Lycées

Proposer les meilleures conditions d’accès au savoir et à la connaissance pour les lycéens est la priorité de la Région Sud.

Avec des établissements toujours plus connectés et sécurisés, écoresponsables et innovants, la Région s’investit pour l’égalité des chances et la réussite de tous nos lycéens. 

Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Accompagner les lycéens

La Région Sud agit pour l’égalité des chances, l’autonomie des jeunes et le pouvoir d’achat de tous : gratuité des manuels scolaires et du premier équipement, aides pour la restauration scolaire, financement des formations professionnelles...

Tous les manuels sur un support unique 

Afin de garantir à tous, les meilleures conditions d’enseignement, la Région Sud s’engage et offre les manuels scolaires à tous les lycéens. Les élèves de Seconde, comme les nouveaux arrivants en Première, en Terminale et leurs enseignants bénéficient des manuels numériques offerts par la Région Sud, représentant plus de 22,4 millions d’€ d’investissement pour l’année 2021-22.

Depuis la rentrée 2019, plus de 93 % des établissements de Provence-Alpes-Côte d'Azur ont fait le choix du dématérialisé. Plus de 300 000 tablettes ont ainsi été déployées dans tous les établissements qui ont fait ce choix.

Les avantages du manuel numérique

•    Poids du cartable allégé
•    Nombreuses ressources supplémentaires disponibles (vidéos, sons, animations) et fonctionnalités interactives
•    Possibilité de télécharger le manuel sur plusieurs supports personnels ou familiaux.
•    Possibilité d'annoter le manuel, d'exporter des extraits dans d'autres documents. 
•    Meilleure accessibilité pour les élèves à besoins éducatifs particuliers : les textes peuvent être zoomés ou écoutés, les couleurs et polices changées…

La transition numérique de l'éducation

L’acquisition par la Région Sud de manuels scolaires numériques pour les lycées confirme son ambition de devenir la 1re Smart Région d’Europe. Sur leurs tablettes, les élèves ont également accès à de nombreuses ressources éducatives en ligne (encyclopédies, annales pour le bac…). 

Objectifs 

  • Soutenir les pratiques éducatives en lien avec le numérique

  • Accompagner la transition digitale dans l’enseignement

  • Préparer les lycéens aux évolutions de la société

Nous sommes l’une des premières Régions de France à avoir raccordé tous les lycées à la fibre optique. Aujourd’hui, les manuels scolaires deviennent numériques. Nous souhaitons préparer les élèves aux évolutions de notre société

Les lycées de demain

Nouveaux gymnases, demi-pensions rénovées, internats agrandis, bâtiments neufs ou étendus… tout au long de l’année, des travaux sont effectués dans les 174 lycées publics du territoire. La Région Sud est soucieuse d’offrir aux lycéens et à la communauté éducative des conditions d’accueil et de travail optimales, clés de leur réussite. En 2021-22, un budget de 270 M€ était consacré à l’entretien, aux réhabilitations, à l’équipement et aux constructions de nouveaux établissements. L’objectif d’amélioration de la vie lycéenne participe à l’épanouissement, à la poursuite d’études et à l’accès à l’emploi de la jeunesse de Provence-Alpes-Côte d’Azur tout en dynamisant l’attractivité et la compétitivité du territoire régional.

Avant la construction des équipements…

La Région Sud détermine les besoins des lycées du territoire en termes de création ou de rénovation de bâtiments ou d’équipements (gymnases, internats, cantines, etc.).

Puis elle réalise les études préalables aux travaux à effectuer. Dès que les conseillers régionaux votent les budgets nécessaires aux aménagements retenus, la Région lance les marchés, met en place les chantiers et assure leur suivi.

Vers des lycées 100 % éco-responsables et solidaires

Aujourd’hui, les impacts du bâtiment sur l’environnement sont tels que la qualité environnementale du bâti devient un axe fondamental pour la préservation du patrimoine régional. C’est en ce sens que la Région Sud est engagée dans une démarche globale d’intégration des problématiques de développement durable et ce, dans tous ses domaines d’action.

Au fil des rénovations et des reconstructions, les établissements du second degré intègrent les objectifs environnementaux en vigueur dans le « Référentiel pour la qualité environnementale du bâti dans les lycées » mis en place par la Région.

Utilisation privilégiée du bois, toitures végétalisées, eau chaude solaire, isolation des bâtiments, éclairage économe, panneaux photovoltaïques... les lycées maîtrisent mieux leurs consommations d’énergie et d’eau, comme en témoigne l’évaluation menée dans le cadre de la démarche « Bâtiment durable méditerranéen ».

Des installations accessibles aux personnes à mobilité réduite sont également intégrées aux lycées.

Des lycées au cœur de la stratégie régionale « Une Cop d’avance »

Dans le cadre de son Plan Climat « Une Cop d’avance » la Région Sud a fait des lycées un terrain d’action prioritaire et exemplaire en matière de qualité environnementale et de développement durable. Désormais, l’intégration des énergies renouvelables est systématiquement étudiée sur tous les projets de constructions et de rénovations.

Les lycées de la Région Sud autonomes et producteurs d’énergie renouvelable 

Par le vote du plan « Provence-Alpes-Côte d’Azur : une COP d’avance » en 2017, la Région s’est fixée pour objectif de réduire la consommation d’énergie dans les lycées de 20 % et d’engager les travaux d’installation de panneaux photovoltaïques sur un tiers des toitures de ses 174 établissements publics, soit 55 lycées.

A ce jour, la Région a déjà équipé 31 établissements en installations photovoltaïques ; 25 sites supplémentaires sont également en cours de réalisation.

