour y apporter une réponse adaptée.

Des portiques virtuels 

Ce dispositif, qui revêt une dimension à la fois pédagogique et sécuritaire, sera expérimenté au premier semestre 2019 au lycée Ampère de Marseille et au lycée des Eucalyptus de Nice. Ces portiques comparent le gabarit de la personne avec les informations tranmises au préalable et volontairement. En collaboration avec la CNIL, un formulaire de recueil de consentement ainsi que des outils de communication sont mis en place pour assurer le bon fonctionnement de cette expérimentation.

En savoir plus sur le plan de sûreté des lycées

Les chiffres clés du Plan de mise en sûreté 
• Plus de 27 M€ depuis 2016
• 1374 caméras
• L’ensemble des lycées équipés d’alarmes « attentat-intrusion »