D’ici 2024, cette première phase, réalisée en maîtrise d’ouvrage déléguée, permettra l’équipement de 56 sites sur 174, (soit 32% d’établissements équipés).

En savoir plus sur le Plan climat

Quelques chiffres clés

Depuis 2016, 1,35 Milliards d’euros ont été consacrés à la politique régionale en faveur des lycées dont 538,7 millions d’euros pour le fonctionnement des lycées et 812,7 millions d’euros pour les travaux de construction, de réhabilitation, de maintenance et d’entretien ainsi que les équipements.

Manger bon et local

Afin de proposer aux lycéens une restauration de qualité, la Région favorise l’achat local et le groupement d’achats, et s’attache à l’amélioration de la qualité des menus et des préparations culinaires.

La Région Sud s’engage en faveur d’une offre de restauration scolaire de qualité et de proximité. L’ensemble de la production est internalisée et produite par des professionnels. Près de 9 millions de repas sont servis chaque année. Afin de promouvoir l’utilisation de produits frais issus du développement durable, la collectivité a notamment mis à la disposition des lycées une centrale d’achat régionale qui leur permet de s’approvisionner en viande fraiche, en produits laitiers et produits issus de l’Agriculture biologique. Après une période d’expérimentation, ce dispositif est désormais disponible pour 100% des établissements du territoire.

Lutter contre le gaspillage et les déchets

En accord avec les préceptes de la COP d’Avance, la Région Sud agit pour réduire le gaspillage alimentaire et favoriser le traitement des biodéchets. Ainsi s’est-elle fixé l’objectif d’accompagner, pendant 4 ans, 25% des lycées régionaux par an dans la gestion de leurs déchets et en particulier des biodéchets issus de la restauration. Cet accompagnement porte :

  • sur des actions de prévention : diagnostics de gaspillage alimentaire, plans d’actions de réduction, sensibilisation des lycéens, formation des ARL, caractérisation des déchets, conseils sur la suppression/substitution, et/ou réduction des déchets ;
  • sur des investissements matériels et accompagnement à la gestion des biodéchets : tables de tri, pré-traitement et réduction des biodéchets, valorisation in situ des biodéchets (compostage sur la base du volontariat, plateformes de compostage mutualisées pour les lycées agricoles).

Dans la démarche Zéro plastique, des substitutions du plastique dans le circuit de distribution des cuisines centrales régionales sont actuellement à l’étude.

En savoir plus sur le Plan climat

Des lycées hyper-connectés

La Région Sud souhaite aider les jeunes à construire leur identité au sein de la société numérique. Elle propose aux 195 000 lycéens de son territoire des conditions de travail modernes contribuant à faciliter leur insertion sociale professionnelle. Les technologies du numérique constituent un important levier d’innovation pédagogique et sont indispensables à une formation de qualité. La transition numérique des lycées de Provence-Alpes-Côte d’Azur confirme l'ambition de faire de la Région Sud la première Smart Région d'Europe. 

Des lycées 3.0

La Région Sud a à cœur d’aider les jeunes à construire leur identité au sein de la société numérique. Elle souhaite alors proposer aux 196 000 lycéens de son territoire des conditions de travail modernes contribuant à faciliter leur insertion professionnelle. Les technologies du numérique constituent un important levier d’innovation pédagogique et sont indispensables à une formation de qualité.

Première région de France à raccorder l’ensemble des lycées publics à la Fibre optique, elle offre également un financement aux lycées privés afin d’assurer son déploiement. La Région consacre cette année plus de 37 millions d’€ au développement du numérique éducatif.

Un espace numérique de travail toujours plus collaboratif : au-delà des infrastructures, la Région modernise également le portail web ATRIUM. Il permet aux lycéens, à leurs parents et à l’ensemble de l’équipe éducative, d’accéder à un espace de travail et d’échange composé de contenus pédagogiques régulièrement mis à jour ou encore d’informations administratives.

Rendez-vous sur www.atrium-sud.fr 
Vos identifiants personnels pour se connecter à Atrium vous sont fournis par votre établissement.

Des lycées sécurisés

Assurer la sécurité des élèves et du personnel est une priorité de la Région Sud. Elle poursuit ainsi le Plan de Mise en Sûreté des Lycées adopté en 2016. Il vise à répondre aux problématiques de sûreté au quotidien dans les établissements scolaires tout en prenant en compte le risque d’actes terroristes et les nouvelles obligations réglementaires qui s’y rapportent.

L’ensemble des établissements du territoire sont équipés d’alarmes « attentats-intrusions » et de dispositifs de vidéoprotection (1 374 caméras dans l’ensemble des lycées publics). Au total ce sont près de de 40 millions d’€ engagés par la Région depuis 2016 pour les lycées publics et privés. 76 lycées privés ont pu bénéficier de ce Plan de mise en sûreté pour un montant de 3 millions d’€.

Depuis le 1er janvier 2021, 100 % des lycées sont couverts par la Garde Régionale des Lycées composée de 200 médiateurs. Au contact des élèves et des équipes éducatives, ils effectuent d’indispensables missions de prévention et de sensibilisation.

Par ailleurs, la Région a voté un plan de lutte contre le harcèlement scolaire et mène une campagne active sur cette thématique qui a rencontré un accueil enthousiaste auprès des lycéens. Plusieurs établissements ont notamment participé à un concours en réalisant des clips audiovisuels pour aider à la prise de conscience autour de cette thématique.

En savoir plus sur le plan de sûreté des lycées

Les chiffres clés du Plan de mise en sûreté 
• Plus de 40 M€ depuis 2016
• 1374 caméras
• L’ensemble des lycées équipés d’alarmes « attentat-intrusion »

Aides et appels à projets pour le secteur Jeunesse et formation

VOIR LES AIDES ET APPELS À PROJETS